mardi 25 septembre 2018 13:03:34

Sahara Occidental / Forum de Crans-Montana : Le choix de Dakhla « pose problème »

L'ancien directeur au Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations unies (HCR), Werner Blatter, a dénoncé le choix de la ville de Dakhla, située dans le Sahara occidental occupé, pour organiser le Forum de Crans-Montana, soutenant que la tenue de cette manifestation internationale dans une ville qui n’appartient pas au pays hôte «pose un sérieux problème».

PUBLIE LE : 11-03-2018 | 0:00
D.R

L'ancien directeur au Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations unies (HCR), Werner Blatter, a dénoncé le choix de la ville de Dakhla, située dans le Sahara occidental occupé, pour organiser le Forum de Crans-Montana, soutenant que la tenue de cette manifestation internationale dans une ville qui n’appartient pas au pays hôte  «pose un sérieux problème».

 Il s’avère que Dakhla ne se trouve pas au Maroc mais bel et bien au Sahara occidental, dans la zone occupée par le Maroc», affirme M. Blatter dans une tribune publiée jeudi sur le journal suisse Le Temps. «Organiser ce forum dans une ville qui, de jure, n’appartient pas au pays hôte pose un sérieux problème», dénonce M. Blatter dans ce texte, qui rappelle, dans ce contexte, que le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA), à l’issue de son 30e sommet tenu à Addis-Abeba en janvier 2018, a demandé à tous ses Etats membres, aux organisations de la société civile africaine ainsi qu’aux autres acteurs concernés de boycotter la prochaine édition du Forum de Crans Montana à Dakhla, dans les territoires sahraouis occupés. Afin d’obtenir «l’aval et le soutien de l’Union africaine et pour, ainsi, assurer une participation importante et de haut niveau des pays africains et européens», M. Blatter appelle par conséquent le Forum de Crans-Montana «à revoir sa copie et organiser à l’avenir le forum sur la coopération Sud-Sud dans une ville marocaine ou, si cela n’était pas possible, de l’organiser dans un autre pays». Le Forum de Crans-Montana est une organisation internationale non gouvernementale suisse qui organise chaque année une grande réunion dans une ville sélectionnée pour l’occasion, notamment Crans-Montana, Genève, Bruxelles, Vienne, Barcelone, Sarajevo, Bakou ou encore Tirana. Récemment, la présidente de la Plateforme pour la solidarité avec le peuple du Sahara occidental, Aline Pailler, a adressé un courrier au président du Forum Crans Montana dans lequel elle proteste contre la tenue du forum à Dakhla occupée. «En mars 2017, vous avez maintenu la tenue du Forum Crans Montana à Dakhla malgré les mises en garde émanant de l'Union africaine, de gouvernements et de nombreuses associations. En 2018, vous persistez en décidant d'organiser le prochain (Forum) du 15 au 20 mars à Dakhla. La ville de Dakhla ne relève pas de la souveraineté marocaine vu qu'elle est située sur le territoire du Sahara occidental occupé par le Maroc depuis 1975», a souligné cette ex-députée européenne dans sa lettre. Pour elle, organiser une conférence dans cette ville constitue une «grave violation» du droit international et «engage donc votre responsabilité civile et pénale».  Elle a rappelé, dans ce sillage, que le Maroc est une «puissance occupante» qui «ne dispose d’aucune souveraineté sur le territoire du Sahara occidental, comme l'a précisé la Cour internationale de justice de La Haye en octobre 1975».  
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions