mardi 18 dcembre 2018 17:14:44

Forum d’affaires : Identifier les opportunités

Pose de la première pierre du complexe d’insuline de Boufarik

PUBLIE LE : 07-03-2018 | 0:00
D.R

Le ministre des Affaires étrangères, M. Abdelkader Messahel, a invité, hier, les hommes d’affaires danois à investir davantage en Algérie.
Intervenant, à l’ouverture des travaux du forum d’affaires algéro-danois organisé à Alger par le Forum des chefs d’entreprise et la Confederation of Danish Industry en collaboration avec l’ambassade du Danemark, il a indiqué : «Nos invitons nos partenaires danois à venir produire chez nous, et pourquoi pas commercialiser et exporter ensemble».
Il dira dans ce sens que «l’Algérie offre d’innombrables atouts, un potentiel économique non négligeable, et une ouverture économique sur l’Europe, mais également sur le monde arabe et l’Afrique». Il a ajouté que «le Danemark affiche un dynamisme économique avéré et une progression palpable de ses échanges et investissements à travers le monde». «Le savoir-faire et la technologie danois ne sont plus à faire connaître et jouissent d’une notoriété qui va au-delà du continent européen pour s’inscrire dans les grands courants d’échanges mondiaux et conférer une place de choix aux produits d’exportation du Danemark», a-t-il précisé. «L’une des priorités d’aujourd’hui, dit-il, est d’assurer une relance importante et substantielle de nos échanges économiques et commerciaux. Nos deux gouvernements en ont la volonté et veulent paver la voie aux hommes d’affaires pour multiplier et affiner les opportunités d’affaires et partenariat». S’agissant du forum, le ministre a fait savoir que «la présence à cette rencontre d’un nombre important d’hommes d’affaires danois et algériens représentant divers secteurs de l’économie et de l’industrie, témoigne de la volonté de nos deux pays et du désir commun de renforcer leurs liens économiques et industriels». Et de poursuivre, «elle est  également l’expression d’une vision partagée sur la nécessité de donner aux relations d’amitié entre les deux pays  un contenu et un élan nouveaux les adossant à un flux d’échanges et d’investissement durables et encadrés à l’effet de tirer pleinement parti des énormes ressources et potentialités qu’offrent nos deux pays». Mettant à profit cette occasion, M. Messahel a salué la décision sage et positive prise en mai 2017 pour la réouverture de l’ambassade de Danemark en Algérie. «Il s’agit-là, d’un signal fort que le gouvernement algérien apprécie à sa juste valeur et qui, j’en suis profondément convaincu, devrait contribuer à brève échéance, à une relance de notre dialogue politique et surtout de la coopération économique et commerciale bilatérale», a-t-il souligné.
De son côté, le ministre danois des Affaires étrangères, Anders Samuelsen, a affirmé que l’Algérie offre d’importantes opportunités d’investissements dans divers secteurs qui intéressent le Danemark.
Il a estimé que ce forum d’affaires constituerait une occasion pour développer les relations économiques et commerciales entre les deux pays. A ce propos, il a soutenu que les entreprises danoises implantées en Algérie dans des secteurs comme l'industrie pharmaceutique, l’énergie et le transport, désiraient développer davantage leurs activités tandis que celles qui ne se sont pas encore installées en Algérie souhaitent également y investir. Mettant l’accent sur le projet de partenariat de production d'insuline entre Saidal et Novo Nordisk, dont la première pierre du complexe a été posée hier à Boufarik (Blida), l’hôte d’Algérie a indiqué que celui-ci permettrait un «véritable transfert de technologie», et ce, outre la création d’emplois et l’amélioration de la couverture de la demande algérienne en médicaments.
Makhlouf Ait Ziane

-----------------////////////////////////

FCE et Confédération danoise de l’industrie
Signature d’une convention

En marge de la rencontre, une convention de coopération était signée entre le Forum des Chefs d’entreprise et la Confédération danoise de l’industrie. En effet, le vice-président du FCE, M. Mehdi Bendimerad a souligné que cette convention constitue une opportunité pour impulser une nouvelle dynamique et relancer véritablement les relations économiques entre nos deux organisations et leur donner un nouvel élan. «Les membres du FCE fondent beaucoup d'espoir sur ce Forum d’Affaires et cette Convention de Coopération pour un renforcement et une refondation de la coopération économique», a-t-il dit.
M. A. Z.

------------------/////////////////////////

Pose de la première pierre du complexe d’insuline de Boufarik

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a procédé hier à la pose de la première pierre d’un complexe de production d’insuline (sous forme de solution injectable en stylo pré-rempli), à Boufarik. Le projet, inscrit dans le cadre d’un partenariat (algéro-danois) entre Saidal et les laboratoires Novo Nordisk, devrait être réceptionné fin 2018, avec une entrée en production programmée pour le premier semestre 2019, a annoncé à la presse, en marge de la cérémonie de pose de la première pierre du complexe, M. Hasbellaoui qui était accompagné du ministre du Danemark des Affaires étrangères, Anders Samuelsen. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernement, visant le développement de l’industrie pharmaceutique nationale afin de couvrir le marché national avec un produit fabriqué localement, a indiqué le ministre, précisant que des préparatifs étaient en cours pour la formation d’équipes de recherches spécialisées dans le domaine (médicaments) dans l’objectif de «garantir, à l’avenir, une ressource humaine spécialisée». Affecté d’une enveloppe de 8,4 milliards DA, le nouveau complexe de Boufarik, prévu sur une surface de 9000 m2, est doté d’une capacité de production de 45 millions d’unités d’insuline (sous forme de solution injectable en stylo pré-rempli), avec une prévision de création de 150 postes d’emploi directs et de 300 autres indirects, selon les informations fournies sur place. M. Hasbellaoui a annoncé, par la même occasion, l’entrée en production, attendue pour «septembre prochain», de l’usine de Constantine, également spécialisée en antidiabétiques, qui s’ajoutera ainsi à celle de Tizi-Ouzou qui produira des antidiabétiques oraux (comprimés).

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions