Regard : Quand la société civile s’implique

La solidarité des Algériens répond «présent» comme à chaque fois que cela s’impose pour être au chevet des personnes en détresse.
PUBLIE LE : 06-03-2018 | 0:00

La solidarité  des Algériens répond «présent» comme à chaque fois que cela s’impose pour être au chevet des personnes en détresse. Pour la bonne et noble cause, on ne peut se retenir de tendre sa main, pour sauver son prochain ou tout simplement l’apaiser sa souffrance. La société civile ne cesse de donner des exemples concrets d’humanisme, d’abnégation et de maturité, mais aussi son attachement aux valeurs morales qui dictent d’aider son prochain. Aujourd’hui, chacun apporte une pierre de plus à l’édifice «l’altruisme». Face au danger, à la menace, il  n’existe qu’un seul remède : le volontariat de tous et de toutes. Ce qui s’est passé à El Oued est une autre preuve  de la bonté et du degré élevé de responsabilité morale des citoyens qui tendent la main  à ceux qui sont dans le besoin. Dans cette  région, le mot d’ordre est donné par les services de la wilaya : la santé, la protection civile, le Croissant rouge et autres volontaires pour stopper la rougeole qui avance dans le sud du pays, enregistrant pas moins de cinq décès dans les wilayas d’El Oued et Ouargla, selon un responsable du ministère de la Santé, de la Population et des Réformes hospitalières, qui a déclaré que le plus grand nombre de cas de rougeole a été enregistré dans la wilaya d’El Oued avec trois nourrissons et un quinquagénaire décédés et un à Ouargla. 
L’élan de solidarité se manifeste cette fois-ci avec une clinique mobile équipée de moyens humains et matériels qui sillonnent les daïras, communes et autres coins isolés  pour apporter des premiers secours sur place aux populations nomades et les vacciner contre cette maladie.
Tous les moyens sont ainsi mis en place pour cette opération, à laquelle chacun apporte sa contribution dans la prise en charge des cas signalés. Ceux jugés sérieux sont d’office évacués vers l’établissement de  santé public de proximité Djillali Ben Amar.  Ce mécanisme opérationnel depuis le 24 février dernier, il y a lieu de le préciser, à permis la consécration de pas moins de dix cliniques mobiles qui se déplacent sur toute  la wilaya pour freiner la propagation de la maladie qui a touché déjà 643 personnes, selon un bilan arrêté à ce jour par les services de la santé qui fait état de 80% des cas de rougeole, enregistrés chez les enfants de moins de 5 ans qui s’expliquent, selon les mêmes services par  la réticence des parents à les faire vacciner, sachant que seuls 39.000 parmi eux, à El Oued avaient accompli ce geste. Une chose est sûre, la lutte contre  cette maladie, ce n’est pas seulement l’affaire des services de la santé ou des pouvoirs publics qui ne cessent de montrer sa disponibilité pour secourir ces personnes, faibles, fragilisées par un virus qui sème la panique dans cette région, mais également des citoyens .
Samia D.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com