dimanche 17 juin 2018 22:59:24

Installation de kits Sirghaz : 500.000 véhicules d’ici à 2020

Approvisionnement de l’Indonésie en pétrole algérien

PUBLIE LE : 05-03-2018 | 0:00
D.R

Le ministre de l’Énergie, Mustapha Guitouni, a déclaré, hier à Tlemcen, que l’installation des kits de Sirghaz touchera 500.000 véhicules début 2020 au niveau national. Lors d’un point de presse, animé en marge de la visite de travail et d’inspection dans la wilaya, le ministre a souligné que ce chiffre sera atteint, avec la multiplication du nombre de centres d’installation de ce genre de kits à travers le pays, et la formation des jeunes désirant se spécialiser dans ce domaine, fournir de l'emploi et créer des entreprises dans ce domaine.

M. Guitouni a indiqué que cette opération permettra d'économiser 2 milliards de dollars dépensés actuellement dans l’importation de 3,5 millions de tonnes de carburants par an, précisant que la moyenne de consommation quotidienne du pétrole en Algérie a doublé de 210.000 barils en 2010, à 425.000 barils en 2016, à cause du nombre important de véhicules ayant atteint 500.000. Le ministre a souligné que la consommation annuelle du pétrole en Algérie est estimée à 15 millions de tonnes, et que le volume de production des raffineries de Skikda et d'Arzew (Oran) est estimé à 11 millions de tonnes par an, ajoutant qu’il est attendu de doubler cette production après la concrétisation des projets de raffineries de Tiaret et de Hassi Messaoud. «Nous nous concentrons actuellement sur l’installation de kits Sirghaz, pour réduire le coût d’importation», a-t-il déclaré. Le programme de la visite du ministre a porté sur l’inauguration d’une agence commerciale de la Société de distribution de l’électricité et du gaz (SDO) dans la commune de Maghnia, qui prend en charge 23.000 clients, et qui s’ajoute à une autre dans la commune assurant les prestations à 23.000 abonnés.
Mustapha Guitouni a inspecté aussi la centrale de raccordement et de transformation électrique (400/220 kilovolts), en cours de réalisation dans la commune d'Aïn Fattah, sur une superficie de 15 hectares et pour un coût de 3,6 milliards DA. Le taux d’avancement des travaux de ce projet, pris en charge par une société espagnole, est estimé à 85%, selon les explications fournies à la délégation ministériel. La centrale dispose de deux lignes électriques d’une puissance de 400 kilovolts en direction des centrales électriques de Sidi Ali Boussidi (wilaya de Sidi Bel-Abbès) et Bourdim (Maroc), 6 lignes électriques d’une puissance de 220 kilovolts vers les centres d'Aïn Fattah, Tlemcen, Ghazaouet, la station de dessalement de l’eau de mer de Souk Tleta et la commune de Béni Saf (Aïn Témouchent).
L’entrée en service de ce centre est prévue en juin prochain, pour une capacité de transformation de 600 mégawatts du réseau de transport d’électricité national et international, et renforcer le financement de l’énergie électrique dans l’Ouest algérien. Mustapha Guitouni a souligné que la wilaya de Tlemcen «ne rencontrera plus de problèmes d’alimentation en électricité jusqu'à 2027, grâce à cette centrale qui assurera aux investisseurs la pratique leurs activités en toute tranquillité». La visite du ministre a été marquée également par le raccordement de 1.700 foyers au réseau de gaz naturel dans les communes d’Ouled Riah, Aïn Fattah et Remchi, et l'inspection du centre enfûteur de GPL dans la commune de Chetouane et du centre de distribution des produits pétroliers à Remchi. (APS)

----------------///////////////////

Approvisionnement de l’Indonésie  en pétrole algérien

La secrétaire générale du ministère de l’Energie, Fatma-Zohra Cherfi, a reçu hier le vice-ministre indonésien de l’Energie et des ressources minérales, Arcandra Tahar, avec qui elle a discuté de la coopération énergétique bilatérale, notamment en matière d’approvisionnement de l’Indonésie par du pétrole algérien, a indiqué le ministère dans un communiqué.
Lors de cette audience, les deux parties ont évoqué l’état des relations de coopération entre l’Algérie et l’Indonésie dans le domaine des hydrocarbures en exprimant leur «entière satisfaction de l’excellence de ces relations», selon la même source. Mme Cherfi a invité la partie indonésienne à renforcer davantage cette coopération et à l’élargir à d’autres domaines.
A cet effet, de nombreux volets de coopération ont été abordés, notamment l’approvisionnement de l’Indonésie par du pétrole algérien, le partenariat dans l’amont des hydrocarbures, la transformation et la commercialisation des hydrocarbures ainsi que la formation, précise le communiqué.
Le vice-ministre indonésien était accompagné, lors de cet entretien, de l’ambassadrice d’Indonésie en Algérie, Safira Machrusah, et d’un responsable du ministère indonésien des Finances ainsi que de hauts responsables de la compagnie pétrolière indonésienne Pertamina. (APS)

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions