lundi 19 novembre 2018 05:05:09

Cigarette électronique : Un danger très sérieux

La cigarette tente de plus en plus les Algériens qui restent souvent sourds aux appels, voire aux mises en gardes, lancées, ici et là, par les médecins quant aux conséquences induites par le tabagisme.

PUBLIE LE : 05-03-2018 | 0:00
D.R

La cigarette tente de plus en plus les Algériens qui restent souvent sourds aux appels, voire aux mises en gardes, lancées, ici et là, par les médecins quant aux conséquences induites par le tabagisme.
Depuis quelques années, les accrocs à la nicotine prennent plus au sérieux les mises en garde des médecins et tentent de se mettre à la «diète» pour évitez certaines maladies  graves  du siècle et surtout les complications à long terme sur la santé. Pour ces derniers, il existe un seul et unique palliatif. Ce n’est certainement pas l’abstention, encore moins la bouderie. Ce cap, pour beaucoup n’est pas encore franchi. Il est même difficile à franchir avec la technologie, comme toujours, présente là où il faut, quand il faut, pour proposer la parade à leurs soucis majeurs qui empoisonnent leurs vies. C’est dur de décider d’arrêter de fumer, à l’heure où même la loi sur l’interdiction de la cigarette dans les lieux publics est quotidiennement bafouée et quand le tabagisme est de plus en plus banalisé  par tous ces enfants qui défient les valeurs sociales, les parents, les enseignants ou même le narguilé qui envahit le facebook et toutes ces photos d’adolescents avec la fameuse «chicha», postées sur le réseau, avec de surcroit des «j’aime» qui pullulent. Aujourd’hui, un nouveau phénomène est apparu —révolution électronique oblige—, il s’agit bel et bien de la «e-cigarette», très répandue, notamment chez les jeunes avec l’introduction de ces petits appareils en Algérie, vendus un peu partout. Pourtant, cette pratique est loin d’être lavée de tout soupçon, même si, comparée à la cigarette traditionnelle, elle reste de loin moins nocive. C’est un fait, de nombreux jeunes ne résistent pas à la tentation de la cigarette, version électronique notamment, quand ils sont en groupe et n’hésitent pas non plus à la faire passer entre eux. Découverte, qui finira par se transformer en dépendance, mais cette fois-ci d’un autre genre. C’est ce que nous dira, Oussama, un adolescent qui ne rate plus ces moments particuliers avec ses copains. «Au début, je voulais seulement imiter mes copains, puis par la suite c’est devenu pour moi  un must et maintenant au lieu d’avoir un seul vice, j’en ai deux». Pour Riad, tout a commencé devant la vitrine d’un magasin, à la rue Ben M’hidi, où j’ai remarqué en levant un peu la tête la plaque qui indiquait que le produit était disponible. Par curiosité, il se rend dans cette boutique et c’est là qu’il décide de se procurer le petit «joujou». «Il y en avait pour tous les prix : de 2.400 à 8.000 et plus. Et c’est là que l’idée d’économiser mon argent de poche pour l’acheter a germé dans ma tête », avant de poursuivre : «Après deux mois d’économie, j’ai fini par l’acheter». En fait  ce produit, introduit pour la première fois chez-nous par nos compatriotes installés à l’étranger, les Algériens en déplacement et quelques associations  comme c’était le cas, il y a une dizaine d’années, par l’association de sauvegarde de la jeunesse du danger moral, dans le cadre d’opération de sevrage et d’addiction à la nicotine, se vend aujourd’hui, à Sidi Yahia, sur Oued-kniss et dans toutes les grandes villes d’Algérie. Pourtant, la cigarette électronique n’est pas sans danger non plus. Les spécialistes sont formels, pas seulement sur l’aspect de dépendance mais aussi une fausse utilisation qui se termine par l’ingestion accidentelle du liquide utilisé, à savoir le mélange de nicotine aromatisée, de colorants et de produits chimiques à même de provoquer une neurotoxine puissante qui, ingéré ou au contact de la peau risque de causer des vomissements, des convulsions, en particulier chez les jeunes enfants. Les experts vont jusqu’à considérer cette dernière comme un produit ménager hautement toxique à tenir à l’abri des enfants.
  D’où l’intérêt de sensibiliser les  jeunes aussi sur les dangers de la cigarette électronique, devenue une véritable mode.
Samia D.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions