mardi 11 dcembre 2018 22:11:37

Nouvelles de Tizi Ouzou : Levée du gel sur de nombreux projets

Les projets de l’hôpital d’Aïn El-Hammam et de quatre stations d’épuration et de protection du barrage Taksebt dégelés.

PUBLIE LE : 05-03-2018 | 0:00
D.R

Page animée par : Belkacem Adrar

Les projets de l’hôpital d’Aïn El-Hammam et de quatre stations d’épuration et de protection  du barrage Taksebt dégelés.

Le wali de Tizi-Ouzou, Mohamed Bouderbali a annoncé, jeudi dernier, la levée du gel qui frappait les projets de réalisation d’un établissement public hospitalier (EPH) de Ain El Hammam et de quatre stations dépuration des eaux usées autour du barrage hydraulique Taksebt. Mohamed Bouderbali qui s’exprimait en marge de sa visite de travail et d’inspection dans les dairas de Boghni et Maatkas (sud de la wilaya) a fait savoir que ces projets ayant bénéficié du dégel seront lancés dans les prochains jours. Ce projet de l’EPH de Ain El Hammam, d’une capacité de 60 lits a été gelé en 2017 en raison de la situation financière difficile du pays, faut-il rappeler. Selon le directeur de la santé et de la population (DSP), le professeur Abbes Ziri, une enveloppe financière de l’ordre de 20 milliards de centimes est déjà affectée pour le lancement de l’étude de réalisation de ce projet, alors qu’il sera question de l’adaptation des études déjà réalisées pour les projets des EPH de Bouzeguène, Maatkas et Ouadhias. Concernant la deuxième opération dégelée, à savoir la réalisation de stations d’épuration autour du barrage hydraulique de Taksebt, le wali de Tizi-Ouzou a mis en exergue cet effort financier de l’État qui est motivé par  sa volonté de protéger et de préserver l'une des principales ressources en eau potable de la wilaya, qui est le barrage de Tabksebt dont les alentours sont gravement agressés par le déversement de différents déchets aussi bien solides que liquides, particulièrement les margines d’olives et les eaux usées. La réalisation de ces stations d’épuration permettra le traitement des eaux usées provenant des habitations d'une cinquantaine de villages relevant de plus de 5 communes qui y sont déversées quotidiennement. Mohamed Bouderbali a par ailleurs fait état d’un quota de 3.000 aides à l’habitat rural qui seront distribuées au profit de 27 communes. La wilaya a déjà bénéficié de quelque 87000 aides.

------------------///////////////////////

2.000 foyers raccordés au gaz naturel à Maâtkas et Souk El-Tenine
Soulagement de la population

Près de 2.000 foyers ont été raccordés au gaz naturel à la fin de la semaine écoulée dans les communes de Maatkas et Souk El Tenine, à une trentaine de kilomètres du chef lieu de wilaya de Tizi-Ouzou. Selon la direction locale de distribution de l’électricité et du gaz, 1.911 foyers ont bénéficié du raccordement des foyers de la wilaya au gaz naturel. Un réseau de distribution de plus de 47 kilomètres a été réalisé pour que le gaz naturel arrive dans ces foyers, a-t-on précisé de même source. Les villages concernés par cette opération de mise en service du gaz sont Tadjediout et Tizi Tzouguert (560 foyers), Ifekrane et Agouni Bouffel (1.091 foyer) ainsi que Ighil Boulkadi (260 foyers). La cérémonie de mise en service a été présidée par le premier magistrat de la wilaya de Tizi-Ouzou, Mohamed Bouderbali, en présence des représentants de l’APW et des élus locaux des communes bénéficiaires. Les populations de ces villages peuvent désormais profiter du confort qu’offre cette énergie, notamment pendant les saisons hivernales durant lesquelles les citoyens des villages reculés souffraient le martyre de la pénurie des moyens de chauffage, particulièrement la bonbonne du gaz butane et le gasoil. Selon les prévisions de la direction locale de la distribution de l’électricité et du gaz, prés de 35 milles foyers répartis à travers plusieurs communes de la wilaya seront raccordés au gaz naturel au courant de l’année en cours.  Les travaux de réalisation des réseaux de transport et de distribution de cette énergie sont en cours à travers le territoire de la wilaya et les opérations de raccordement des foyers se feront au fur et à mesure de l’achèvement des différentes opérations. Le taux de pénétration du gaz naturel dans les foyers de la wilaya de Tizi-Ouzou a atteint actuellement la barre des 85% contre seulement 15% en 1999.

------------------///////////////////////

Algérienne des eaux
Le poids des créances et la facture énergétique

L’unité de Tizi-Ouzou de l’Algérienne des eaux (ADE) vit une situation peu reluisante. Selon son premier responsable, l’ADE, unité de Tizi-Ouzou, est  affaiblie par plusieurs contraintes de gestion, dont d’abord, la facture énergétique, de plus en plus pesante, du manque de moyens humains et matériels, et aussi, du montant outrancier des créances, dont le montant dépasse les  170 milliards de centimes. Ce constat peu reluisant a été fait par le directeur de l’unité qui était l’invité de la radio locale au courant de la semaine dernière. En dépit de cette situation, l’A.D.E dont la mission principale, est d’assurer un service public performant et de qualité, projette, tout de même  d’étendre sa présence sur l’ensemble des communes de la wilaya pour renflouer davantage sa trésorerie et participer à la préservation de la ressource en eau et améliorer l’alimentation en eau potable des populations. La sauvegarde la ressource en eau doit être l’affaire de tout le monde. Les citoyens sont tenus de rationnaliser davantage l’utilisation de cette source indispensable pour la vie et les autorités sont de leur côté interpellés pour être intransigeants avec les gaspilleurs  de l’eau, d’abord, et promptes à réparer toutes les fuites signalées sur les réseaux d’alimentation.

------------------///////////////////////

Fréha
882 logements sociaux en souffrance

Le président de l’assemblée populaire de la commune de Freha,  (à 30 km à l’Est de Tizi-Ouzou), M. Mohand Azizi, a réuni hier les représentants de plusieurs villages de la commune à l’effet de les convaincre de renoncer à leur opposition à l’implantation d’un programme de réalisation de pas moins de 882 logements sociaux sur un site situé dans l’un de ces villages. Mardi dernier, les habitants de cette commune, particulièrement ceux du village Ajarar, avaient empêché l’entreprise chinoise chargée de la réalisation de cet important programme de logements sociaux d’installer son chantier alors que cette dernière est détentrice d’un ordre de service pour entamer les travaux, et ce, depuis une année. L’intervention des éléments de la gendarmerie pour l’installation de cette entreprise a été vaine face à la farouche résistance de ces villageois. Dans le but d’éviter d’inutiles affrontements entre les forces de l’ordre et les habitants de sa commune, le maire a décidé de se réunir avec les représentants de ces habitantspour les sensibiliser sur la nécessité de renoncer à cette opposition afin de permettre la réalisation dans les meilleurs délais de cet important programme de logements sociaux qui profitera uniquement aux habitants de tous les villages de la commune de Freha. Mohand Azizi a aussi mis en avant l’impact socio-économique de ce projet pour la commune puisque celui-ci constitue la première pierre du projet de réalisation d’un nouveau pôle urbain dans la localité. Aussi, l’édile municipal a rassuré ces hôtes que les logements, qui seront réalisés sur ce site, sont destinés aux habitants de la commune à raison de 35 logements pour chacun des villages de la commune qui recense, a-t-il rappelé, de nombreuses familles vivant dans des habitations menacées par des glissements dans certains villages et qui seront eux aussi recasées dans ces futurs logements sociaux. Comme il a soutenu que d’autres équipements publics seront implantés sur ce site dés que le gel qui frappe l’inscription de certains projets sera levé. Les opposants à l’implantation de ce projet de logements sociaux ont mis en avant le caractère agricole de l’assiette de terrain choisie par les autorités locales. La commune de Freha enregistre prés de 2.000 demandes de logements sociaux et autant pour l’habitat rural qui sont toutes en instance.

------------------///////////////////////

Investissements 
4 zones d’activité   à réhabiliter

Quatre zones d’activités nécessitent des travaux de réhabilitation pour permettre aux potentiels investisseurs de s’y implanter et réaliser leurs unités de production. Il s’agit des zones d’activités de Tizi-Ghenif, Draa El Mizan, Azazga et Boudjima. Des travaux de voiries et réseaux divers (VRD) sont fortement recommandés au niveau de ces zones pour les rendre attractives à l’investissement, selon la direction locale de l’industrie qui déploie d’énormes efforts pour réhabiliter toutes les zones d’activités et industrielles de la wilaya et booster par là l’investissement, aussi bien local et national, qu’étranger. Hormis ces quatre zones qui nécessitent des travaux de réhabilitation, l’essentiel pour les opérateurs économiques est assuré dans toutes les autres zones de la wilaya, a-t-on précisé de même source.

------------------///////////////////////

Ath Yenni, Caravane de santé
Un franc succès

L’association sociale et humanitaire « Relais et Solidarité» d’Ath Yenni, Tizi-Ouzou, a organisé vendredi dernier, en collaboration avec l’émission «Iswi negh, dtazmert nwen » de berbère tv, l’association algérienne du patrimoine, de l’environnement et du développement humain et les médecins spécialistes du centre hospitalo-universitaire Nedir- Mohamed, une caravane de la santé au CEM Larbi-Mezani de la même localité. Plusieurs centaines de personnes ont bénéficié gratuitement de consultations spécialisées, a indiqué cette dynamique association sociale et humanitaire, qui a également fait savoir que cette opération humanitaire a connu un franc succès  grâce à la mobilisation de plusieurs dizaines de bénévoles, membres et amis de l’association. Cette opération qui devient désormais une tradition pour l’association «Relais et Solidarité», a été marquée cette année fois-ci par un recueillement fort émouvant sur la tombe du chahid, le Docteur Nedir Mohamed (1924, 1956) au cimetière du village Ait Larbâa, commune d’Ath Yenni, en présence de la famille du Chahid et plusieurs invités. Le président de l’association «Relais et Solidarité» a profité de cette occasion pour  adresser «ses vifs remerciements aux partenaires qui ont contribué à la réussite de cette action à savoir l’APC d’Ath Yenni, la direction de la santé et de la population, l’EPSP Ouacifs, la polyclinique d’Ath Yenni, le CEM Larbi Mezani, la direction de l’action sociale et de solidarité, le Croissant rouge algérien et tous les participants, particulièrement les médecins spécialistes, les paramédicaux, les membres de l’association Eco-volontaire d’Ath Yenni ,la page facebook Beni Yenni Ath Yenni, Berbère Télévision (BRTV) et Radio Tizi-Ouzou.

------------------///////////////////////

Le centre  anticancéreux  livré au  second  trimestre

Le directeur de la santé et de la population de la wilaya de Tizi-Ouzou, Abbès Ziri a annoncé, jeudi dernier, la livraison du centre anti-cancer (CAC) de Draa Ben Khedda durant le second trimestre de l’année 2018. Dans l’optique de sa mise en service à la période indiquée, le DSP a indiqué qu’une cagnotte de 40 milliards de centimes a été déjà débloquée pour l’acquisition des équipements nécessaires. Le premier responsable local de la santé, qui s’exprimait sur les ondes de la radio locale, a fait savoir que cet établissement spécialisé va dans un premier temps assurer la radiothérapie au profit d’une moyenne de 150 malades par jour. Evoquant les travaux de réalisation du projet de réalisation d’un hôpital de 60 lits à Ouadhias, Abbès Ziri a précisé que ceux-ci ont atteint  70%, mais sans pour autant avancer la date de sa livraison. S’agissant du projet de réalisation d’un EPH à Bouzeguène, le DSP a fait état de négociations autour de son coût avec le groupe Cosider qui est retenu pour la réalisation par la voie du gré-à-gré. Le projet de l’EPH inscrit à l’indicatif de Maatkas a, quant à lui, fait l’objet d’une demande de réévaluation de l’opération, selon toujours le DSP qui a également précisé que l’enveloppe de crédits alloués à celui-ci est de 59 milliards de centimes tandis que le montant de l’offre faite par les potentiels réalisateurs avoisine les 120 milliards de centimes. Lors de son passage à la radio locale, le directeur de la santé et de la population de la wilaya de Tizi-Ouzou a fait état du problème de fonctionnement des salles de soins à travers de la wilaya en raison du manque d’effectifs de certaines catégories du personnel médical, notamment les aides soignants. Cette situation a provoqué la fermeture de certaines salles de soins, notamment au niveau du secteur sanitaire d’Ouaguenoun où huit salles sont fermées.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions