mardi 11 dcembre 2018 20:03:12

Exposition dédiée à la pop culture : visiter l’imaginaire populaire

Une installation dédiée au PopArt et à la pop culture algérienne, réunissant des œuvres assistées par ordinateur revisitant des symboles de l'imaginaire algérien a été inaugurée vendredi à Alger par l'artiste «El Moustach».

PUBLIE LE : 04-03-2018 | 0:00
D.R


Une installation dédiée au PopArt et à la pop culture algérienne, réunissant des œuvres assistées par ordinateur revisitant des symboles de l'imaginaire algérien a été inaugurée vendredi à Alger par l'artiste «El Moustach». Cette exposition intitulée «Sog Ur Mother Is Open at Night», en référence à la fameuse réplique d’Athmane Ariouette dans le film «Une famille comme  les autres», a été organisé à l'Espace d'art contemporain, «Espaco». Pour plonger le visiteur dans cet univers de culture populaire, influencée par la musique, la télévision et le sport, l'artiste recrée dans cette  galerie un café maure rappelant un café populaire de Boumerdès où il avait dévoilé ses premières œuvres. Caisses de limonade, tables et chaises, gobelets et jeu de domino constituent l'essentiel de ce décor qui accueille des œuvres essentiellement inspirées de l'univers du film «Carnaval Fi Dechra» dont plusieurs extraits, répliques et personnages font partie de l'imaginaire collectif. El Moustach plante d'abord un décor de campagne électorale avec des affiches et des panneaux tirés du même film et revisite divers portraits graphiques de «Mkhlouf El Bombardi», personnage principal de cette œuvre, ainsi que ces slogans de campagne. Dans son œuvre «El qâada», l'artiste a rassemblé des portraits rassemblant, dans le patio d'une maison de la Casbah, Hadj M'hamed El Anka,  Cheb Hasni, Dahmane El Harachi, Zineddine Zidane, Lotfi Attar, l'inspecteur Tahar ou encore Matoub Lounes.
La magie des arts graphiques permet à l'artiste de faire porter au  cardinal du châabi des lunettes 3D, de créer un superman algérien ou a  habiller ses personnages des anciens maillots de l'équipe nationale de  football des années 1980. Dans les œuvres imprimées de l'artiste, une série est dédié à la symbolique de la khamssa qui est déclinée dans plusieurs toiles tout comme  une version chic de la jeune femme algérienne actuelle drapée d'un haïk et entourée de symboles et logos de marques de luxe. Dans cette installation, la magie du PopArt et du graphisme fait que le visiteur se retrouve dans un univers où Al Pacino, Che Guevara, El Hadj Mhamed El Anka, Amer Ezzahi, El Hachemi Guerouabi, ou encore Bruce Lee  parlent le même langage et intègre l'univers populaire algérien.
Artiste PopArt, El Moustach, Hicham Gaoua de son vrai nom, fait parler de  son travail depuis plus de trois ans en prenant part à des événements de Streets art et en exposant dans des lieux insolites avant de montrer ses  œuvres dans des galeries d'art comme «Kef Nounou» et le «Sous-marin». En 2017, il a pris part à l'exposition collective «PopArt from north africa» dans une galerie londonienne. Cette dernière exposition d'El Moustach se poursuit jusqu'au 23 mars à la galerie Espaco. (APS)  
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions