lundi 18 juin 2018 01:02:27

La validation a été faite par l’OMS : élimination du tétanos en Algérie

L’Algérie figure désormais parmi les pays ayant éliminé le tétanos maternel et néonatal (ETMN). La validation a été faite par une équipe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Unicef, après une évaluation minutieuse dans les wilayas d'Adrar et de Béchar.

PUBLIE LE : 01-03-2018 | 0:00
D.R

L’Algérie figure désormais parmi les pays ayant éliminé le tétanos maternel et néonatal (ETMN). La validation a été faite par une équipe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Unicef, après une évaluation minutieuse dans les wilayas d'Adrar et de Béchar.

Des progrès considérables ont été réalisés dans le domaine de la prise en charge de certaines maladies en Algérie.
En effet, si, il y a des dizaines d'années, des pathologies ne  donnaient aucune chance de survie aux personnes touchées, ce n'est plus le cas désormais, où ces mêmes problèmes de santé sont traités ou tout simplement guéris, à la faveur de l'avancée spectaculaire de la médecine qui donne un nouvel espoir à des centaines de malades. 
De grands pas ont été, en fait, réalisés dans la lutte et la prévention contre la tuberculose, le choléra et bien d'autres pathologies, liées au manque d'hygiène ou encore à la pauvreté. On ne meurt plus de tétanos, on ne perd pas  non plus la vue de paludisme. Ceux-là étant pris en charge. Il faut dire que l'Algérie, au lendemain du recouvrement de sa souveraineté nationale, a mis le paquet tant sur le plan des établissements que des programmes d'éradication de maladies qui menaçaient la population, sans omettre l'aspect formation à laquelle une importance capitale est donnée. Il faut dire aussi que parallèlement au travail colossal effectué, une bataille a été engagée pour acheminer l'eau vers les foyers, y compris dans les régions les plus reculées du pays ainsi que l'accès à l'assainissement. D'ailleurs, il suffit de savoir que notre pays a réalisé les objectifs du millénaire des Nations unies dans ce domaine précisément. Aujourd'hui, certaines maladies font même partie du passé, et c'est l'Organisation mondiale de la santé qui le confirme. En effet, l'OM a validé, il y a quelques  jours, l’élimination du tétanos maternel et néonatal. Une équipe,  constituée de représentants d’experts de l’organisation et de l’Unicef avaient confirmé le statut d’éradication de cette maladie infectieuse qui se caractérise par une contraction douloureuse des muscles, avec des crises convulsives. Cette confirmation une fois de plus —puisque en 1995, l’Algérie avait obtenu le statut en question, à vrai dire, nous renseigne, on ne peut mieux sur les efforts consentis par les pouvoirs publics pour endiguer ce problème. Le groupe d'experts a ciblé les wilayas où le tétanos est presque vaincu, notamment Béchar et d’Adrar, en bas le l’échelle des zones en matière de couverture vaccinale anti-tétanique et où le taux de couverture vaccinale contre cette pathologie infectieuse dépasse de loin  les chiffres officiels qui s’explique  surtout par les opportunités de vaccination des femmes enceintes. Aujourd’hui, l’OMS et l’UNICEF soutiennent, après leur enquête à Adrar, que 99% des femmes interrogées justifient une protection vaccinale contre le tétanos, assurée, par  les établissements de santé de proximité tout en mettant en relief le principe de la vaccination obligatoire et gratuite en Algérie et de la santé scolaire. Pour la wilaya d'Adrar toujours, les défis à venir en matière de réduction de la mortalité néonatale — neuf décès pour mille naissances vivantes— estiment les représentants de l’OMS et de l’Unicef doivent porter sur la lutte contre les deux principales causes de mortalité néonatale dans cette même wilaya, à savoir la prématurité et l'asphyxie néonatale ne sont pas spécifiques à l’Algérie puisque constatées également dans les pays développés. La «bataille» d’un corps sain se poursuit. Il suffit de savoir qu’une dizaine de programmes nationaux existe pour prévenir et lutter contre certaines maladies, devenues un véritable problème de santé publique.
Samia D.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions