samedi 22 septembre 2018 18:56:26

Nouvelles technologies de communication : Jamais sans mon « facebook » !

On débranche nos ordinateurs... C’est la journée mondiale sans facebook. Le fameux réseau social est devenu très envahissant, et faire une petite halte ne ferait certainement pas de mal, même si cette question ne fait pas l'unanimité.

PUBLIE LE : 27-02-2018 | 0:00
D.R

On débranche nos ordinateurs... C’est la journée mondiale sans facebook. Le fameux réseau social est devenu très envahissant,  et faire une petite halte ne ferait certainement pas de mal, même si cette question ne fait pas l'unanimité.

Mieux encore, peu de gens  vont répondre à cet «appel» qui parait insensé, ridicule,  surtout pour beaucoup. Bon gré, mal gré, nous devenons accros au premier réseau social qui compte près de deux  milliards d'utilisateurs dans le monde. Chez-nous, la maladie du facebook est contagieuse comme partout d'ailleurs. On avance près de 17 millions d'abonnés. La 3 puis la 4 G, l'arrivée des smartphones en est pour beaucoup. C'est une réalité à ne pas nier : nous sommes très dépendants de ce site qui sème à tout vent, il faut bien l'admettre. Il devient un outil d’information incontestable et incontesté, de nos jours, rivalisant avec  d’autres canaux spécialisés dans ce domaine. En quelques secondes, se qui se produit dans un coin des plus perdus et le plus loin de la planète est vulgarisé, faisant ainsi le tour du monde. Facebook a prouvé son efficacité, voire sa supériorité, par rapport à d’autres sites, auxquels il fait même de l’ombre. Même les enfants prennent le train du facebook, s’érigeant en tendance, en bonne et due forme. Se passer de la connexion  à ce dernier, y compris en ce 28 février, décrété comme journée mondiale sans facebook, est carrément un leurre pour tous ces «branchés» qui n’ont d’yeux que pour ce site à l’aura insoupçonnable qui se transforme en outil de travail pour certains, un moyen pour se faire des amis pour d’autres. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant de voir dans les moyens de transport, les lieux de travail et à la maison, des jeunes et moins jeunes collés à leurs smartphones ou tablettes pour ne rater aucune nouvelle. Amira, étudiante en 3e année gestion, dira à ce sujet qu’elle ne peut  passer un jour sans se connecter au facebook qui en dit long pour elle.
«Ce n’est pas seulement pour avoir les nouvelles des amies puisque ça sert aussi pour échanger les cours et préparer les examens», dira-elle. Et d’ajouter : «Même les résultats des examens sont affichés sur ce site, ce qui n’est pas pour nous déplaire puisque ça nous évite les va-et-vient à la faculté.»   

Une place de choix

Dans le même sens, Ayoub, en 2e année secondaire, affirmera que le célèbre réseau est plus qu’un passetemps pour lui et lui permet de discuter de tout et de rien, et c’est ce qui fait sa particularité, selon lui. «Je suis connecté à instagram, tweeter, snapchat mais facebook reste le meilleur, l’indétrônable pour moi», affirmera-t-il. Pour Saliha, employée dans une administration, le facebook c’est aussi trouver de bonnes occasions, des tuyaux intéressants pour faire des  achats. «Nous avons la chance de trouver ces sites variés et qui répondent à tous les goûts et à moindre coût», tiendra-t-elle à préciser. Il faut dire, cependant, que malgré tout le succès de ce site, il existe bel et bien des personnes qui ne détiennent pas un compte facebook, bien qu’ils soient des amateurs des nouvelles technologies de la communication. Pour karima, l’unique, le grand, reste Google qui permet de trouver des réponses à toutes les questions. «Je me cultive, procède à la mise à jour de mes connaissances»,  déclarera-t-elle, avant de poursuivre : «Avec le grand cheikh,  on se régale.» Aujourd’hui, une chose est sûre, facebook occupe une place de choix dans notre vie. Il est même difficile d’imaginer  un instant notre quotidien sans ce site qui ne sert pas seulement au bavardage, mais également à organiser des rendez-vous professionnels, faire connaitre des entreprises, proposer des services ou encore  contribuer tout simplement à la promotion touristique de certaines régions, jusque-là boudées ou même inconnues. Dire de nos jours que facebook est bon uniquement pour la tchatche est carrément archi-faux.
        Samia D.     



 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions