lundi 24 septembre 2018 17:29:05

Nouvelles d’Annaba : 2018, année du logement par excellence

Éducation : Le programme d’investissement relancé

PUBLIE LE : 22-02-2018 | 0:00
D.R

 

Page animée par : Boudjemaâ Guetmi

Plus de 7.000 logements sociaux locatifs (LSL), attribués durant la semaine passée dans la wilaya d’Annaba. Le wali, Mohamed Salamani, a affirmé, lors de la commémoration de la Journée nationale du chahid (18 février), que d’autres quotas de logement du même type vont être attribués, pour atteindre, d’ici la fin de l’année 2018, plus de 11.000 logements, tous segments confondus.

Les préparatifs sont menés actuellement au sein de l’OPGI, dans la perspective d’attribuer 300 logements sociaux locatifs à Aïn Berda, 140 autres dans la commune d’El-Eulma et 110 logements à Cheurfa. Ces programmes de logement, en cours de réalisation, vont permettre de balayer, ce qui reste de l’habitat précaire, notamment dans les localités de Sidi Salem, Boussedra et Bouzaâroura, a estimé le directeur  de l’OPGI. Avec l’achèvement des travaux de réalisation de  la nouvelle ville de Draâ Errich, on peut dire que l’année 2018 sera celle du logement par excellence. Située à 20 km à l’ouest de la métropole Annaba, la nouvelle ville de Draâ Errich compte la réalisation d’un programme global de plus de 50.000 logements, tous segments confondus, dont 6.000 logements relevant de l’OPGI sont totalement achevés. La nouvelle ville de Draâ Errich est entrée actuellement dans une phase de réalisation avancée, comme en témoigne la cadence  satisfaisante des travaux des infrastructures relevant de l’éducation, la santé, la Sûreté et la Gendarmerie nationales et qui n’attendent que leurs équipements. Les autres chantiers  ne sont pas en reste, à commencer par le secteur de l’urbanisme qui  a vu  la réalisation de différents réseaux nécessaires au fonctionnement d’une cité moderne et qui a nécessité  jusqu'à présent  la consommation de 2, 28 milliards de dinars représentant seulement la première tranche de ce programme, a tenu à préciser la directrice de wilaya de l’urbanisme, Mme Saliha Benhania. Celui des travaux publics  est à cheval par rapport au cahier des charges qui lui a été confié dans la construction de la nouvelle ville de Draâ Errich. On cite, dans ce cadre, l’achèvement  à 100% de la dorsale d’une longueur de 3,2 kilomètres et  constituée de deux fois trois voies, et l’entame, en juillet dernier, des travaux de réalisation d’un échangeur sur la route nationale 44 devant desservir la nouvelle ville de Draâ Errich et le chemin de wilaya 20 qui relie les villes de Chetaïbi et de Seraïdi.

----------------///////////////////

Education
Le programme d’investissement relancé

Le gel sur le programme d’investissement dans le secteur de l’Éducation au niveau de la wilaya vient d’être levé. C’est ce que nous avons appris auprès du directeur de wilaya de l’éducation, M. Ahmed Ayachi. Ce programme d’investissement comprend 65 opérations pour une enveloppe financière de plus de six milliards de dinars. Il y prévu la réalisation de 15 écoles primaires, 7 collèges d’enseignement moyen (CEM) et 8 lycées, ainsi que des infrastructures de soutien (cantines scolaires, demi-pensionnats, unités de dépistage, une salle de sports au lycée de Hadjar-Eddis et 33 nouvelles salles de classe dans le cadre de l’extension), a détaillé le premier responsable du secteur au niveau de la wilaya. Par ailleurs, les localités d’El-Kalitoussa (Berrahal), Draâ Errich (Oued El-Aneb), Aïn Djebarra (Sidi Amar) et Bouzaâroura (El-Bouni) ont bénéficié, pour leur part, d’un programme d’investissement comprenant au total 22 établissements, tous cycles confondus, pour une enveloppe financière de 117 millions de dinars, a indiqué le directeur de l’éducation. Les nouvelles réalisations, en l’occurrence 35 salles de classe, 13 écoles primaires, 2 CEM, une cantine scolaire, un demi-pensionnat et une unité de dépistage seront réceptionnées à la rentrée 2018/2019, a fait savoir Ahmed Ayachi, faisant état de la programmation de 6 opérations d’aménagement, dont  trois concernent les établissements éducatifs, tous paliers confondus, et les trois autres ciblent le chauffage. Le programme d’investissement, au titre de l’année en cours, porte sur l’aménagement d’établissements éducatifs à travers le territoire de la wilaya, pour un coût global de 126 millions de dinars, a annoncé enfin le directeur de wilaya de l’éducation, qui estime que ces programmes d’investissement visent l’amélioration encore plus des conditions de travail, aussi bien pour les élèves que les enseignants, et, par là même, l’amélioration des prestations pédagogiques.

----------------///////////////////

Du 19 au 22 avril
Salon ANNABA-SIAHA

Le Salon professionnel ANNABA SIAHA-2018 aura lie, du 19 au 22 avril prochain. C’est le complexe  sportif du 19 mai 1956 qui abritera cet événement qui en est à sa deuxième édition. La direction du tourisme et de l’artisanat a pris toutes les mesures pour faire de ce Salon, une réussite totale, tout en offrant plus de commodités et de confort aux participants. Cinq pays ont déjà confirmé leur participation à ce rendez-vous. Il s’agit de la Turquie, de la Tunisie, de l’Arabie saoudite et de l’Égypte. Deux  hôtels  d’Annaba, deux chaînes hôtelières de l’Arabie saoudite, ainsi que des agences de voyages  et des hôtels de la Turquie, des Émirats arabe unis,  de l’Égypte et de la Tunisie y prendront part. C’est une opportunité qui sera exploitée  par  les spécialistes en la matière de ces pays pour drainer la grande foule, laisse-t-on entendre. Ce rendez-vous vise à réunir et à mobiliser autant d’opérateurs économiques nationaux et étrangers, en vue d’échanger les connaissances et expériences dans le domaine du tourisme, dans la perspective de faire d’Annaba, un domaine du tourisme, dans la perspective d’en créer une destination touristique par excellence. Par ailleurs, les agences de voyages n’ont pas encore confirmé leur participation à ce rendez-vous touristique.

----------------///////////////////

Tomate industrielle
Evaluation et perspectives

Les travaux d’une rencontre nationale  de deux jours, consacrée à l’évaluation de la campagne de tomate industrielle  2016-2017 et les projections de celle de l’année en cours, ont eu lieu lundi et mardi derniers, au siège de la direction des services agricoles  de la wilaya, avec la participation des intervenants dans cette filière agricole. 
La première journée de cette  rencontre, qu’organise l’Office national interprofessionnel des légumes et des viandes (ONILV), réunit 12 transformateurs  de tomate de la région Est, en plus de trois autres venus des wilayas de Chlef et de Blida.
 Il s’agira de débattre et de recenser, à travers ce regroupement, les contraintes et les difficultés qui entravent le développement de la filière de la tomate industrielle, a souligné le directeur général de l’ONILV, Farid Abdouche, fournissant, à ce propos, des statistiques sur la production nationale de tomate durant l’année 2017. Cette dernière a atteint plus de 12 millions de quintaux  de tomate qui ont donné 125.600 tonnes de double concentré de tomate, soit une hausse de 7% par rapport  à la saison précédente.
Le même responsable a estimé que ces résultats sont appréciables, qu’il convient d’améliorer et de consolider, précisant que près de 80% de la production nationale de tomate provient des wilayas  d’El-Tarf, d’Annaba, de Guelma et de Skikda.
De nouvelles conserveries de tomate ont été créées au centre et au sud du pays, a-t-il fait savoir. Lui succédant, le directeur des services agricoles de la wilaya d’Annaba, Mohamed Kharoubi, a indiqué que cette rencontre intervient en application des instructions de la tutelle pour examiner les contraintes qui minent encore la filière de la tomate industrielle, dans la perspective de la hisser à un niveau performant et réduire les importations de ce produit stratégique. Il s’agira également de préparer la prochaine campagne de la tomate industrielle, dont les opérations de semi débuteront durant le mois de mars prochain, a-t-il ajouté, faisant savoir que de nouvelles unités de transformation de la tomate  sont en cours de réalisation à Annaba, dans le but d’augmenter les capacités  de transformation de ce fruit. L’amélioration des rendements de la tomate  devra passer nécessairement par  le développement  de  l’irrigation au goutte-à-goutte et la mécanisation de la filière, laquelle commence à se généraliser à travers certaines wilayas du pays.
Pour sa part, le président du Conseil national interprofessionnel de la tomate (CNIFT), Messaoud Chebah,  a insisté  sur la nécessité de développer l’irrigation avec les nouvelles techniques (goutte-à-goutte par exemple), et les choix des variétés de tomate en fonction de la nature du sol. La deuxième journée de cette rencontre est dédiée aux producteurs de tomate qui auront ainsi l’occasion de soulever les contraintes qui se dressent devant eux concernant cette spéculation.

----------------///////////////////

Rentrée de février de la formation professionnelle
6.000 places  disponibles

Au moins, 6.000 nouveaux stagiaires pourraient être placés dans les instituts, centres et annexes de la formation professionnelle, à la deuxième rentrée prévue le 25 février, a indiqué le directeur de wilaya, Azzedine Sedka, en marge de la cérémonie d’ouverture dimanche dernier de la troisième édition du Salon de la formation professionnelle qui s’est tenu  dans les six daïras de la wilaya. Deux nouvelles spécialités de techniciens supérieurs en plomberie, chauffage et climatisation, et l’installation de panneaux photovoltaïques, ont été créées, venant s’ajouter aux sections de formation existantes. En prévision de la rentrée de février, une caravane de la formation professionnelles s’est ébranlée lundi dernier, pour sillonner toutes les communes de la wilaya, pendant une période de cinq jours, avec l’objectif de sensibiliser les jeunes et les inciter à se rapprocher du secteur en vue de bénéficier d’une formation qui leur permettra de s’insérer dans la vie professionnelle. Participent au Salon de la formation professionnelle, outre les établissements du secteur, le tuberie sans soudure du Sider El-Hadjar, l’ANSEJ, l’ANEM et la CNAC.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions