lundi 10 dcembre 2018 01:56:36

Nouvelles de Béjaïa, Alimentation en eau potable des communes : promesses des uns attentes des autres

SONELGAZ : 247 milliards de créances de gaz et électricité

PUBLIE LE : 19-02-2018 | 0:00
D.R

Page animée par : Mustapha Laouer

Le secteur de l’hydraulique en général et les activités liées à l’alimentation en eau potable enregistre un retard énorme dans l’achèvement des différents projets en cours et en même temps la mise en place d’un plagiat horaire optimal pour assurer un minimum de l’alimentation en eau potable des foyers dans les différentes communes de la wilaya.

Cette situation qui perdure au fil des années a enregistrés une forte perturbation dans le réseau d’alimentation et l’absence d’une prise en charge des besoins des populations. Par ailleurs, cette situation injustifiée auprès des populations a suscité la colère des citoyens qui ont eu recours à fermer les routes pour protester contre l’absence d’eau potable. Les promesses des responsables quant au raccordement total des communes n’ont pas estompé les attentes et les préoccupations des citoyens. C’est pourquoi lors de la dernière visite du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, que le dossier a été longuement débattu et une enveloppe financière complémentaire a été dégagée pour le raccordement des communes en attente à partir du barrage de Tichi Haff, en particulier les communes de la côte ouest, Boulimat, Saket et Beni Ksila qui ne sont pas raccordées au réseau de distribution et permettre entre temps une distribution optimale pour la période estivale 2018. La faille est dans la gestion de la distribution de l'eau à Bejaia, a déclaré le ministre lors du lancement des travaux de réhabilitation du système d'alimentation en eau potable de la ville de Bejaia lot n° 4.
Un intérêt particulier est accordé par l’Etat pour la wilaya de Bejaia a souligné M. Bedoui, qui s’est concrétisé par une dotation d’un montant très important pour alimenter toutes les localités lésées. A cet effet, un programme d'urgence est lancé pour combler ce déficit à Bejaia. Une prise en charge qui vient après le rapport détaillé présenté par le wali au ministère des Ressources en eau sur la situation du secteur, une enveloppe financière de 2,5 milliards de dinars a été accordé pour notre wilaya qui permettra déjà d'assurer l'alimentation en H/24 pour 35 communes d’ici la fin juin 2018, en attendant de généraliser pour le reste des localités.
De son côté, soucieux de ce problème récurrent qui perturbe le secteur au niveau de la wilaya de Bejaia, le ministre des Ressources en eau a présidé la semaine dernière une réunion avec le wali de Bejaia et certains cadres locaux et centraux du secteur ou la situation a été passée au peigne fin.  Cette réunion, à laquelle ont pris part également les intervenants dans la gestion du service public de l’eau, au niveau central et au niveau local, a permis d’évaluer l’état de l’alimentation en eau potable à travers les 52 communes que compte la wilaya de Bejaia et ce, aussi bien sur le plan de l’exécution des différents programmes de développement que celui de la gestion du service public de l’eau.

Les ressources en eau disponibles et les financements mobilisés

L’examen de la situation du service public de l’eau à travers la wilaya de Bejaia indique qu’en matière de distribution d’eau, 11 communes, soit 540.000 habitants, sont alimentées au quotidien alors que 41 communes, soit 460.000 hab., sont alimentées un jour sur deux, et même voir plus. Un programme de développement comprenant une batterie d’actions est mis en route. Il porte essentiellement sur des travaux de raccordement au barrage de Tichi-Haf pour certaines communes, sur la réhabilitation des captages et sources pour d’autres et sur la mise à niveau des réseaux d’eau potable et systèmes hydrauliques à travers toute la wilaya.
C’est dire que le défi est réalisable d’autant plus que la ressource en eau est disponible et les financements sont mobilisés. Ce programme est structuré en trois échéances. La première est fixée à la saison estivale 2018. Un engagement est pris pour ramener 24 communes avec une alimentation au quotidien.  Sur ces 24 communes, 17 sont concernées par le transfert à partir du barrage de Tichi Haf dont les travaux de raccordement sont en voie d’achèvement. Les autres communes nécessitent des opérations de mises à niveau des réseaux et des installations hydrauliques et seront prises en charge dans les différents programmes de développement. La deuxième échéance est fixée à la fin de l’année en cours et concerne 11 communes. Ces dernières nécessitent des travaux de mise à niveau des réseaux pour lesquels les financements sont octroyés et les travaux sont en cours de lancement. La dernière échéance est fixée à l’année 2019 qui verra les six communes restantes passer à une alimentation en eau potable au quotidien et dont l’appel d’offres est en cours de lancement.  Sur le plan de la gestion, il y a lieu de signaler que sur les 52 communes que compte la wilaya, seulement 16 sont gérées par l’ADE, le reste, soit 36 communes, le service de l’alimentation en eau potable est à la charge des APC. Une décision de transférer la gestion du service public de l’eau de 11 autres communes vers l’ADE durant l’année en cours a été prise durant cette rencontre de travail. M. Necib a enregistré avec satisfaction l’avancement de toutes les opérations engagées et a exhorté les responsables de son secteur à une plus grande mobilisation afin d’être à la hauteur des engagements pris envers la population. De son côté, le wali a souligné l’attention accordée par le secteur des ressources en eau à la wilaya de Bejaia à travers les financements mobilisés, les opérations engagées et le nombre de visites de travail effectuées par des cadres centraux dans la wilaya de Bejaia. Il va sans dire, que le problème d’alimentation en eau potable dans les communes de la wilaya de Bejaia perdure au fil des années et que les populations ne sont pas prêtes d’étancher leur soif. Toutes les promesses données et les programmes lancés restent sans lendemain, en espérant que l’année 2018 apportera beaucoup d’eau dans les robinets a secs et que les perturbations, a l’exemple de celles vécus ce week-end par les citoyens de plusieurs communes pour des travaux de raccordement où l’eau potable est interrompue pour 72 heures, ne seront que des souvenirs du passé.

-----------------/////////////////////

Subventions  des associations
Guichet unique 

La nouvelle Assemblée populaire de wilaya de Bejaia a mis de l’ordre dans la distribution des subventions aux associations de wilaya à caractère «culturel, sportif, social et cultuel» dans le cadre du budget de l’année 2018. Pour permettre à la commission «Jeunesse, sport, culture, cultuelle et affaires sociales» de l’APW de procéder à une meilleure étude pour chaque demande de subvention, un guichet unique est ouvert au niveau du secrétariat de l’assemblée où tous les dossiers seront déposés avant le 15 avril prochain en double exemplaires. Le dossier comportera une demande de subvention accompagnée de l’agrément, du statut de l’association, d’une lettre d’acceptation du mandat du commissaire aux compte, d’un procès-verbal de l’assemblée, du bilan moral et financier de l’exercice 2017, d’un plan d’action de l’année en cours  et de l’état des dépenses octroyés par les collectivités locales de l’exercices dernier 2017. Cette nouvelle procédure de l’APW qui n’est pas du goût de plusieurs associations séparera «le grain de l’ivraie» et fera exclure automatiquement les associations fantoches qui n’activent que sur papier et durant les évènements importants. Ainsi, plusieurs associations à travers les différentes communes ont largement bénéficié dans le passé des subventions de l’Etat sans aucune activité sur le terrain et dont certaines n’ont jamais tenue d’assemblée depuis une dizaine d’années alors que d’autres fonctionnent avec un président, secondé par un ou deux membres, et qui s’affichent en tant que association active. La nouvelle APW a déjà coupé l’herbe sous les pieds des associations fictives sans scrupules.

------------------//////////////////////

SONELGAZ
247 milliards de créances de gaz et électricité

La Direction de distribution de l’électricité et du gaz (SDE) de Bejaia tire la sonnette d’alarme et poursuit le plan de facilitation d’encaissement de ses créances impayées auprès de ses 300.000 clients dont le montant avoisine les 247 milliards de centimes. Malgré les efforts consentis par la mise en place de 10 agences commerciales éparpillées sur le territoire de la wilaya, le payement par les bureaux de poste, la domiciliation et enfin le paiement électronique CIB avec un système r de paiement rapide et efficace en sus la possibilité offerte aux clients de consulter leurs factures via site internet de l’entreprise, la situation des créances impayées a atteint toute sa limite. Ainsi les créances sont réparties pour les ménages 80 milliards de centimes, les APC avec 96 milliards de centimes, les administrations avec 24 milliards de centimes, les clients du secteur économique de haute tension avec 18 milliards de centimes et le reste des créances est relatif aux travaux d’amenée d’énergie et de déplacement des réseaux. Ainsi, la SDE lance un appel aux clients redevables de procéder aux règlements de leurs factures avec possibilité des échéanciers afin que le recouvrement permettra de concrétiser les investissements en matière de qualité et de continuité de service et satisfaire les besoins et attentes des clients.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions