samedi 22 septembre 2018 05:07:30

Journée mondiale de la radio : Le sport scolaire à l’honneur

La Radio algérienne a organisé hier à Alger un colloque sur le lien de l’institution avec le sport scolaire et ce, a l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la radio.

PUBLIE LE : 14-02-2018 | 0:00
Ph. : Louiza M.

La Radio algérienne a organisé hier à Alger un colloque sur le lien de l’institution avec le sport scolaire et ce, a l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la radio.
Le ministre de la Communication, M. Djamel Kaouane, a souligné que «c'est par le biais d’émissions éducatives, sociales, culturelles, sportives et autres que la radio éduque, d’où l’importance de son rôle au sein de la société». «J’encourage la Radio nationale à persévérer dans la voie du progrès dans le cadre de sa noble mission», a-t-il poursuivi.
Pour sa part, le ministre de la Jeunesse er des Sports, M. El Hadi Ould-Ali, a adressé ses remerciements à la Radio nationale et à son directeur général pour la couverture de différents évènements sportifs à travers les quatre coins du pays et son rôle de sensibilisation des jeunes sur la non-violence, à travers des messages clairs tournés vers le respect, le fair-play et le tissage de liens d’amitié et de solidarité véhiculés par le sport. Il a fait état du chemin parcouru jusque-là par le sport scolaire et l’importance que lui accorde son département en coordination avec le ministère de l’Education nationale. «Le Président de la République nous instruit pour mettre tous les moyens nécessaires à l’épanouissement de la jeunesse algérienne. Il est donc de notre devoir d’y veiller», ajoute-t-il.
Les deux ministres ont fait part du rôle important joué par les radios nationales et régionales dans la diffusion de l’information avec des campagnes de sensibilisation.
Le directeur général de la Radio nationale, M. Chaâbane Lounakel, a mis en exergue le rôle de l’institution pour répondre aux attentes des auditeurs. «55 radios nationales et régionales diffusent en moyenne 900 heures de programmes chaque jour», a-t-il souligné. Lors des débats, il était question de la promotion du sport scolaire et de son importance dans l’épanouissement de la jeunesse.
Il s’agit aussi de découverte des jeunes talents appelés à devenir les futurs champions représentant l’Algérie dans les manifestations sportives à l’échelle régionale, continentale et mondiale. Les intervenants s’accordent à dire qu’il faudra davantage de moyens et d’actions pour apporter les solutions idoines afin de remédier à la situation actuelle.
Le programme, les conventions entre le MJS et le ministère de l’Education nationale existent bel et bien, mais ils ne sont pas traduits sur le terrain pour faire bénéficier les élèves et leur permettre un réel épanouissement. Les intervenants ont aussi mis l’accent sur un aspect incontournable : mettre des encadreurs spécialisés à la disposition des établissements scolaires, afin que le sport soit pratiqué par la génération montante.
Un autre constat : le volume horaire insuffisant accordé à l’éducation physique et sportive dans les écoles. Cette pratique est obligatoire, comme rappelé par le directeur central au ministère de la Jeunesse et des Sports, Abdelmalek Yaker, et Kacem Djalal, directeur de l'enseignement fondamental.
    Mohamed-Amine Azzouz

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions