jeudi 18 octobre 2018 05:06:12

Tlemcen : 2.700 détenus ont suivi une formation

Pas moins de 2.679 détenus au niveau des établissements pénitentiaires de la wilaya de Tlemcen ont suivi in situ une formation professionnelle sanctionnée par un diplôme entre 2013 et 2017, a-t-on appris auprès du chef de bureau à la direction de la formation et de l’enseignement professionnels.

PUBLIE LE : 13-02-2018 | 0:00
D.R

Pas moins de 2.679 détenus au niveau des établissements pénitentiaires de la wilaya de Tlemcen ont suivi in situ une formation professionnelle sanctionnée par un diplôme entre 2013 et 2017, a-t-on appris auprès du chef de bureau à la direction de la formation et de l’enseignement professionnels. Intervenant à l’occasion d’une journée d’étude consacrée à la réinsertion sociale des détenus en Algérie, Omar Bouziani a indiqué que cette formation, contenue dans la loi 05/04 portant statut des établissements pénitentiaires, constitue un moyen pour la réinsertion des pensionnaires. Il s’agit là, a-t-il rappelé, du fruit d’une convention passée en 1987 entre les ministères de la Formation et de la Justice et revue en 1997. L'orateur a signalé également qu’une autre convention passée en 2006 entre les ministères de la Formation et de l’Emploi a traité de l’organisation de sessions de formation au profit des détenus, avec la possibilité de former également les agents pénitentiaires aux postes de formateurs professionnels. Abondant dans le même sens, l’universitaire, Bendeddouche Sid Ahmed, a qualifié la formation professionnelle comme un mécanisme d’intégration sociale, rappelant que les chiffres officiels indiquent que plus de 84 % des jeunes détenus ne dépassent pas le niveau primaire. Organisée par la faculté de droit et des sciences politiques de l’université de Tlemcen, en partenariat avec l’instance civile de réintégration des repris de justice et de prévention contre la récidive, cette rencontre a permis au président de cette instance, Amar Hamdini, de mettre l’accent sur l’importance du rôle de la société civile et de l’université dans le domaine de la réintégration sociale des détenus. Félicitant l’initiative de l’université de Tlemcen, la première du genre au niveau national, il a invité les universitaires et autres membres de la société civile à accorder plus d’intérêt à cette frange sociale marginalisée pour la prémunir contre le crime organisé. La première conférence a été animée par le juge chargé de l’application des peines près la Cour de justice de Tlemcen, Ghezzal Abdelkrim, qui a rappelé que la commission d’application des peines tient mensuellement des réunions au niveau des établissements pénitentiaires pour statuer sur les libertés conditionnelles et les autorisations de sortie des détenus. Ce magistrat a fait savoir, par ailleurs, qu’il tient, tous les trois mois, des séances de travail avec les responsables des dispositifs d’insertion et d’emploi des jeunes (ANSEJ, CNAC, ANGEM, notamment). Ainsi, 22 détenus ont bénéficié de ces dispositifs de réinsertion en 2017, alors que 21 autres ont bénéficié de la liberté conditionnelle et 5 de travaux d’utilité publique. Par ailleurs, 300 hectares de forêts ont été reboisés par des détenus de la prison de Sebdou entre 2011 et 2018, a-t-il signalé. D’autres intervenants ont traité, notamment, du rôle de la direction de l’action sociale et de l’agence de développement social dans la réintégration des détenus, à l’instar du programme «Blanche Algérie» dont ont bénéficié, entre 2011 et 2014, seulement 5 pensionnaires, selon un responsable de la DAS, faisant savoir que d’autres ont bénéficié de travaux à haute intensité en main d’oeuvre (TUPHIMO) et de l’ADS. L'importance du suivi psychologique et sociologique des détenus a été mise en relief par l’universitaire, Halima Houalef. Enfin, le bracelet électronique comme nouveau mécanisme d’intégration sociale a été traité par le Dr Ouaâli Djamel. (APS)

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions