samedi 26 mai 2018 22:42:57

Salon international de l’électricité et des énergies renouvelables : Consolider le partenariat université-entreprise

La première édition, du Salon international de l’électricité et des énergies renouvelables, (SEER) a ouvert ses portes hier, à Alger sur le thème : «Energies vertes, énergie de demain».

PUBLIE LE : 13-02-2018 | 0:00
Ph. Louiza

La première édition, du Salon international de l’électricité et des énergies renouvelables, (SEER) a ouvert ses portes hier, à Alger sur le thème : «Energies vertes, énergie de demain». Le Salon, qui se poursuivra jusqu’au 15 février, a été inauguré officiellement par le président-directeur général de la SAFEX, M. Tayeb Zitouni. Il convient de dire que la tenue de ce Salon vient au moment où l’Algérie s’est lancé le défi d’atteindre, à l’horizon 2030, une part de renouvelable de près de 27% dans le bilan national de production d’électricité. S’exprimant à cette occasion, Mme Nassima Messaoudi, directrice de l’agence AdVision El Djazair, a souligné qu’«une centaine d’exposants, du secteur énergétique (fabricants d’équipements, distributeurs, bureaux d’études, fournisseurs d’électricité et installateurs), ont pris part à ce rendez-vous». Elle dira qu’«environ 300 étudiants de différentes universités sont attendus durant ce Salon. Cette visite permettra aux étudiants, de prendre connaissance des nouvelles technologies en matière d’équipements électriques domestiques et d’échanger des idées, avec les représentants des entreprises».
 De son côté, M. Akli Ben Hocine, organisateur du Salon et consultant dans le domaine de l’électricité, a souligné que «des espaces gratuits sont mis à la disposition des clubs scientifiques universitaires, pour présenter leur projet de recherche dans les domaines des énergies renouvelables et de l’électricité».
 Il a ajouté qu’à travers cet événement «l’étudiant aura l’occasion de voir et de toucher les équipements qui sont présentés dans les différents stands des exposants nationaux et étrangers», tout en insistant, sur la nécessité d’améliorer le rapprochement entre l’université et l’entreprise et cela à travers, entre autres, la valorisation des travaux de recherche et la création d’équipes de compétences.   A une question, relative à la transition énergétique, notre interlocuteur à indiqué qu’il faut commencer, en premier par la sensibilisation des citoyens à une consommation modérés. Secondement, il faut aller vers les technologiques nouvelles utilisées au niveau international, afin de réduire également la consommation inutile. Et troisièmement, il faut chercher d’autres alternatives énergiques comme l’énergie solaire. Le président de Schneider Electric Algérie, M. Akli Brihi, avait annoncé récemment, dans une déclaration à El Moudjahid, la création de deux usines, dont une sera réalisée au niveau de la wilaya de Tipasa et l’autre en partenariat avec l’Entreprise nationale des industries électroniques, (l’ENIE) filiale du groupe Elec El-Djazaïr, et le groupement industriel des ciments d’Algérie (GICA). «Ces deux unités seront spécialisés dans la fabrication d’une large gamme d’équipements de distribution électrique et dans le contrôle numérique», a-t-il précisé.
                Makhlouf Ait Ziane

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions