lundi 26 fvrier 2018 04:39:47

Algérie - Pays-Bas : une commission mixte en mars

Les échanges commerciaux encore en deçà du potentiel existant

PUBLIE LE : 13-02-2018 | 0:00
D.R

«Le 8 mars prochain une grande commission mixte, coprésidée par nos deux ministres des Affaires étrangères, est prévue», a annoncé, hier, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume des Pays-Bas. Il a fait savoir que cette rencontre de haut niveau sera une occasion de procéder à l’évaluation de l’état des relations entre les deux pays et permettra de passer en revue les voies et moyens de les booster et de les hisser à un niveau supérieur. «L’accent sera mis sur l’économie notamment sur des secteurs clés comme les transports, l’agriculture ainsi que l’énergie», a-t-il précisé. L’ambassadeur s’est dit honoré du fait que son pays soit l’invité d’honneur du Salon : «C’est une reconnaissance de l’apport que les Pays-Bas peuvent proposer à l’Algérie en matière de chantiers navals et de développement portuaires», a-t-il dit. Il a fait savoir dans ce sens que six grandes entreprises néerlandaises ont prit part à cet événement. «Des discussions exploratoires pour la mise en place d’une coopération entre les ports algériens et néerlandais ont été entamées», a-t-il dit. Dans la même optique, le diplomate révèlera qu’en matière de formation et d’échange de connaissances et d’expérience, des dizaines de cadres des ports d’Algérie vont bénéficier de formations dans les laboratoires d’études maritimes hollandaises et ce, entre janvier et mars».

Les échanges commerciaux  encore en deçà du potentiel existant

Par ailleurs M. Van Embden a mis l’accent sur le volet du développement de la culture de la pomme de terre et de la production laitière d’autant que l’Algérie est le deuxième importateur de semences de pommes de terre après les Etats-Unis.
S’agissant des échanges commerciaux entre nos deux pays, le diplomate a fait remarquer que les échanges économiques entre les deux pays deviennent de plus en plus importants et qu’ils se sont élevés en 2017 a plus ou moins deux millions de dollars, ce qui est, bien sûr, en deçà du potentiel existant», a-t-il indiqué. Pour ce qui est des autres secteurs, il a fait savoir qu’il existe un réel potentiel pour développer des partenariats, notamment dans l’énergie fossile, les énergies renouvelables et l’environnement ainsi que dans l’agroalimentaire.
En matière de délivrance de visas, le nombre est passé de 1.600 en 2016, à plus de 5.000 en 2017. Dans le secteur du transport maritime, les opérateurs néerlandais présents au Salon, ont exprimé leur souhait d’explorer de nouvelles opportunités dans les domaines du fret, la construction et la réparation navale ainsi que les travaux maritimes.
S. A. B. C.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions