vendredi 17 aot 2018 04:17:15

Vente et achat sur la toile : L’informel se déplace en ligne

Zawwali, Batolis, Oued-kniss, le Bon coin, le Grand bazar, Diri l’affaire, Vide-grenier…, autant de sites à l’appellation bizarre qui envahissent la toile depuis quelques années et qui permettent aux consommateurs d’acheter en ligne sans se déplacer, en un simple clic.

PUBLIE LE : 12-02-2018 | 0:00
D.R

Zawwali, Batolis, Oued-kniss, le Bon coin, le Grand bazar, Diri l’affaire, Vide-grenier…, autant de sites à l’appellation bizarre qui envahissent la toile depuis quelques années et qui permettent aux consommateurs d’acheter en ligne sans se déplacer, en un simple clic. Des particuliers, des opérateurs, des petites entreprises créés par des jeunes qui investissent le domaine du commerce électronique, un immense marché ou on peut acheter, reprendre, vendre, céder, échanger. Aujourd'hui, le plus grand magasin, c'est la toile. Crise économique oblige, le troc et l'achat d'occasion, en vrai ou en virtuel, connaissent un essor inattendu en Algérie. La toile explose littéralement avec une multitude de sites qui proposent ce service, avec à la clé de multiples bénéfices, le bon prix, la joie de redonner vie aux objets, le choix de comparer les prix... En effet, trouver les meilleurs prix, c'est la première motivation des internautes algériens dont le pouvoir d'achat est menacé par l'inflation. L’achat sur la toile fait par ailleurs gagner du temps en limitant les dérangements. «Avec cette pratique en ligne, je n'ai pas besoin de me déplacer ou de rester debout dans les files d'attente des magasins. En plus je ne risque pas de revenir bredouille. Tout est fait sur place. Je passe la commande en un simple clic à partir de chez moi, à l'heure qui me convient et tout est réglé», nous confie Salah, retraitée qui a du temps à revendre. «Ce qui est aussi intéressant sur ces sites, nous dira Assia, c’est qu’ils me permet de vider mes placards, j'inspecte mon armoire et tout ce qui ne me sert plus peut correspondre précisément à ce que cherche un autre internaute. Alors, je le propose  sur la toile».  De l’avis donc de plusieurs internautes, cette nouvelle formule d’achat et de vente en ligne est très efficace quand elle ne réserve pas trop de surprises.
Comment éviter les arnaques ? Mais comment garantir la sécurité des transactions ? Comment s’assurer que le produit acheté est de bonne qualité ou au moins n’est pas dans un état de dégradation avancé ? Dans le contexte législatif et réglementaire actuel rien ne protège le consommateur. Les associations des consommateurs avaient proposé de mettre en place un cahier des charges qui vise à enregistrer les personnes qui livrent la marchandise commandée, afin qu’elles soient identifiées en cas de litige. Mais rien n’a encore été fait. «Le plus grand danger réside dans l’achat de produits interdits, comme certains compléments alimentaires, armes, médicaments, produits chimiques ; des produits qui  peuvent être vendus en toute impunité et à l’insu de tous, au détriment de la santé et de la sécurité du consommateur… D’autant plus qu’il est difficile de vérifier l’âge de l’acheteur. N’importe qui muni d’un Smartphone ou d’un ordinateur peut passer commande, s’offrir un objet mis en vente, et se faire livrer sans le moindre contrôle, ni traçabilité », déplore M Younsi, militant dans une association de protection des consommateurs. Ces derniers ont leurs propres mécanismes de garanties. «Avant un achat, il est parfois tentant d'aller sur les sites d'avis de consommateurs», nous dira Amel, «et puis, les prix sont connus, affichés dans la transparence, et l’argent n’est versé qu’après avoir vu et revu le produit. Ce n’est pas comme si je payais en ligne sans savoir ce que j’achète», affirme notre internaute. Sabrina, une autre internaute nous révèle une autre manière de ne pas faire de mauvaises affaires «J'achète des livres, je les lis et je les revends. Les DVD ou les CD aussi. Je crains moins le mauvais achat car je sais que je peux échanger ou revendre ce que j’ai acheté». Nacera préfère rester prudente : «Il faut déjà savoir à qui nous avons affaire et commencer par l’achat d’article test pour voir si la personne est fiable et si elle va nous ramener le bon article. Je ne vous cache pas, je suis très prudente quand il s’agit d’acheter en ligne», déclare-t-elle.
Farida Larbi

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions