lundi 26 fvrier 2018 04:41:09

Nouvelles de Sétif, Campagne labours semailles : dans de bonnes conditions

Nouvelle pelouse et aménagements modernes : Le Stade du 8 Mai-1945 ouvert à la compétition

PUBLIE LE : 11-02-2018 | 0:00
D.R

Page réalisée par Farouk Zoghbi

En plus de l’important tissu industriel, la wilaya a toujours constitué un grenier  de la céréaliculture.

Dans ce contexte, Gemh el Beliouni tant de fois chanté et vanté au cœur du Sraoui dominant alors que ces agriculteurs investissaient les champs pour moissonner l’épi doré qui dansait au gré du vent chaud d’été, est resté gravé dans les mémoires de tous ceux là qui n’imaginaient pas Sétif sans ces abondantes récoltes ou d’aussi belles récoltes ailleurs qu’à Sétif.  Dans le flot de cette passion qui animait tant de céréaliculteurs, «Mohamed ben Bachir» une autre variété locale sétifienne même du nom de cet agriculteur qui s’en est allé récolter les meilleurs grains dans les champs et les multiplier, ne sera également pas sans faire le bonheur de tous ces agriculteurs qui profitaient de la double prise de cette variété qui produit  grain et foin. Aujourd’hui, au moment où le gouvernement dans sa stratégie de diversification s’attèle à mettre les moyens pour booster le secteur de l’agriculture et partant, toutes les filières stratégiques, la wilaya de Sétif n’est pas sans occuper une place de choix dans cette stratégie, tant et si bien que la réduction de la jachère et le traitement de toutes les terres à même de produire les céréales ont permis de dépasser l’objectif fixer au titre de la campagne labours-semailles et emblaver 197.100 hectares. Des décisions fortes qui interviennent au moment où la wilaya de Sétif s’apprête à réceptionner ce grand projet du siècle comme on se plait à la qualifier ici et qui permettra par le canal des grands transferts de l’eau à partir des barrages de Ighil Emda dans la wilaya de Bejaia et Erraguene dans celle de Jijel vers les deux barrages de Maouane et Draa Ediss à Sétif, d’irriguer près de 40.000 ha supplémentaires et métamorphoser ainsi le paysage agricole dans cette wilaya. Un grand projet structurant initié par le président de la république et sur lequel les nombreux agriculteurs de cette wilaya fondent beaucoup d’espoir, dans leur ambition d’apporter leur contribution à assurer la sécurité alimentaire et réduire ainsi notre dépendance. En attendant, la volonté de tous ces céréaliculteurs qui sont parvenus à achever dans de très bonnes conditions la campagne labours semailles, n’est pas sans être récompensé par la générosité du ciel. «La neige est venue après l’achèvement de la campagne labours semailles. L’impact ne peut être que positif dans la mesure où la plante va connaitre un développement normal et permettre au cycle végétatif de se faire dans les conditions espérées», souligne Ali Zerarga, le directeur de wilaya des services agricoles. Une campagne marquée par l’apport du crédit RFIG avec prés de 20 milliards de centimes pour les 125 dossiers avalisés.

----------------------/////////////////////

Nouvelle pelouse et aménagements modernes
Le Stade du 8 Mai-1945 ouvert à la compétition

C’est en présence du président de l’APC de Sétif, du président de l’entente de Sétif, de joueurs, anciens arbitres de renom et dirigeants sportifs que Louanes Bouzegza, le secrétaire général de la wilaya accompagné du directeur de la jeunesse et des sports et du chef de la daira de Sétif à procédé la fin de la semaine dernière ,à la mise en service de la nouvelle pelouse en gazon synthétique du stade du 8 Mai-1945, livrée 3 jours auparavant par l’entreprise de réalisation.
En donnant le premier coup d’envoi sur cette nouvelle réalisation de septième génération, le représentant du wali de Sétif qui a également pris connaissance de tous les aménagements qui ont été apportée à ce stade à la veille de la première rencontre de la Champions league Africaine qui se déroulera ce dimanche à Sétif, n’a pas manqué de souligner le caractère historique que revêt le stade du 8 Mai et les périodes fastes de l’entente au moment qu’ il revêtait le qualificatif de stade du feu et de la victoire.
C’est là autant d’acquis qui justifient les efforts consentis par l’état pour la jeunesse et les sports d’une manière générale et le foot ball avec un stade qui fait peau neuve dira t’il non sans souligner la volonté de tous ces jeunes algériens qui sont parvenus à relever le défi, l’espace de 10 jours et poser l’une des plus belles pelouse du pays qui répond de surcroit aux normes internationales.
Dans ce contexte il est utile de souligner que cette pelouse a été réalisée sur le budget de wilaya à hauteur d’un montant de 54 millions de dinars avec des extensions de 1,5 mètres sur chaque coté de la largeur et 2 m dans le sens de la longueur pour des dimensions qui sont aujourd’hui de 107 sur 71 mètres.
M. Hassene Hamar, président de l’Entente qui interviendra à cette occasion ne manquera pas de souligner que le pari à été tenu en faisant état des échéances record de la réalisation et de la qualité du gazon qui permet ainsi à Sétif de bénéficier en effet d’une pelouse à la mesure de sa réputation footballistique ajoutera t’il, remerciant de ce fait le wali de Sétif et tous ceux qui ont veillé à la réalisation d’un tel acquis.
Le président de l’Entente ne manquera pas de lancer un appel aux supporters à l’effet de préserver cette pelouse notamment des fumigènes qui ne sont pas sans faire d’importants dégâts sur une telle matière.
Le volet entretien qui a toujours fait défaut dans de telles réalisations est pris en charge avec l’achet de kits nécessaires et la mise en place d’un système d’arrosage nécessaire pour le gazon synthétique ajoute M. Azziz Taher, directeur de la jeunesse et des sports au moment ou l’entente entamait son premier entraînement dans ce nouveau décor.

----------------------/////////////////////

Contrefaçon
Démantèlement de 3 ateliers de «Tabac a priser»

Les unités de la gendarmerie nationale relevant du groupement territorial de Sétif, poursuivant leur lutte sans merci contre le crime sous toutes ses formes et agissant sans cesse à l’effet de protéger l’économie nationale et la santé du citoyen de toute activité néfaste, ont procédé au démantèlement de 3 Ateliers dissimulés de fabrication de «tabac à priser (chema)» contrefaite et la saisie d’une importante quantité de ce produit.
Exploitant une information faisant état de l’existence de ce genre d’ateliers faisant dans ce genre d’activité dans les localités de Guellel et Rasfa,les services de la gendarmerie interviennent immédiatement et se rendent sur ces lieux ou le dispositif mis en place se traduira par la confirmation de ces lieux dissimulés ou était pratiquée cette activité illégale procédant par la même à la saisie de 42.500 sachets de «chema» contrefaite et 46 quintaux de ce même produit moulu.  Une opération qui ne sera pas sans être marquée par l’arrestation de 5 personnes et dont l’âge varie entre 36 et 62 ans. Apres la mise en œuvre des procédures d’usage et intensifié leurs investigations, les éléments de la gendarmerie nationale qui procèdent à une fouille au niveau des domiciles des mis en cause parviendront en effet à mettre la main sur la quantité de «chema» précitée ainsi que 46 quintaux de feuilles de tabac séché et tout un arsenal destiné à la pratique de cette activité illégale .il s’agit notamment de deux machine destinées à envelopper le produit,un moulin traditionnel, un fer a repasser électrique, trois séchoirs, deux enveloppeuses et rouleaux en plastique, cinq bouteille de gaz butane,1.003 sachets prêts à l’emploi de même que 27 ballots en carton pour le conditionnement et 15 autres de sachets. Le montant des produits saisis est estimé à 101.661.100 DA.

----------------------/////////////////////

Formation professionnelle
Les mécanismes de l’insertion
 
Le secteur de l’enseignement et de la formation professionnels a amorcé la stratégie de partenariat grâce à des conventions avec différentes institutions et entreprises économiques, y compris dans les technologies avancées et qui permet à ce secteur d’abonder dans le sens d’une dynamique d’insertion qui fait ses preuves avec Algérie Télecom et Inerga qui ont été les premières à s’engager dans la formation à la carte.
Une orientation de l’heure qui a permis au wali, de souligner à la rentrée de Septembre 2017, que le secteur de l’enseignement et de la formation professionnels n’était pas un secteur refuge, établissant de ce fait, la nécessité de déterminer avec précision les spécialités porteuses et de cibler les entreprises à même de prendre en charge le potentiel formé. A ce titre, il est utile de souligner qu’en 2017, ce secteur a mis sur le marché du travail, 6980 diplômés dont 1.663 filles.
Des formations qui vont dans le sens de la politique développée par le secteur et des instructions du ministre à l’effet de d’impulser d’avantage le mode de formation par apprentissage qui constitue une priorité du gouvernement et adapter au mieux les spécialités aux besoins réels du marché du travail, tant et si bien que 14 conventions de partenariat ont été établies avec des institutions publiques et entreprises économiques. Dans ce contexte, l’effectif en formation conventionné et de plus de 750 apprenants au moment ou 2.726 autres sont en formation continue avec plus de 8.000 jeunes en mode d’apprentissage en 2017 et une offre de formation de 4.098 stagiaires à la rentrée de février .
Des atouts qui sont consolidés par la formation de niveau 5, dispensée au niveau des 7 instituts dont l’IFP, les 2 IEP ainsi que 4 instituts nationaux fonctionnels et qui assurent des formations dans des spécialités de l’heure à l’instar de l’agro alimentaire, l’électricité, électronique et informatique, le bâtiment, travaux publics et hydraulique ainsi que l’industrie graphique le 5e institut qui sera lancé partiellement ce mois de février dans le domaine de la chimie, plastique et caoutchouc qui est une autre spécialité de cette wilaya.
A tous instituts nationaux, s’ajoutent 3 autres qui sont en cours de réalisation et s’inscrivent dans cette dynamique sachant qu’ils sont appelés à former dans les spécialités de l’audiovisuel, l’hôtellerie et le tourisme ainsi que l’eau et l’environnement.
Bien des réalisations qui attestent de l’investissement d’envergure de l’état à l’endroit d’un secteur qui ne comptait pas plus d’un seul CFP à Sétif au lendemain de l’indépendance et que voici comptant aussi aujourd’hui 27 CFPA, une direction régionale du CNEPD et 19 écoles privées agréées.
Plus de 18.000 stagiaires sont actuellement dans le pipe de la formation tous modes confondus dans cette wilaya avant la rentrée de février qui sera marquée par une offre de formation de 10.673 postes dont 3.380 pour une formation qualifiante.


 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions