mercredi 23 mai 2018 00:42:23

Appel à candidature en Algérie : Sanofi lance 3 challenges aux start-up

Le groupe Sanofi a appelé les start-up algériennes pour prendre part au Salon VivaTech qui se tiendra à Paris du 24 au 26 mai prochain, avec pour ambition de faciliter les rencontres entre start-up et grandes entreprises afin de promouvoir l’innovation et de favoriser la croissance de demain.

PUBLIE LE : 10-02-2018 | 0:00

Le groupe Sanofi a appelé les start-up algériennes pour prendre part au Salon VivaTech qui se tiendra à Paris du 24 au 26 mai prochain, avec pour ambition de faciliter les rencontres entre start-up et grandes entreprises afin de promouvoir l’innovation et de favoriser la croissance de demain. En tant que sponsor majeur de l’événement, Sanofi lancera à l’occasion, trois challenges aux start-up africaines dans le cadre d’un concours baptisé Afric@Tech. La compagnie a souligné hier dans un communiqué dont une copie nous a été transmise que «les candidatures de start-up algériennes sont attendues nombreuses à ce concours qui a pour objectif d’apporter des solutions innovantes pour améliorer l’accès aux soins dans le continent et d’identifier, primer et accompagner les meilleures start-up dans leur volonté de révolutionner les pratiques de la santé sur le continent africain. «Depuis plus de 50 ans, nous nous sommes engagés à améliorer l’accès aux médicaments et aux soins pour tous les Africains. Nous pensons qu’il est de notre responsabilité d’accompagner, de développer et de mettre en lumière ces start-up algériennes talentueuses», a dit M. Haissam Chraiteh, Country Chair, Sanofi Algérie. S’agissant des challenges, M. Chraiteh, a fait savoir que le premier challenge consiste à apporter une solution pour diagnostiquer plus tôt les maladies non transmissibles, qui deviennent une priorité de santé en Afrique.  «Identifier et traiter les personnes touchées plus rapidement peut améliorer leur qualité de vie et voire la sauver.
L’Afrique étant le théâtre d’une évolution majeure en termes de télécommunications», a-t-il ajouté.  Quant au deuxième challenge, il a indiqué que celui-ci se focalise, sur la manière dont la télémédecine peut améliorer l’accès aux soins sur le continent, en dépassant les contraintes de distance, de temps et de ressources. Enfin, le dernier challenge soulève l’enjeu de l’amélioration de la formation des professionnels de santé dans le domaine des maladies chroniques en Afrique. Il s’agit de trouver des solutions pour qu’ils aient accès aux dernières informations médicales cliniques (notamment des avancées thérapeutiques) pour une meilleure prise en charge du patient africain. La compagnie a souligné que «cet appel à projets est gratuit et ouvert à toutes les start-up algériennes. Les inscriptions peuvent se faire en ligne dès à présent.
Les candidats ont jusqu’au 15 février 2018».  Un jury sélectionnera les start-up retenues en mars. Elles seront sélectionnées selon cinq critères : une preuve concrète de résultats positifs dans au moins un pays en Afrique ; la maturité du projet ; la pertinence de la solution, du potentiel du marché et du business model ; les compétences, l’expertise et l’expérience de l’équipe et enfin les preuves scientifiques si cela est applicable.
M. A. Z.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions