vendredi 23 fvrier 2018 15:50:45

Nouvelles d’Oran

L’association Numidia, qui active pour la promotion et la préservation du patrimoine linguistique et culturel amazigh à Oran, a lancé un premier projet du genre à l’échelle locale, portant enseignement de la langue amazighe via les outils numériques.

PUBLIE LE : 20-01-2018 | 0:00
D.R

enseignement numérique de l’amazigh
Lancement d’un projet-pilote


L’association Numidia, qui active pour la promotion et la préservation du patrimoine linguistique et culturel amazigh à Oran, a lancé un premier projet du genre à l’échelle locale, portant enseignement de la langue amazighe via les outils numériques.
 

Ce projet qui a bénéficié d’un financement de l’Union européenne est soutenu par le ministère de la culture «ceci va permettre le développement de la langue amazighe via les moyens scientifiques qui se base sur les images animées et les conversations directes. Des procédés, largement adoptés dans l’enseignement des langues dans plusieurs pays» ont indiqué les responsables de cette association. Il convient de souligner que l’enseignement de la langue amazighe dans la wilaya d’Oran est passé de 65 en 2016 à 198 pour l’année scolaire en cours (2017-2018),et ce, grâce à l’ouverture de sept nouvelles classes dédiées à l’apprentissage de notre deuxième langue officielle, réparties à travers les plus importantes communes de la wilaya. Sur les sept classes, six accueillent les élèves de la 4e et la 5e année primaires. Elles ont été ouvertes dans les écoles Imam El Houari et Youssef Ben Techefine, Cheikh Abdelkader sises dans la commune d’Oran, Douar El Doum à Bir El Djir, Hammou Boutlélis à Aïn El Turck, et Ayzi Benyabka à Béthioua. La septième classe, quant elle, a été ouverte au niveau de l’établissement moyen sœurs Benslimane. Pour les responsables du secteur, l’ouverture de ces classes, se veut une première étape s’inscrivant dans le cadre de la stratégie de la tutelle visant à élargir et promouvoir l’enseignement de la langue. C’est ainsi que de nouveaux postes budgétaires ont été ouverts cette année pour assurer la couverture pédagogique des sept classes, une source autorisée. Dans le secteur privé, une école privée spécialisée dans les langues, a lancé l’année dernière des cours de Tamazight. Sur un autre registre, il est à savoir que le programme des festivités de Yennayer assuré par l’association Numidia cette année s’est déroulé du 9 au 14 et il a été parrainé par les pouvoirs publics en collaboration avec les secteurs de la culture, de l’éducation et de la jeunesse et des sports.
 Une partie des activités s’est tenue au musée d’art moderne d’Oran (Mamo) auxquelles ont participé prés de 140 exposants dont une centaine venus de différentes wilayas du pays, pour mettre en exergue le patrimoine matériel et immatériel amazigh.
Outre le carnaval Ayred, le conservatoire régional de musique d’Oran Ahmed-Wahbi, a accueilli un riche programme artistique animé par des troupes folkloriques et des groupes de musique d’expression amazighe.
 


Numéro vert
600 plaintes pour dépôt sauvage


le numéro vert mis à la disposition des citoyens par l’agence nationale des déchets pour signaler le dépôt sauvage des ordures et l’amoncellement des déchets dans leurs quartiers a reçu 600 plaintes depuis le lancement de cette opération en juin dernier, a indiqué la chargée de communication auprès de cet organisme relevant du ministère de l’environnement. Selon le même responsable 90% des plaintes reçues ont été prises en charge et réglées par les services compétents. Elle a précisé, par ailleurs, que l’étude réalisée par l’agence nationale des déchets en 2006 a révélé une production en hausse des déchets à l’échelle nationale. Ainsi, l’on croit savoir qu’en 2016, il a été produit 12 millions de tonnes de déchets soit 0,85 kg par personne avec une différence de 0,15 kg entre les zones urbaines et rurales. Parallèlement à cela, l’Algérie a vu la réalisation de 89 centres d’enfouissement et l’ouverture de 10 centres de recyclage des déchets afin de faire face aux répercussions néfastes de l’augmentation de production des déchets sur l’environnement .La deuxième édition du salon international du recyclage et du traitement des déchets, organisée par l'agence "SOS Events" a vu, cette année, la participation d’une quarantaine d’exposants dont quelques étrangers représentant, notamment la Corée du Sud, la France et l’Espagne. Ils représentent principalement les secteurs d’activité des centres d’enfouissement technique, le traitement et transfert des déchets ainsi que les équipements de collecte et de transformation de déchets et du recyclage. Selon ses organisateurs, cet évènement vise en premier lieu à sensibiliser la population à l’impact des déchets sur l’environnement et la santé publique et à faire connaître des expériences locales et étrangères dans les domaines de tri, de recyclage des déchets.
 


Fort de Santa Cruz
Nouvel accès

 

Le nouvel accès au fort de Santa Cruz réalisé récemment par la commune d’Oran suite à une instruction du wali, Mouloud Cherifi, en octobre dernier a été livré en début de semaine. Une bonne nouvelle en attendant la relance du projet de restauration de ce prestigieux monument historique à savoir que cette opération a été financée grâce à une subvention accordée par la wilaya à la commune d’Oran d’un montant de six millions de dinars. Le chantier de restauration du palais du bey a bénéficié, quant à lui, du soutien du secteur privé. En mai dernier, le leader africain de l’industrie sidérurgique, en l’occurrence Tosyali-Algérie, s’est engagé officiellement à prendre en charge la restauration de deux monuments historiques à Oran dont l’existence remonte à l’époque ottomane, à savoir le palais du Bey Mohamed El-Kebir et la mosquée du Pacha. Une convention cadre permettant la concrétisation de cette action a été signée au siège de l’assemblée communale de la ville d’Oran, en présence du wali d’Oran, de l’ambassadeur de Turquie en Algérie, des représentants du ministère de la Culture et de l’agence gouvernementale turque des sites archéologiques. Pour ce qui est du projet de restauration et réfection des arènes d’Oran, sa reprise a été ordonnée par le wali en septembre 2017. Selon une source autorisée à la direction de la culture, cela nécessitera obligatoirement le lancement des procédures du choix d’une nouvelle entreprise pour assurer les travaux de confortement des gradins, la partie la plus importante du projet.
Car il faut savoir que le maître d’ouvrage de ce dernier qui est la Direction d’administration locale (DAL) a résilié le contrat avec la première entreprise chargée de la réalisation des travaux de confortement des gradins. Et pour cause, explique notre source, cette même entreprise a refusé de réaliser l’étanchéité des gradins. Ainsi, et outre la nécessité de l’engagement d’une autre entreprise pour cette opération, l’on croit savoir que le bureau d’études BARCO (spécialisé dans la restauration des monuments historiques agréé par le ministère de la culture) qui gère le projet a relevé un nombre de remarques devant être prises en charge dans l’élaboration d’un nouveau cahier de charges pour la réalisation des travaux de confortement et consolidation des gradins, a-t-on indiqué «une bonne partie de ces gradins est construite de pierres sans fondation. Ils ont connus un rajout sur une partie pendant la période coloniale française, ce qui a alourdi et fragilisé la structure. De ce fait, trois solutions ont été proposées à savoir ; procéder à un confortement total des gradins supérieurs et inférieurs à la fois. Cela risque bienentendu- de déboucher sur une rallonge budgétaire, sinon démonter les gradins rajoutés pendant la période coloniale française ou bien utiliser uniquement les 300 gradins de la partie inférieure comme dernière solution» a-t-on confié.


51e anniversaire de la commune
Création d’une APC pour les enfants


Dans le cadre des festivités commémorant le 51e anniversaire de la commune algérienne, de nombreuses d’activités placées sous le slogan «la commune une histoire et un parcours » ont été organisées du 17 au 19 janvier dans toutes le communes de la wilaya. Outre les portes ouvertes, les expositions et les visites des élèves aux sièges des APC organisées à l’occasion, une première assemblée communale pour les jeunes enfants a vu le jour et au sein de laquelle siègent des élèves d’écoles primaires. Cette dernière devrait se réunir trois fois par année durant les congés scolaires. Au programme également, des conférences sur la structure publique et la mission de l’assemblée communale au lycée colonel Lotfi et une cérémonie en l’honneur des anciens PAPC à la commune d’Aïn Turck

Aïn Turck
Saisie de 50 Kg de Kif


Les services de la BRI (brigade de recherches et d’investigation) relevant de la sûreté de la wilaya d’Oran ont procédé à l’arrestation de trois individus accusés de trafic de drogue et à la saisie de 50 Kg de kif traité, deux véhicules et des sommes d’argents. Cette arrestation a permis d’identification d’autres individus présumés impliqués dans cette même opération et qui sont activement recherchés par la police. Selon des sources policières, c’est dans l’une des communes de la daïra d’Aïn El Turck que s’est déroulée l’arrestation des trois individus en flagrant délit alors qu’ils s’apprêtaient à livrer à un client la quantité saisie acheminée directement de la zone frontalière à Maghnia vers Oran.

Préservation de l’environnement
Abattage de 2.545 animaux errants


Dans le cadre de la lutte contre la prolifération des animaux errants, pas moins de 109 interventions à travers les communes de la wilaya ont été effectuées durant le dernier semestre de l’année 2017, indique un communiqué de la wilaya. Cela permis l’abattage de 2.545 animaux dont 87 sangliers et 2.433 chiens errants et 25 d’autres espèces animales. Ces opérations ont été menées grâce à la coordination entre les services de la wilaya, de la Gendarmerie et de la police et exécutées sur le terrain par la fédération des chasseurs.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions