samedi 20 janvier 2018 23:22:19

Ministère du Tourisme - HCA : Signature d’une convention de partenariat

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a annoncé la signature prochaine d’une convention de partenariat entre son département ministériel et le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA).

PUBLIE LE : 14-01-2018 | 0:00
D.R

  Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a annoncé la signature prochaine d’une convention de partenariat entre son département ministériel et le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA).
M. Hacène Marmouri, qui s’exprimait, vendredi, depuis la wilaya de Batna où il effectuait une visite de  travail et d’inspection, a également précisé que cette convention s’inscrit dans le cadre de «la promotion de l’utilisation de la langue amazighe dans le secteur touristique». Aussi, le ministre a relevé que le document qui sera bientôt signé vise, en fait, «la consécration de l’identité culturelle nationale par l’intégration de la   dimension culturelle amazighe et la promotion de l’artisanat traditionnel à caractère amazigh comme un atout d’attraction touristique».
Il sera question notamment de l’intégration de tamazight aux autres vecteurs de la promotion touristique, de la réalisation d’un guide national et d’un autre d’ordre local pour chaque wilaya, et ce, dans l’objectif d’optimiser la promotion des destinations touristiques.
La langue amazighe figurera, à la faveur de la signature de la convention, sur les panneaux d’information au niveau des sites touristiques et dans un dictionnaire rassemblant le vocabulaire des métiers touristiques et hôteliers.  Il convient de rappeler dans ce contexte qu’un conseil interministériel a été consacré, lundi dernier, à la dynamisation de l’enseignement de tamazight ainsi qu’à la préparation du projet de loi organique portant création de l’Académie algérienne de la langue amazighe, et ce, en application des directives émises par le Président de la République devant le Conseil des ministres le   27 décembre dernier.  
L’on annonce par ailleurs, qu’un groupe de travail interministériel sera installé auprès des services du Premier ministre pour s’atteler à la préparation d’un avant-projet de loi portant création de l’Académie de la langue amazighe.
Il faut dire que l’Académie algérienne de la langue amazighe «aura pour tâche de filtrer tous les travaux réalisés autour de cette langue en les réorientant», comme expliqué récemment par M. Abderrezak Dourari, professeur des sciences du langage et de traductologie et directeur du Centre national pédagogique et linguistique de l’enseignement de tamazight (CNPLET), lors de son passage sur les ondes de la Chaîne III de la radio nationale, à la veille de la célébration du nouvel an amazigh, Yennayer, qui est, à partir de cette année, une journée nationale chômée et payée. Les festivités officielles de célébration de cette journée se sont déroulées, faut-il le rappeler, dans la wilaya d’Annaba où le secrétaire général du Haut Commissariat à   l’Amazighité (HCA), M. Si El Hachemi Assad, a mis l’accent sur le fait que «cette célébration comporte une forte symbolique et rappelle les valeurs d’entraide et de solidarité ancrées dans les us et traditions du patrimoine populaire amazigh».  
Poursuivant ses propos, il a également affirmé que «les valeurs ancestrales de la culture amazighe ne peuvent être qu’une source de fierté partagée par tous les Algériens qui œuvrent à leur préservation et promotion».  En fait, le SG du HCA soutien haut et fort qu’«avec l’institutionnalisation de Yennayer, journée chômée et payée, c’est un symbole très fort qu’on envoie à la société pour son unité».
Soraya Guemmouri
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions