samedi 21 juillet 2018 02:56:53

Université : Les organisations syndicales annulent la grève

Annoncée pour aujourd’hui, la grève dans les universités à laquelle avaient appelé aussi bien les enseignants que les étudiants et employés de l’administration n’aura sans doute pas lieu, du moins pas dans l’immédiat.

PUBLIE LE : 14-01-2018 | 0:00

Annoncée pour aujourd’hui, la grève dans les universités à laquelle avaient appelé aussi bien les enseignants que les étudiants et employés de l’administration n’aura sans doute pas lieu, du moins pas dans l’immédiat. La raison de ce retournement de situation ? Une décision de justice, rendue publique jeudi, qui a jugé «illégale» cette action de protestation. Suffisant pour que les auteurs de l’appel à cette grève renoncent à leur action et décident de la geler. En effet, et suite à une action en référé introduite par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le tribunal administratif d’Alger n’a pas reconnu ce débrayage, annoncé il y a deux semaines de cela, et a ordonné aux organisations syndicales d’annuler leur décision au motif que les exigences réglementaires ne sont pas remplies. Le verdict de la justice a été suivi dans la mesure où l’ensemble des acteurs de l’Université sont tombés d’accord pour geler la grève. En premier lieu le CNES dont le bureau national s’est réuni en urgence dans la soirée de jeudi pour examiner les développements de l’affaire. Au final, le Conseil national des enseignants du supérieur a annoncé l’annulation de la grève et motivé cette décision par le souci de «respecter» les décisions de justice.
Cependant, le CNES fait état de son intention de faire appel devant le tribunal administratif d’Alger conformément au code des procédures civiles et administratives. «Après concertation entre les membres du bureau national, nous avons jugé utile d’annuler cette grève et d’appeler par la même les enseignants à assurer normalement les cours en cette journée du 14 janvier. Nous n’avons aucune intention d’aller à l’affrontement», a indiqué à cet effet un communiqué de presse du CNES, qui a sanctionné ce conclave. Quid des actions à entreprendre à l’avenir ? Le CNES baissera-t-il pour autant les bras ? Pas sûr si l’on s’en tient à l’appel en direction des enseignants « d’organiser « des Assemblées générales locales et de se «concerter la base» afin de «déterminer» les actions à mener. Outre le CNES, d’autres organisations syndicales de travailleurs et d’étudiants sont parties prenantes dans ce bras-de-fer, dont le Syndicat algérien des fonctionnaires de l’administration publique (SAFAP), une section du SNAPAP, le Syndicat national autonome des personnels de l’administration, et l’Union générale des étudiants libres (UGEL) dénoncent notamment les conditions de travail dans les établissements de l’enseignement supérieur. L’UGEL a appelé également à la suspension de la grève et accusé à ce propos certaines parties «non identifiée» «de vouloir semer la zizanie entre cette organisation et les autres étudiants et acteurs de l’enseignement supérieur. «Nous sommes légalistes. Nous respectons la justice de notre pays. Ceci ne veut nullement dire que la mobilisation va disparaitre, bien au contraire. Cependant, nous souhaitons que la sagesse et le dialogue l’emportent sur toute autre considération», a indiqué en effet l’Union générale des étudiants libres qui va ainsi dans le même sens que le département ministériel de Hadjar.
Ce dernier avait assuré lors de sa dernière rencontre avec des organisations syndicales que les portes du dialogue restent «toujours ouvertes» aux étudiants et aux enseignants, qu’ils soient «syndiqués ou pas», pour examiner «toutes» les questions liées à l’université et trouver dans un cadre légal «respectueux» des législations en vigueur dans notre pays les solutions «adéquates».
S. A. M.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions