jeudi 19 juillet 2018 12:25:46

Annaba : Massa Bouchafa enflamme le public

Un concert musical animés par des artistes de renom venus de différentes régions du pays a eu lieu avant-hier, au Théâtre régional Azzedine-Medjoubi célébrant le nouvel An amazigh «Yennayer», au grand bonheur des mélomanes, en présence du secrétaire général du Haut-Commissariat à l’amazighité, Si El- Hachemi Assad, et les autorités locales à leur le wali, Mohamed Salamani.

PUBLIE LE : 14-01-2018 | 0:00
D.R

Un concert musical animés par des artistes de renom venus de différentes régions du pays a eu lieu avant-hier, au Théâtre régional Azzedine-Medjoubi célébrant le nouvel An amazigh «Yennayer», au grand bonheur des mélomanes, en présence du secrétaire général du Haut-Commissariat à l’amazighité, Si El- Hachemi Assad, et les autorités locales à leur le wali, Mohamed Salamani. C’est dans une ambiance exceptionnelle que le public nombreux a pu ainsi passer d’agréables moments de plaisir en savourant divers spectacles artistiques et de chants musicaux de différents genres d’expression amazigh tel le kabyle, chaoui et le targui qui occupent une place enviable dans la vie des habitants de la coquette, à la faveur d’un programme spécial «Yennayer 1968». Ainsi, les élèves de l’Atelier artistique d’expression amazighe de la maison de la Culture Mohamed-Boudiaf ont eu le privilège de donner le coup de starter de ce récital .Ces derniers, sous la conduite de leur enseignants Belghiti Nacereddine et Lafifi Houria, ont interprété deux chansonnettes propres à la région de la Kabylie, ce qui a suscité l’admiration du public. Les élèves de l’école communale de la musique Hassane- El-Annabi, sous la conduite de l’artiste Rym Hamida, ont réussi à épater l’assistance grâce à la qualité de leurs prestations. L’artiste Kalaglag Ahmed, accompagné par la troupe «Esskta», de Tamanrasset, quant à lui, a égayé le public par une chansonnette dans le genre targui et deux autres sur l’amour de la patrie. Lui succédant, Nora Chaouia, la chanteuse de la troupe Reffaa de Batna, sous la conduite de Djeloul, a interprété Saliou Alla Ennabi, puis elle a enchaîné par Haha Nouara Oua El Mout Kh’ssara. L’inévitable, la diva de la chanson kabyle, Massa Bouchafa, a enflammé le public par de nouvelles chansons d’expression amazighe, sur l’unité nationale et l’amour du pays, ce qui a donné lieu à des danses interminables où les youyous ont fusé de partout. Alliant chant et danse, à l’occasion des festivités célébrant le nouvel an «Yennayer», en interprétant Da El Mouloud et Anefrah, Massa a ébranlé l’assistance par ses mouvements de hanche exécutés avec souplesse sur la scène de spectacle du Théâtre Azzedine-Medjoubi, qui a longuement ovationné l’artiste. À la fin du concert, l’artiste Massa s’est montrée très satisfaite de s’être produite à nouveau à Annaba, où elle nous a déclaré en substance : «Je remercie vivement notre  Président de la République qui a décrété Yennayer comme une journée chômée et payée ; c’est une décision inoubliable.»
B. Guetmi

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions