vendredi 19 janvier 2018 15:39:32

Environnement : Installation de trois conseils scientifiques

La ministre de l'Environnement et des Énergies renouvelables, Mme Fatma-Zohra Zerouati, a procédé, jeudi dernier, au siège de son département, à l'installation officielle de trois conseils scientifiques des entreprises publiques sous la tutelle. Il s’agit du Centre national pour le développement biologique (CNDRB), du Commissariat national du littoral (CNL) et de l’Agence nationale des changements climatiques (ANCC).

PUBLIE LE : 13-01-2018 | 0:00
D.R

La ministre de l'Environnement et des Énergies renouvelables, Mme Fatma-Zohra Zerouati, a procédé, jeudi dernier, au siège de son département, à l'installation officielle de trois conseils scientifiques des entreprises publiques sous la tutelle. Il s’agit du Centre national pour le développement biologique (CNDRB), du Commissariat national du littoral (CNL) et de l’Agence nationale des changements climatiques (ANCC).

Mme Zerouati a tenu, avant de commencer, à présenter, à l’occasion du nouvel An amazigh 2968, ses meilleurs vœux de paix et de prospérité au peuple algérien. «C’est un immense plaisir de pouvoir partager avec vous, cet heureux événement, qui est la célébration officielle de Yennayer, et souhaiter, à l’occasion, à tous les Algériens, une bonne année, Asseggas ameggaz», a-t-elle souligné.
Dans son intervention, Mme Zerouati a indiqué que le secteur de l’Environnement a le plaisir d’assumer la lourde tâche de relever le défi en matière du développent durable. «Cette cérémonie d’installation de trois conseils scientifiques, à savoir le CNDRB, le CNL et l’ANCC, s’inscrit dans la perspective de bâtir ensemble une nouvelle ère dans le domaine de l’environnement et du développement durable», a-t-elle précisé, ajoutant que cette démarche vise, notamment, l’attribution aux trois conseils scientifiques, les nouvelles missions de l’environnement qui consistent à promouvoir le secteur. Poursuivant ses propos, la ministre a indiqué que les nouveaux défis que rencontre le secteur de l’Environnement à l’échelle nationale et ses engagements internationaux nécessitent la multiplication des efforts et la coordination avec tous les acteurs concernés afin de mettre en place les mécanismes appropriés pour atteindre ses objectifs dans un avenir proche. Évoquant les missions des trois conseils, Mme Zerouati a fait savoir qu’ils seront désormais chargés de représenter des propositions par rapport aux problématiques en relation avec le développement biologique, le littoral et le changement climatique.
«Ces conseils composés d’experts algériens sont appelés à contribuer efficacement dans les programmes de développement durable, à travers la protection des ressources biologiques que recèle l’Algérie», a-t-elle expliqué, avant d’ajouter qu’il appartient au conseil, dans son rôle consultatif, de se maintenir comme outil d’orientation en vue de promouvoir les différentes actions visant à booster notre économie verte. La ministre a, par ailleurs, rappelé le rôle des scientifiques, à travers la sensibilisation, la veille et les travaux de prospectives permettant l’anticipation des menaces liées à l’environnement afin de mieux mener les actions appropriées.  

Kamélia Hadjib

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions