mercredi 25 avril 2018 13:15:17

Adrar : Diverses traditions festives séculaires

Les activités festives du nouvel an amazigh «Yennayer» occupent une bonne place dans les coutumes et culture populaires de la wilaya d’Adrar, ses ksour, notamment, qui rehaussent cette fête à travers une panoplie de rites et de traditions.

PUBLIE LE : 13-01-2018 | 0:00
D.R

 Les activités festives du nouvel an amazigh «Yennayer» occupent une bonne place dans les coutumes et culture populaires de la wilaya d’Adrar, ses ksour, notamment, qui rehaussent cette fête à travers une panoplie de rites et de traditions.
«Les familles adraries préparent activement la célébration de cet  évènement marquant le début du nouveau calendrier agraire, le lancement de la campagne labours-semailles», a expliqué Sidi Mohamed El-Mimouni, un notable du ksar de Timi.
Les activités festives donnent lieu, en cette occasion, à l’organisation  de banquets collectifs, avec la participation des habitants des ksour pour  partager leurs meilleurs plats, avant d’animer un rituel marqué de chants  religieux et de folklore du terroir, augurant d’une nouvelle et abondante saison agricole. Présentant ce rituel festif, Mme Fatima, une quinquagénaire d’Adrar,  explique que les préparatifs entamés communément à travers les vieux Ksour pour ce jour heureux portent, notamment sur la préparation de mets  traditionnels, dont la Kesra (miche) en semoule, El-Merdoud (Berkoukes) est une soupe locale à base de produits et récoltes agricoles locaux, dont les céréales (légumes secs, blé tendre et orge), avant de partager cette joie avec les voisins et invités en signe de solidarité et de consécration de  l’entraide avec les familles défavorisées. Les établissements juvéniles et socio-cultuels à travers la wilaya d’Adrar ne dérogent pas à la règle pour perpétuer cette fête séculaire en  peaufinant, pour la circonstance, un programme riche et diversifié à la hauteur de l’évènement amazigh, rehaussé cette année par la décision du Président de la République Abdelaziz Bouteflika, portant consécration du 12  janvier, fête du nouvel An amazigh, chômée et payée, ont indiqué les organisateurs.
La direction de la culture de la wilaya d’Adrar a, dans le but de marquer cette journée nationale, mis sur pied, au niveau de la maison de la Culture  d’Adrar, une riche exposition de produits d’artisanat et d’art culinaire traditionnel, en sus d’activités culturelles, dont des pièces théâtrales, a signalé le directeur de la culture, Hassan Bahidi.
L’Office des établissements de jeunes (ODEJ) d’Adrar a, dans le cadre de  ces festivités, arrêté une panoplie d’activités associatives visant la  valorisation de cette journée du nouvel an amazigh et sa vulgarisation au sein des générations montantes, a expliqué M. M’hamed Mahdjoubi, chargé de  communication à l’ODEJ. Aps
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions