mardi 16 octobre 2018 01:25:39

Un peu d’histoire : L’origine et le symbole d’une fête nord-africaine

L’histoire des Berbères remonte à 10.000 ans avant Jésus Christ. Ce n’est pourtant qu’au temps de l’Égypte ancienne que sera fixé l’an zéro du calendrier berbère.

PUBLIE LE : 13-01-2018 | 0:00
D.R

L’histoire des Berbères remonte à 10.000 ans avant Jésus Christ. Ce n’est pourtant qu’au temps de l’Égypte ancienne que sera fixé l’an zéro du calendrier berbère. Il correspond à la date où le roi Chacnaq 1er (Sheshonq) fût intronisé pharaon d’Égypte. Ce roi berbère avait réussi  à unifier l’Égypte pour ensuite envahir la Palestine. On dit de lui qu’il s’empara des trésors du temple de Salomon à Jérusalem. Cette date est mentionnée dans la Bible et constitue par là-même la première date de l’histoire berbère sur un support écrit.

L’histoire de Chacnaq 1er

Les travaux des paléontologues et historiens démontrent sans équivoque que les Berbères étaient présents en Égypte depuis sa constitution. Nous retrouverons ensuite des inscriptions lybiques sur la pierre de rosette. Des tifinaghs récents qui remontent au moins au Ve siècle avant notre ère, date du mausolée d’Abelessa.
Les Imazighen Mashaouash, Libous orientaux de Cyrénaïque étaient en contact direct avec les l’Égypte ancienne. En 1.200 avant J.C. la civilisation libyque avait même bouleversé l’équilibre de la Méditerranée orientale en envahissant l’Égypte.
 C’est à cette époque que les Berbères inventèrent une roue inconnue jusqu’alors et apprenaient aux Grecs à atteler quatre chevaux. À la fin de la XXIe dynastie égyptienne, Sheshonk (Chachnaq 1er), grand chef militaire des Mashaouash, obtint du Pharaon Siamon, dont l’armée était en grande partie composée d’Imazighen, l’autorisation d’organiser un culte funéraire pour son père Namart, un privilège exceptionnel.
À la mort de Psossenes II en 950 av. JC qui avait succédé à Siamon, Sheshonk s’attribua la dignité royale et fonda la XXIIe Dynastie qu’il légitima en mariant son fils, Osorkon, la fille de Psoussens II, la princesse Makare, et installa un autre de ses fils comme grand prêtre d’Amon Thbes. Sheshonk établit sa capital Boubastis, installa les hommes de sa tribu dans des terres du delta du Nil et leur constitua des fiefs. Une nouvelle féodalité prit pied en Égypte. L’an zéro amazigh se réfère donc à cette date historique de 950 av. JC où Sheshonk fut monté sur le trône et fonda la XXIIe Dynastie. Le jour de l’an, le 12 yennayer : tibura u seggwas. Les Imazighen fêtent aussi la nouvelle année le 12 janvier, ce qui correspond donc au 1er jour du mois Yennayer, aussi le premier jour du calendrier julien. Notre calendrier actuel est le calendrier grégorien.
Farida L.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions