vendredi 19 octobre 2018 04:33:25

Salles de garde à vue : Visite d’inspection de Mme Benzerrougui

Mme Fafa Benzerrougui, présidente du Conseil national des droits de l’homme, accompagnée de membres de cet organisme, a visité hier les salles de garde à vue pour les adultes et les mineurs dépendant de la Sûreté de wilaya d’Alger (SWA) et ce, dans le cadre des visites d’inspection de ces installations afin de consacrer le principe des droits de l’homme.

PUBLIE LE : 04-01-2018 | 0:00
D.R

Mme Fafa Benzerrougui, présidente du Conseil national des droits de l’homme, accompagnée de membres de cet organisme, a visité hier les salles de garde à vue pour les adultes et les mineurs dépendant de la Sûreté de wilaya d’Alger (SWA) et ce, dans le cadre des visites d’inspection de ces installations afin de consacrer le principe des droits de l’homme. Selon un communiqué de la cellule de communication de la SWA, il s’agissait aussi de vérifier l’application des termes de l’accord conclu entre le Conseil national des droits de l’homme et de la Direction générale de la sécurité nationale en ce qui concerne les droits des détenus conformément à la procédure pénale et les nouveaux systèmes juridiques en tenant compte des droits du détenu en les informant sur les motifs de la garde à vue tout en préservant leurs effets personnels. L’accent est également mis sur le suivi de la durée de l’arrestation et l’information sur la date de présentation devant la justice ou la prolongation de la durée dans le cadre de ce qui est appelé le système intelligent de suivi et de gestion des salles de garde à vue.
La présidente du Conseil a évoqué la place prépondérante de l’Algérie dans la protection des droits des détenus, y compris l’introduction de techniques hautement développées pour garantir le respect des principes des droits de l’homme et de sa dignité consacrée constitutionnellement. Le droit à une visite médicale avant et après la garde à vue, à un appel téléphonique (contact familial), le droit de consulter un avocat et le respect de la vie privée de l’élément féminin et la surveillance visuelle effectuée exclusive par des membres féminins de la police ont été rappelés.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions