jeudi 18 janvier 2018 00:47:01

Assurances des personnes : Vulgariser la culture assurantielle

La compagnie d’assurances CAARAMA, filiale de la CAAR, a organisé, avec les chambres locales de commerce et d’industrie d’Oran, d’Annaba et d’Alger, des conférences afin de présenter son catalogue de produits d’assurances, aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers. A travers ces conférences placées sous le thème « le capital humain, la plus grande richesse de l’entreprise» , CAARAMA a voulu souligner l’importance de la ressource humaine qui constitue l’atout majeur dans la réussite d’une entreprise.

PUBLIE LE : 04-01-2018 | 0:00
D.R

La compagnie d’assurances CAARAMA, filiale de la CAAR, a organisé, avec les chambres locales de commerce et d’industrie d’Oran, d’Annaba et d’Alger, des conférences afin de présenter son catalogue de produits d’assurances, aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers. A travers ces conférences placées sous le thème « le capital humain, la plus grande richesse de l’entreprise» , CAARAMA a voulu souligner l’importance de la ressource humaine qui constitue l’atout majeur dans la réussite d’une entreprise. En effet, M. Ammar Meslouh a fait savoir que CAARAMA, fidèle à ses valeurs dont l’innovation et la proximité clients, se veut d’être de plus en plus proche de ses clients et se lance dans le « sur-mesure» et ce, en proposant des solutions d’assurance adaptées aux besoins des PME-PMI, des grandes entreprises et leurs personnels. Ce responsable a reconnu, cependant, que la demande liée à l’assurance et à l’assurance des personnes en particulier reste très faible en Algérie. La communication et une bonne circulation de l’information automatisée demeurent, selon lui, des facteurs déterminants dans la stratégie. En ce sens, M. Meslouh a affirmé que les conférences proposées par Caarama assurance ont pour but de booster ce secteur naissant en Algérie. Se faire connaître, diffuser ses idées, cibler ses clients, c’est impérativement ce dont a besoin la filiale de la CAAR pour croître et élargir ses activités dans le pays. «Dans un marché très peu exploité, il est nécessaire d’innover dans ses produits», a-t-il dit. Dans sa présentation sur les solutions innovantes pour la meilleure qualité de service, Mme Fella Bensalem a affirmé que Caarama offre les meilleures solutions sur le marché des assurances, d’autant qu’elle a mis en place tout un dispositif humain et logistique pour satisfaire la demande qui va grandissante : « Nous avons un support fort de notre compagnie-mère, et cela va nous aider à améliorer notre prestation de services. La rapidité de la prise en charge de nos clients sera notre point fort, à l’instar du remboursement des clients de l’assurance de personnes, ce que nous faisons plus rapidement que la Cnas, dont la procédure de remboursement prend des semaines, voire des mois».

Un logiciel «GISS» pour le traitement rapide des dossiers

Aussi, elle a indiqué que la compagnie à pour mission de « délivrer des garanties, prendre en charge des prestations, fournir de l’assistance aux personnes lors de l’exercice de leurs activités privées et professionnelles, à domicile, sur leur lieu de travail ou en déplacement en Algérie ou à l’étranger». S’agissant de la formule «tiers payant», elle a fait savoir qu’elle permet aux assurés et leurs ayants droit de bénéficier d’une couverture de qualité, tout en simplifiant la procédure de remboursement et les faire profiter de tarifs préférentiels avec un réseau de cliniques conventionnées, et ce, sans que l’assuré ait à débourser de sa propre poche. Sur le volet «innovation des produits» le Dr Lamine Bousnane a affirmé que la compagnie a procédé à l’instauration d’un logiciel « GISS» qui permet un traitement rapide des dossiers, et qu’elle assure l’assistance médicale en Algérie, permettant la prise en charge des employés en cas d’urgence 24h/24 et 7 j/7. L’assurance « maladie redoutée» figure aussi parmi les prestations que couvre la CAARAMA. «L’assuré peut bénéficier d’un paiement par anticipation d’un capital en cas de déclaration d’une maladie grave (cancer, avc, insuffisance rénale, infarctus, pontage coronarien, greffe d’organe», a-t-il dit.
    Sarah A. Benali Cherif

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions