dimanche 21 octobre 2018 01:40:30

Sécurité routière : 23.532 accidents en 11 mois

Le directeur général du Centre national pour la prévention et la sécurité routière, Ahmed Naït El-Hocine, a fait état d’une baisse des indicateurs de sécurité routière au niveau national durant l'année 2017.

PUBLIE LE : 04-01-2018 | 0:00
D.R

Le directeur général du Centre national pour la prévention et la sécurité routière, Ahmed Naït El-Hocine, a fait état d’une baisse des indicateurs de sécurité routière au niveau national durant l'année 2017.
«Par rapport aux 32.921 accidents de la route constatés durant les 11 premiers mois de 2016, il n’en a été enregistré que 23.532 durant la même période de 2017», s’est félicité le directeur du Centre de prévention et de sécurité routière.
Il estime, d’autre part, que l’introduction prochaine du permis à points et l’installation de la délégation nationale de la sécurité routière, dont le financement sera, dit-il, assuré, en partie, par le produit des amendes forfaitaires, l’année 2018, sera celle de la sécurité routière. Citant des sources de la Gendarmerie nationale, l’intervenant note, par ailleurs, que 95% des accidents sont liés à des facteurs humains parmi lequel il cite l’inobservation des règles de conduite et l’excès de vitesse.
Avant de préciser que la sécurité routière est la responsabilité de tous, Nait El-Hocine a estimé qu’une grande part de responsabilité incombe au conducteur qui devrait faire preuve de civisme au volant en évitant les comportements négatifs.
Il y impute également l’état des infrastructures routières et des lacunes dans la signalisation pour laquelle, relève-t-il, il n’existe pas encore de schéma directeur. Amené à expliquer les raisons du retard constaté dans la remise à leurs titulaires des nouveaux spécimens biométriques de permis à points, dont l’entrée en vigueur, annoncée par le ministère de l’Intérieur, devait initialement débuter dans le courant du 1er semestre de 2018, l’intervenant l’impute à un «contretemps» dont il assure qu’il sera réparé à la fin du mois de janvier courant.
Si l'on en croit M. Ahmed Naït El Hocine, compte tenu de «l’ampleur et de la complexité» de cette opération, ce contretemps est «vraiment insignifiant», du fait, ajoute-t-il, que la remise de ces documents n’est différée que d’un mois et que l’entrée en vigueur du système de gestion des points de permis ne débutera que «vers le mois de juillet 2018».
Par rapport au retrait du document de conduite aux automobilistes pris en faute, il considère qu’à travers de celui à points, c’est tout le système de sanctions qui va être révisé. Il considère, de plus, que celui-ci a une portée tout à la fois «répressive et éducative», les conducteurs étant ainsi amenés à corriger leur conduite et leurs comportements. L’introduction du permis à points, tient-il à signaler, viendra mettre un terme au retrait immédiat de ce document, dont il observe qu’il constitue un «cauchemar» pour les automobilistes, particulièrement pour les chauffeurs professionnels contraints de cesser, même si c’est pour un temps, leurs activités.
S’agissant du volet dissuasif, le même responsable a souligné que cette question est liée aux mécanismes automatisées qui surveillent les infractions par une surveillance continue des axes routiers qui enregistrent des accidents mortels par l'installation de radars.
Le même intervenant a souligné le rôle du Centre national de prévention et de sécurité routière dans la sensibilisation des conducteurs à travers ces équipes qui se rendent dans les wilayas qui enregistrent le plus grand nombre d'accidents de la circulation, à l’instar de la wilaya de M’sila, afin de sensibiliser les services de sécurité. En outre, des travaux sont en cours pour surveiller et recenser tous les points noirs au niveau desquels des accidents sont enregistrés afin de les soumettre au ministère de l'Intérieur.
Salima Ettouahria

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions