vendredi 27 avril 2018 07:31:50

REGARD : L’option négligée

Le tourisme ne s’arrête point, à la seule saison estivale. Il ne se limite pas non plus à une certaine catégorie de personnes. C’est certainement beaucoup plus que ça.

PUBLIE LE : 04-01-2018 | 0:00
D.R

Le tourisme ne s’arrête point, à la seule saison estivale. Il  ne se limite pas non plus à une certaine catégorie de personnes. C’est certainement beaucoup plus que ça. En fait, dans ce domaine aussi, le respect  du «principe» de la différence des goûts et des couleurs est vivement recommandé pour satisfaire tout le monde ; les nationaux comme les étrangers, les amateurs du luxe comme les partisans de la simplicité. La diversité des produits, avec des coûts adaptés, à chaque offre et par ricochet, à chaque touriste, reste, à vrai dire, la meilleure propagande pour donner un coup de pouce aux flux touristiques et à cette industrie, de manière générale. Mais, chez-nous, les choses se passent autrement. Nous avons plutôt tendance à miser sur la côte, les quelques structures hôtelières qui existent,  très souvent, en décalage avec les besoins réels des touristes, tant sur le plan du coût que de la qualité des prestations. Nous  avons carrément tourné le dos aux atouts et potentialités naturelles, culturelles et cultuelles des régions, à même de faire de ces dernières des pôles touristiques, par excellence. C’est le cas  du Sud algérien, considéré comme une véritable mine de richesse, pour peu qu’elle soit exploitée. Aujourd’hui, il va sans dire que l’activité touristique joue un rôle clé dans le développement durable et la croissance économique. Dans certains  pays, le chiffre d’affaire de ce  secteur est colossal. Il fait même de l’ombre à d’autres segments, classés jusque-là, comme étant stratégiques et irremplaçables. Il est impératif, de revoir notre copie, si l’on veut réellement  donner plus de crédibilité à la  destination Algérie, restée longtemps à la traine, comparée  à nos voisins qui s’accaparent la part du lion, pourtant nous avons  tout pour émerger  en tant que produit  aux multiples facettes qui accroche. Le tourisme saharien,  on le dira  jamais assez, peut-on faire du désert, «l’eldorado» des touristes et plus particulièrement des mordus de l’authenticité. Mais pour cela,  il faut, redorer le blason de ce produit.
Samia D.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions