mercredi 12 dcembre 2018 14:01:14

Israël adopte une nouvelle loi sur El Qods : La solution à deux états balayée

Le Parlement israélien a adopté hier un projet de loi visant à compliquer le passage sous souveraineté palestiniennede certaines zones d’El Qods dans le cadre d'un futur accord de paix.

PUBLIE LE : 03-01-2018 | 0:00
D.R

Le Parlement israélien a adopté hier un projet de loi visant à compliquer le passage sous souveraineté palestiniennede certaines zones d’El Qods dans le cadre d'un futur accord de paix.

Le texte, approuvé à 64 voix contre 51, balaie encore plus les espoirs d'une solution à deux Etats dans le conflit israélo-palestinien, moins d'un mois après la décision du président américain Donald Trump de reconnaître
El Qods comme capitale d'Israël. Proposée par une députée du parti nationaliste religieux Foyer juif, cette loi prévoit que toute cession aux Palestiniens de ce qu'Israël considère comme faisant partie d’El Qods nécessitera un vote à la majorité des deux-tiers des députés. Elle permet également de modifier la définition «municipale» d’El Qods, certains secteurs de la ville pouvant ainsi «être déclarés comme des entités séparées», selon un communiqué du Parlement. Israël occupe
El Qods-Est et la Cisjordanie depuis la guerre de 1967. Il a ensuite annexé El Qods-Est, partie palestinienne de la ville. Cette annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Annexion des colonies de Cisjordanie

D’autre part, le président palestinien Mahmoud Abbas a condamné lundi le vote du Comité central du Likoud, le parti du premier ministre Benjamin Netanyahu qui a appelé à l'annexion des colonies de Cisjordanie occupée, tout en critiquant le silence des Etats-Unis. M. Abbas a estimé dans un communiqué que ce vote n'aurait pas «pu avoir lieu sans le soutien total de l'administration américaine». Il a déploré que la Maison Blanche ait «refusé de condamner les implantations coloniales israéliennes ainsi que les attaques systématiques et les crimes de l'occupation israélienne contre le peuple de Palestine». «Nous espérons que ce vote (du Likoud) permettra de rappeler à la communauté internationale que le gouvernement israélien, avec le soutien total de l'administration américaine, n'est pas intéressé par une paix juste et durable», a-t-il ajouté. Quelque 1.500 membres du Comité central du Likoud, la principale instance du parti, ont adopté à l'unanimité dimanche soir une résolution appelant «les responsables élus du Likoud à permettre la libre construction (dans les colonies) et l'application de la législation à tous les secteurs d'implantation». La tension entre les Palestiniens et les Etats-Unis s'est traduite dimanche par le rappel pour consultations de l'envoyé palestinien aux Etats-Unis Hussam Zomlot, à la suite de la décision du président américain Donald Trump de considérer El-Qods comme capitale d'Israël.
À Ghaza, l'aviation israélienne a attaqué hier matin des positions supposées du mouvement Hamas, après soi disant un tir de roquette en provenance de l'enclave palestinienne, selon des sources concordantes. Des sources appartenant aux services de sécurité palestiniens ont indiqué que ces raids avaient fait des dégâts mais pas de victimes et avaient frappé Khan Younes, dans le sud de la bande de Ghaza, à Deir al-Balah, dans le centre de l'enclave. Lundi soir, un tir de roquette venu de la bande de Ghaza avait touché une ville située dans le sud d'Israël sans faire ni victimes ni dégâts. Des combattants palestiniens basés dans la bande de Ghaza ont tiré 18 roquettes ou obus de mortier depuis l'annonce le 6 décembre du président américain Donald Trump sur El Qods.
R. I.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions