samedi 15 dcembre 2018 22:52:09

Grand angle : Chantiers

Il est de tradition qu’à la veille de chaque nouvelle année, les dirigeants des pays adressent des messages dans lesquels ils présentent leurs vœux à leurs concitoyens et dévoilent au passage leurs grands chantiers pour l’année qui débute.

PUBLIE LE : 02-01-2018 | 0:00
D.R

Il est de tradition qu’à la veille de chaque nouvelle année, les dirigeants des pays adressent des messages dans lesquels ils présentent leurs vœux à leurs concitoyens et dévoilent au passage leurs grands chantiers pour l’année qui débute. 2018 n’aura pas dérogé à la règle. Ces messages attendus ont été accueillis pour beaucoup avec l’espoir de voir les choses s’améliorer sur tous les plans. Les engagements des dirigeants plaidant pour cela. Pourtant, tout un chacun sait que ces changements espérés  seront difficiles à se concrétiser tant au niveau national que planétaire. «Lorsque je suis entré en fonctions, il y a un an, j'ai lancé un appel pour faire de 2017, une année de paix. C'est malheureusement – et radicalement – l'inverse qui s'est produit «, a noté le Secrétaire général de l'ONU M. Guterres dans un message vidéo adressé la veille de la nouvelle année. Conscient cependant de la nécessité d’un changement dans la manière dont les dirigeants de la planète doivent appréhender les crises,  les dangers et les  défis qui interpellent la communauté internationale, il ajoutera qu’»en ce premier jour de l'année 2018, ce n'est pas un appel que je lance : c'est un message d'alerte, une alerte rouge pour notre monde», car rappellera le patron de l’ONU «Les conflits se sont envenimés et de nouveaux dangers sont apparus». Face à cette situation et en ce début d'année 2018, il a lancé un appel à l'unité. «Je suis intimement convaincu que nous pouvons rendre notre monde plus sûr. Nous pouvons résoudre les conflits, surmonter la haine et protéger nos valeurs communes. Mais nous devons être unis pour y parvenir», a-t-il déclaré. Et ce d’autant que M. Guterres aura noté que partout dans le monde et tout au long de cette année qui s’est achevée, «les craintes suscitées par les armes nucléaires n'ont jamais été aussi fortes depuis la fin de la guerre froide, que les changements climatiques s'accélèrent et que les inégalités sont toujours plus fortes». Il relèvera aussi que  «Nous assistons à des violations graves des droits de l'homme» et que «Le nationalisme et la xénophobie progressent». Reste cependant à se demander si son appel trouvera un écho auprès des dirigeants de tous les pays du monde exhortés à prendre pour cette nouvelle année la résolution de «Réduire les écarts. Surmonter les divisions. Re-construire la confiance en réunissant les peuples autour d'objectifs communs». Des chantiers simples et desquels dépend l’avenir de la planète.
Nadia K.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions