dimanche 23 septembre 2018 04:34:44

Constantine : Deux dangereux malfaiteurs mis hors d’état de nuire

Opposant une résistance farouche aux éléments de la police, le malfaiteur n’a pu être maîtrisé que grâce à l’usage d’un pistolet à impulsion électrique (taser).

PUBLIE LE : 02-01-2018 | 0:00
D.R

Les services de la 9e sûreté urbaine de Constantine ont mis hors d’état de nuire un dangereux criminel, objet de pas moins que neuf mandats de recherche pour, entre autres, des affaires de violation de domicile, vol avec effraction, constitution d’association de malfaiteurs, port d’armes prohibées et tentative d’attentat à la pudeur, et ce, en début de semaine passée, lorsque sa présence avait été signalée à la cité Boudraâ Salah. Opposant une résistance farouche aux éléments de la police, le malfaiteur n’a pu être maîtrisé que grâce à l’usage d’un pistolet à impulsion électrique (taser). La fouille corporelle opérée sur lui a permis de découvrir un couteau de grande taille et une bombe lacrymogène. Par ailleurs, un individu de 24 ans, impliqué dans plusieurs affaires de vol sous la menace d’armes blanches, a été arrêté en fin de semaine par les policiers de la 4e sûreté urbaine. Attirés par le comportement douteux de celui-ci, alors qu’il rôdait aux environs de la cité Sakiet Sidi Youcef (ex-BUM), ces derniers ont découvert sur lui une arme blanche prohibée, et l’ont conduit directement au commissariat. La poursuite de l’enquête a mis à jour les forfaits dont s’est rendu coupable le mis en cause, lequel ciblait préférentiellement les visiteurs isolés du bureau de recrutement de la 5e Région militaire afin de les délester de leurs téléphones portables. Les deux prévenus ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Constantine.

Une adolescente libérée par les gendarmes
Une adolescente âgée de 16 ans, kidnappée jeudi dernier, a été libérée en l’espace de quelques heures par les éléments de la gendarmerie nationale de Constantine. Selon la cellule de communication du commandement régional, les deux présumés auteurs du rapt ont été interceptés par les gendarmes qui, détenant des informations sur leur présence dans un véhicule touristique au niveau de l’autoroute Est-Ouest, y avaient dressé un barrage routier. L’arrestation des deux malfaiteurs a permis, outre la libération de la jeune fille, la saisie de diverses armes blanches, de bombes lacrymogènes, ainsi que de psychotropes. Les deux mis en cause ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Ziadia.
Issam B.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions