mercredi 13 dcembre 2017 06:27:30

Séquence « forte » de la qualité des relations

Signature d’une dizaine d’accords dans les domaines économique, pharmaceutique, universitaire, professionnel et culturel.

PUBLIE LE : 07-12-2017 | 0:00
D.R

Plusieurs accords seront signés aujourd’hui à Paris entre la France et l'Algérie à l'occasion de la tenue de la 3e session du Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN), une séquence «forte» de la qualité des relations bilatérales, a-t-on appris hier de sources proches du dossier.
Le CIHN, rappelle-t-on, est un cadre mis en place à la faveur de la Déclaration d’Alger sur l’amitié et la coopération entre l’Algérie et la France, signée en décembre 2012, par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et son homologue français, François Hollande, à l’issue de la visite d’Etat en Algérie de ce dernier. La session du CIHN est précédée par les travaux du COMEFA (Comité mixte économique franco-algérien) qui se sont tenus le 13 novembre dernier à Alger et ont été couronnés par la signature de trois accords de partenariat et de coopération économiques.
La tenue du CIHN à 24 heures de la visite d'amitié et de travail en Algérie du président Emmanuel Macron est considérée à Paris comme une «symbolique forte» qui met en exergue la qualité des relations entre la France et l'Algérie, appelées à être approfondies «davantage» et soutenues avec une coopération «dense» touchant plusieurs domaines.
Les membres des deux délégations devront arrêter le nouveau Document-Cadre de Partenariat (DCP) pour les années 2018-2022, dont le dernier (2013-2017) arrive à son terme.
Ce dernier, signé lors de la visite d’Etat du président François Hollande en décembre 2012, avait défini les grands axes de coopération, tels que le renforcement du capital humain, le développement économique et durable, la bonne gouvernance, la modernisation du secteur public et le renforcement de la coopération décentralisée.
Selon les premiers éléments d'informations, les travaux du CIHN vont être couronnés par la signature d'une dizaine d'accords dans les domaines économique, pharmaceutique, universitaire, professionnel et culturel.
Comme ils seront le cadre pour mettre en perspective d'autres projets de coopération qui seront, quant à eux, à l'ordre du jour de la prochaine visite d'Etat en Algérie du président Macron, qui interviendrait, selon les mêmes sources, au courant du premier trimestre de 2018.
L’Elysée avait indiqué lundi que la visite d'Emmanuel Macron hier sera suivie «ultérieurement» par une autre d’Etat qui nécessite, elle, une préparation, du fait de la place importante occupée par l’Algérie. (APS)

----------------//////////////////

A retenir

Selon les données du Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (CNIS), publiées en août dernier, les cinq premiers clients de l'Algérie, au cours des sept premiers mois de 2017, sont l'Italie avec 3,5 mds usd (16,9 % des exportations globales algériennes), suivie de la France avec 2,60 mds usd (12,55 %), de l'Espagne avec 2,32 mds usd (11,23 %), des Etats-Unis avec 2,09 mds usd (10,11 %) et du Brésil 1,39 md usd (6,74%). Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine est en tête avec 5,21 mds usd (19,40 % des importations globales algériennes), suivie de la France avec 2,35 mds usd (8,77%), de l'Italie avec 1,98 md usd (7,37%), de l'Allemagne avec 1,84 md usd (6,85%) et de l'Espagne avec 1,75 md usd (6,53%). (APS)
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions