lundi 11 dcembre 2017 20:11:07

Entretien , Mme Toumi NAFISSA, responsable du département RLF algérien : « Des numéros pour joindre nos compatriotes »

Par le biais d’appels vidéoconférences (Skype) d’une durée de 70 min chacun, une fois par mois, les familles pourront s’entretenir avec leurs proches détenus à l’étranger

PUBLIE LE : 07-12-2017 | 0:00
D.R

Par le biais d’appels vidéoconférences (Skype) d’une durée de 70 min chacun, une fois par mois, les familles pourront s’entretenir avec leurs proches détenus à l’étranger

El Moudjahid : Peut-on savoir qu’est-ce que le concept de «Rétablissement des liens familiaux (RLF)» ?
Mme Toumi Nafissa : En fait, c’est un service renforcé par la collaboration entre le Croissant-Rouge et le CICR, qui permet d’aider les personnes ayant perdu tout contact avec leurs proches à la suite de situations telles que les catastrophes naturelles, les conflits transnationaux ou la migration.

Quels sont les cas dans lesquels vous intervenez le plus ?
Il ne faut pas oublier que l’Algérie fait face à une forte immigration. Les harraga sont nos premiers clients. Grâce à notre étroite collaboration avec les services du CICR, nous arrivons à retrouver leurs traces de l’autre côté de la Méditerranée. Depuis septembre dernier, par exemple, on a reçu plus d’une vingtaine de familles de l’Ouest, plus précisément de Mostaganem, pour nous demander de chercher leurs enfants.

Vous ne prenez en charge que les recherches de harraga ?
Absolument pas. Notre service facilite également l’échange de nouvelles familiales entre des personnes détenues à l’étranger, notamment dans les zones de conflit (Guantanamo, Iraq, Libye, Syrie, Mali, Niger et Gaza), et leurs familles en Algérie.

Comment se fait ce genre d’échanges ?
Par des appels vidéoconférences (Skype) d’une durée de 70 min chacun, une fois par mois, où les familles ont droit aussi d’envoyer trois colis de cinq kilos par an aux détenus gratuitement.

Comment peut-on vous joindre ?
Alors, vous pouvez appeler au 021.63.39.86 ou 0770.98.07.78. Toutes les familles dont les enfants ont disparu en mer ou dans une zone de conflit peuvent nous contacter sur ce numéro, et nous nous chargeons du reste. Nous collaborons avec les services du CICR, pour retrouver la trace des personnes et les faire connecter avec leurs proches

Ce service existe-t-il dans les 48 wilayas ?
Ce réseau couvrira l’ensemble du territoire national, progressivement. Pour l’instant, 28 wilayas sont dotées de ce service. Pour les personnes qui veulent nous contacter, elles n’ont qu’à se rapprocher de l’antenne du Croissant-Rouge la plus proche de leur domicile.
Propos recueillis par :
S. A. B. C.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions