mercredi 13 dcembre 2017 06:33:09

Abdelkader Laâmoudi : Hommage au Moudjahid

M. Ould-Abbès appelle à l’institution d’une journée nationale de la mémoire.

PUBLIE LE : 07-12-2017 | 0:00
Ph : Nacéra.I

M. Ould-Abbès appelle à l’institution d’une journée nationale de la mémoire.

«Nous appelons, en tant qu’hommes politiques, à l’instauration d’une Journée nationale de la mémoire», a déclaré M. Djamel Ould-Abbès, lors d’une cérémonie organisée en l’honneur du moudjahid Abdelkader Laâmoudi, membre du groupe des 22. Cette journée souhaitée serait, selon le SG du FLN, une opportunité pour la mise en place de passerelles entre les deux générations : d’une part, celle qui a consenti le sacrifice suprême pour libérer le pays du joug du colonialisme et qui concerne les valeureux moudjahidine qui sont encore en vie, et, d’autre part, celle de la génération postindépendance, les jeunes, en particulier. Entre les deux, M. Ould-Abbès plaidera pour la pérennité du contact, via le recours à des conférences à caractère historique aux fins de faire connaître au mieux les sacrifices consentis par les moudjahidine et des chouhada qui sont tombés aux champ d’honneur pour que notre pays puisse vivre libre et indépendant aujourd’hui.  Lors de la rencontre d’hier qui se veut un hommage appuyé au moudjahid Abdelkader Laâmoudi, le SG du FLN a qualifié le parcours de ce dernier de «héros de la Révolution». «Je voudrais dire aux jeunes générations que vous avez à côté de vous (désignant M. Abdelkader Laâmoudi, NDLR), l’histoire, car M. Laâmoudi est en effet un pan de l’histoire», a affirmé le SG du FLN. Poursuivant ses propos, M. Ould- Abbès a relevé que cette rencontre- hommage s’inscrit, en fait, dans le cadre de la préservation de la mémoire nationale, insistant ici sur toute l’importance de cette question qu’il qualifiera d’ailleurs de «devoir national». Aussi, et après avoir souligné l’échec cuisant des «tentatives de ces dernières décennies qui visaient à répandre la culture de l’oubli et à effacer l’histoire», M. Ould- Abbès a fait part de sa «conviction quant à l’attachement du peuple algérien à son histoire, à l’histoire de son pays, dont le FLN en est l’un des symboles». En réponse à une question relative au dossier de rapatriement des crânes des chouhada de la résistance algérienne et de la guerre de Libération nationale, qui sont exposés au musée de l’Homme à Paris, le SG du FLN a mis en exergue qu’il s’agit d’une «revendication légitime et officielle qu’on ne peut abandonner, et ce quelque soient les circonstances». Visiblement très touché par cet hommage, M. Abdelkader Laâmoudi a, pour sa part, lancé un appel aux jeunes générations pour qu’elles puissent «suivre l’exemple de leurs aïeux» et œuvrer chaque jour à l’édification du pays, en déployant toutes les énergies à même d’assurer développement et progrès continus à notre pays.
 Soraya Guemmouri

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions