mercredi 22 novembre 2017 15:38:56

Politique du gouvernement en matière de formation professionnelle : TIC et numérisation au-devant de la scène

Samsung-Algérie produira 1,5 million de téléphones

PUBLIE LE : 14-11-2017 | 0:00
Ph : Nacéra

Parmi les domaines prioritaires retenus par le gouvernement, au titre de sa nouvelle politique économique, mais aussi en matière de formation professionnelle, celui des nouvelles technologies de la communication et de la numérisation. «Une priorité stratégique» de la nouvelle politique adoptée par le gouvernement, inscrite en son plan d’action, dont l’objectif est d’adapter la formation aux besoins de l’économie.

Pour ce faire, le ministère entretient des liens permanents avec les entreprises pour définir, avec elles, les formations spécifiques à développer afin de répondre au plus près à leurs besoins en personnels qualifiés.
Pour concrétiser sur le terrain cette nouvelle politique de ciblage, le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mébarki, a présidé, hier, la cérémonie de signature d’une convention de partenariat entre la direction de la formation et de l’enseignement professionnels de la wilaya d’Alger et Time Com filiale du groupe AZ, représentant officiel de la firme Samsung en Algérie dans la téléphonie mobile, au siège de la firme à la zone industrielle de Rouiba.
La convention portera sur le recrutement en plusieurs phases de centaines de stagiaires et apprentis dans les métiers en relation avec l’industrie de la téléphonie mobile, d’ailleurs la première phase de recrutement des jeunes diplômés de la formation professionnelle a débuté après le passage avec succès des entretiens d’embauche de 60 jeunes, qui ont eu lieu aux centres de formation professionnelle et d’apprentissage de Dar El Beida et Rouiba.
Ce genre de conventions permet d’avoir une visibilité en matière d’offre de formation ainsi que les spécialités définies pour la formation.
Dans son intervention, lors de sa visite d’inspection dans deux centres d’excellence de la formation professionnelle à Alger, le premier responsable du secteur affirmera que son département accompagne tous les investisseurs pour contribuer à mettre à leur disposition les ressources humaines nécessaires à leurs activités, tout comme il est disposé à développer les formations et enseignements professionnels, qui leur sont spécifiques, dans le cadre d’un partenariat avec l’entreprise.

Samsung-Algérie produira 1,5 million de téléphones

 Ce qui est certain, M. Mebarki fera savoir que la volonté de son secteur est d’adapter en permanence les formations et les contenus pédagogiques aux évolutions technologiques, pour mettre à la disposition du secteur économique des formations professionnelles de qualité, en étroite collaboration avec des entreprises leaders au niveau international. Pour accompagner le secteur économique public et privé, la formation professionnelle dispose d’un «important potentiel» pour le développement des «qualifications de la ressources humaines, dont plus de 1.200 structures de formation, encadrés par 30.000 enseignants et formateurs», expliquera le ministre. Le dispositif de la formation, sanctionnée par un diplôme est doté d’une nomenclature de 442 spécialités regroupées en 22 branches professionnelles. M. Mebarki précisera que la branche électricité-énergétique couvre 43 spécialités, dont 32 de niveau de technicien supérieur et occupe la cinquième place en termes d’effectifs en formation en accueillant actuellement quelque 50.000 jeunes dont 18.000 diplômés. La branche «téléphone et télécommunication» a, selon le ministre, «énormément évolué au niveau national par l’intégration, en 2016, dans la nomenclature, de quatre spécialités à savoir, CAP réparation des téléphones fixes et mobiles ; CMP installation et réparation des équipements de télécommunication ; BT installateurs de réseaux et TS en télécommunications». Il qualifiera les spécialités des TIC et la numérisation de «métiers d’avenir de très forte valeur ajoutée». Une branche qui se développe rapidement grâce à l’apport du secteur économique et des différentes entreprises avec lesquelles le département de Mebarki a conclu des accords de partenariats.
Mohamed Mendaci

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions