mercredi 22 novembre 2017 21:20:52

Figure emblématique de la glorieuse équipe du FLN : Amar Rouai n’est plus

La triste nouvelle est tombée telle un couperet pour jeter de la consternation au sein d’une population sportive locale qui se souvient encore du joueur, de l’entraîneur et de l’éducateur engagé par le président de l’USMBA, le regretté Dr Hassani Abdelkader en 1964.

PUBLIE LE : 14-11-2017 | 0:00
D.R

La triste nouvelle est tombée telle un couperet pour jeter de la consternation au sein d’une population sportive locale qui se souvient encore du joueur, de l’entraîneur et de l’éducateur engagé par le président de l’USMBA, le regretté Dr Hassani Abdelkader en 1964. Transféré de son club Angers, il rejoint la cite de la Mekkerra pour rester au moins 12 années, participer à la formation de nombreuses générations et se confondre dans son décor. L’ancien joueur de la glorieuse équipe du FLN et fils de St Arnault, El-Eulma actuellement, a eu ce coup de cœur pour cette ville pour s’attacher à son paysage et vivre dans une parfaite harmonie. Une ville qui, à travers ses sportifs, lui a rendu un vibrant hommage en 2008, en signe de gratitude et de reconnaissance pour les services qu’il a rendus avec foi et dévouement. Et les anciens dirigeants et sportifs se rappellent encore des valeurs professionnelles et humaines de cette personne humble et modeste, exprimant constamment sa disponibilité de servir le sport et de promouvoir les jeunes talents. Amar Rouai, puisque c’est de lui qu’il s’agit, demeure effectivement une icône du football national par le travail accompli reposant justement sur la formation et l’éducation des jeunes. À l’USMBA ou au MCO, en transitant furtivement par la JSK, dans les sélections régionales et militaires, le coach a participé grandement à l’émergence d’athlètes de performance pour alimenter sans cesse l’équipe nationale. Il aimait le beau football et les gestes techniques, pour s’inscrire en porte-à-faux avec la brutalité dans le jeu, comme pour relever le sens du spectacle dans cette pratique qu’il aimait tant.
Amar était effectivement un passionné de la discipline populaire, pour rappeler souvent dans les séances d’entraînement les notions du fair-play et du beau jeu. Jamais d’ailleurs, l’USMBA n’a eu une génération que celle des Amar, Salhi, Abdi, Sennour, Mehdad, Koudache, Keffif, Freha et autres, formée justement par le cheikh en veillant même à leur bien-être. Cette même composante, renforcée en la circonstance par le talentueux milieu Henkouche a tenu tête aux formations les plus nanties de l’époque telles que le Mouloudia d’Alger, le Mouloudia d’Oran, l’ESS, le MOC et autres.
Sollicité ensuite par la 2e Région militaire, il s’occupa de la sélection de cette zone pour détecter pas mal de talents, à l’image de l’avant-centre de charme Habib Benkada. Un véritable centre de formation fut créé en la circonstance, pour développer une concurrence et motiver l’ensemble des joueurs de l’ouest du pays. Aux côtés des Mekhloufi, les Soukhane, Kermali, l’homme a été d’une grande contribution dans la promotion du football national. Ses poulains, attristés, n’oublieront jamais leur éducateur, leur formateur et leur père qui s’est investi pleinement pour leur promotion… Rouai Amar restera à jamais gravé dans la mémoire de la famille sportive.
    A. Bellaha

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions