mercredi 22 novembre 2017 15:33:13

Décès de l’artiste peintre Choukri Mesli : Un disciple de Mhamed Racim

M. Mihoubi : « L’un des fondateurs de la peinture moderne en Algérie »

PUBLIE LE : 14-11-2017 | 0:00
D.R

L’artiste peintre Choukri Mesli, l’un des fondateurs de la peinture moderne en Algérie, est décédé, hier dans un hôpital parisien à l’âge de 86 ans, a-t-on appris auprès du ministère de la Culture. Né à Tlemcen, le 8 novembre 1931, dans une famille d’intellectuels et de musiciens, Choukri Mesli fera son cursus scolaire du primaire au lycée dans sa ville natale, avant de s’installer avec sa famille à Alger, en 1947. Ses premiers pas dans le monde de la peinture remontent à cette époque et le conduisent à l’École des beaux-arts d’Alger, où il a été élève du grand miniaturiste Mohamed Racim. Il participe à la création de la revue Soleil.
En 1954, il entre à l’École des beaux-arts de Paris, et commence, dès 1956, à exposer ses œuvres, avant de renoncer à sa passion, pour rejoindre les rangs du Front de libération nationale, en participant à la grève des étudiants. Membre fondateur de l’Union nationale des arts plastiques (UNAP), il a participé à plusieurs expositions en Algérie et à l’étranger. (APS)

M. Mihoubi : « L’un des fondateurs de la peinture moderne en Algérie »
Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a déclaré hier que le plasticien Choukri Mesli, décédé à Paris, était «l’un des fondateurs de la peinture moderne en Algérie», et l’un des «piliers» de l’art plastique algériens, au côté de Mohamed Racim, M’Hamed Issiakhem, Khadda et Baya. Le ministre a rappelé, dans un message de condoléances, que Choukri Mesli avait renoncé à la peinture, pour rejoindre les rangs du Front de libération nationale. (APS)

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions