mardi 21 novembre 2017 23:59:10

Aménagement de la capitale : un joyau de la méditerranée

220 projets à réaliser d’ici à 2019.

PUBLIE LE : 12-11-2017 | 0:00
D.R

Poursuivant sa grande opération d’embellissement et de réhabilitation, la capitale va prochainement encore connaître des changements. En effet, le wali d’Alger, M. Abdelkader Zoukh, a annoncé que ses services avaient approuvé le lancement de 220 projets dans  différents domaines, dont des hôtels, des lycées, des espaces de loisirs et de détente, et des espaces verts au profit des citoyens, affirmant que «ces  projets sont à même d’améliorer les conditions de vie des citoyens et d’assurer à l’Algérie davantage de développement et de prospérité».

Il faut dire que des budgets conséquents ont été libérés et que les pouvoirs publics n’ont pas lésiné sur les moyens pour rendre à Alger la place qui lui revient, celle d’une capitale phare du Sud de la Méditerranée. Aussi, c’est une enveloppe financière de plus de 4.000 milliards de centimes qui lui a été consacrée, rien que pour la restauration des bâtisses et des vieux quartiers relevant de la wilaya d’Alger.
Selon M. Zoukh, cette opération, qui a vu la mobilisation de plus de 400 entrepreneurs et de bureaux d’études algériens et la création de plus de 12.000 postes de  travail, entre dans le cadre du plan stratégique tracé pour Alger, visant à développer et à améliorer le paysage urbanistique de la capitale, en particulier pour l’éradication définitive des bidonvilles et des habitations précaires.
Pour ce qui concerne le centre-ville,  la situation financière confortable de la commune d’Alger-Centre lui a permis de s’inscrire rapidement au plan national, et a apporté, en sus du programme tracé par la wilaya d’Alger, une contribution financière de l’ordre de 335 milliards de centimes pour la mise en œuvre du projet de réaménagement et  de réhabilitation de quelque 55.000 anciennes bâtisses.
 «Le taux d’avancement des travaux de réhabilitation et réaménagement dans l’environnement de la commune d’Alger est de 85%», a précisé le wali qui a indiqué que toutes ces actions entrent dans le cadre du Plan stratégique de développement d’Alger à l’horizon 2029, qui  s’est fixé comme objectif de faire de la capitale un joyau de la Méditerranée.
Un défi très important qui commence à donner ses fruits, mais sa pérennité nécessite, selon le wali d’Alger, la mobilisation de tout le monde, le citoyen en particulier, à travers leur contribution dans la démarche de l’embellissement de la capitale.   
Par ailleurs, ce plan prévoit, aussi, la gestion de la modernisation  du réseau routier de la wilaya d’Alger, en partenariat avec une société espagnole spécialisée dans le domaine, en vue de désengorger le trafic routier. D’après M. Zoukh, les études sont en cours et plus de 40 projets consacrés aux routes et au dédoublement des voies avaient été lancés. Ce projet qui, selon le wali d’Alger, se déroule dans de bonnes conditions, devrait, après sa finalisation, résoudre définitivement le problème de circulation que connaît depuis plusieurs années la capitale.

Vaste opération de relogement après les élections
 
La capitale connaîtra juste après les prochaines élections locales prévues le 23 novembre, une vaste opération de relogement, a déclaré M. Zoukh, soulignant que cette opération concernera plusieurs quartiers et différentes formules de logement.
 Une opération qui s’inscrit dans le cadre du plan stratégique tracé pour Alger visant à développer et à améliorer le paysage urbanistique de la capitale, en particulier pour l’éradication définitive des bidonvilles et des   habitations précaires, a-t-il dit.
Cette opération, que le wali, Abdelkader Zoukh, qualifie de vaste, concernera pas moins de 8.000 familles vivant dans des baraques, dans des «haouchs», sur le toit des immeubles, dans des caves, dans des chalets ou toute autre bâtisse anarchique dans la capitale.
Cette opération touchera plusieurs quartiers et communes de la capitale.
 Toujours selon Abdelkader Zoukh, «l’extension urbaine anarchique a nécessité la mise en place d’un certain nombre de mesures consistant en la révision du Plan directeur d’aménagement urbain (Pdau), qui s’étend de 2015 à 2035, à travers lequel plusieurs projets sont lancés dont quelques-uns ont été réceptionnés.
Ces projets concernent notamment le front de mer, la restauration des anciens immeubles représentant un intérêt patrimonial, la maîtrise de l’hygiène publique, de la circulation routière, modernisation des moyens de transport, organisation des activités commerciales, la résorption de l’habitat précaire, ce qui représente quelque 75.000 unités distribuées depuis 2014 ayant permis de reloger 45.000 personnes dans de meilleures conditions de vie.
  Kamélia Hadjib
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions