mardi 21 novembre 2017 18:23:38

COP 23, Réchauffement planétaire : Agir en toute urgence

«Viser plus loin, plus vite et tous ensemble», telle est l’ambition de la conférence annuelle sur le climat, dont les travaux se sont ouverts lundi dernier à Bonn, sur des appels vibrants, notamment de son président fidjien, à agir urgemment contre le réchauffement planétaire.

PUBLIE LE : 12-11-2017 | 0:00
D.R

«Viser plus loin, plus vite et tous ensemble», telle est l’ambition de la conférence annuelle sur le climat, dont les travaux se sont ouverts lundi dernier à Bonn, sur des appels vibrants, notamment de son président fidjien, à agir urgemment contre le réchauffement planétaire.

Les signataires de l’accord de Paris sur le climat se réunissent pour la première depuis l'annonce du retrait américain, avec l’objectif de concrétiser ce traité. Cette « COP 23 «, prévue jusqu’au 17 novembre au siège de la Convention climat de l’ONU, rassemble les représentants de près de 200 pays dont l'Algérie qui a confirmé lors de ce sommet ses engagements à l'accord de Paris signé en 2015 par les pays du monde. Elle s'engage également dans le cadre de cet accord à réduire les émissions des gaz polluants à 7 % à l'horizon 2030.
Dans ce cadre, la ministre de l'Environnement et des énergies renouvelables, Mme Fatima Zohra Zerouati a souligné que tous les départements ministériels du pays ont entamé l'installation du cadre organisationnel nécessaire pour concrétiser ce but au niveau du secteur.
L’expert international M Abderrahmane Mebtoul, estime que le défi principal de l’Algérie entre 2017-2030 sera la maîtrise du temps. « C’est dans ce cadre que doit être mis en œuvre le Programme national de développement des énergies renouvelables en Algérie. L’Algérie dispose d’un des gisements solaires les plus importants au monde. L’ensoleillement annuel y est de plus de 3 500 heures « précise-t-il.
Par rapport à ce potentiel solaire extrêmement important dont dispose l’Algérie qui a longtemps privilégié l’exploitation de ses hydrocarbures, le plan quinquennal 2015-2019 actuellement en vigueur vise à intensifier la production nationale et à réduire la dépendance de l’économie algérienne aux hydrocarbures. Le gouvernement cherche désormais à mieux exploiter ses ressources naturelles. Selon notre expert, le programme national de développement des énergies adopté en 2011 et révisé en 2015 prévoit, à l’horizon 2030 une production de 22.000 mégawatts d’électricité de sources renouvelables, destinée au marché intérieur, en plus de 10.000 mégawatts (MW) supplémentaires à exporter.

L’expérience du Ksar de Tafilelt exposée

« L’objectif est de réduire de plus de 9% la consommation d’énergie fossile à l’horizon 2030 et d’économiser 240 milliards m3 de gaz naturel, soit 63 milliards de dollars sur 20 ans «. Ainsi, environ 400 MW ont été réalisés à partir d’énergies renouvelables à travers la centrale électrique hybride de Hassi R’mel (100 MW) et la centrale solaire pilote de Ghardaïa (1,1 MW), auxquelles s’ajoutent 22 stations électriques solaires d’une capacité de 343 MW à travers 14 wilayas, dont 270 MW qui sont déjà en service.  L’expérience de réalisation du nouveau ksar « écologique « de Tafilelt à Béni-Isguen (Ghardaïa) dans le sud algérien, qui sera exposée à partir de demain à Bonn dans le cadre de la COP 23, est une contribution « modeste « des habitants du M’zab (Ghardaïa) pour atténuer les effets du changement climatique et préserver la biodiversité des oasis.  Selon l’APS, cette invitation intervient suite à l’obtention en décembre 2016 du premier prix de ville durable, lors d’un vote des internautes intitulé « coup de cœur des internautes City « à l’occasion de la 22ème session de la Conférence des Parties (COP 22-Marrakech). Un exemple à suivre dans le cadre de la révision du mode actuel de consommation énergétique et, d’autre part, exploiter toutes les formes d’énergie et en particulier les énergies renouvelables qui demeurent une alternative incontournable pour les besoins internes en énergie avec les autres sources d’énergie classiques.

Guterres réclame de « relever les ambitions »

Le patron de l'ONU, Antonio Guterres, a estimé vendredi que le monde devait «intensifier ses actions» pour limiter l'impact négatif du réchauffement de la planète et «relever les ambitions» pour y parvenir. En indiquant se rendre à Bonn en Allemagne pour participer à la COP 23, le secrétaire général de l'ONU a précisé, lors d'un point-presse, qu'il défendrait devant les délégués plusieurs champs d'action.
La possibilité de réaliser l'objectif d'un réchauffement limité à 2 degrés pourrait disparaître dans 20 ans ou moins alors qu'il faut réduire de 25% supplémentaires les émissions de gaz d'ici 2020, a-t-il ainsi souligné.
«Nous devons aussi faire davantage pour aider les pays à faire face aux chocs climatiques, notamment les plus vulnérables».
Dans le domaine financier, il faut réunir les 100 milliards de dollars prévus chaque année pour les pays en voie de développement, une action «cruciale pour établir la confiance».
«Nous devons faire davantage» aussi en matière de partenariats, a poursuivi le secrétaire général, en se félicitant de l'implication de différents acteurs à différents niveaux mus par le même souci de limiter le réchauffement de la planète. Antonio Guterres a enfin rappelé qu'il entendait convoquer un sommet Climat en septembre 2019 «afin de mobiliser les énergies politiques et économiques aux plus hauts niveaux».  Les négociations en cours à Bonn se poursuivent jusqu'à mercredi avec des délégués de 197 Etats, qui céderont ensuite la place à des responsables politiques - ministres, chefs d'Etat, et côté américain un diplomate. La COP23 devrait permettre de préparer la COP24 et l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris, tout en prenant en compte la décision des États-Unis de sortir de l’Accord et en évitant la contagion à d’autres pays.
    S. S.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions