mercredi 22 novembre 2017 15:32:23

Sonatrach s’associe à General Electric : Une première en afrique

Fabrication, assemblage et maintenance des équipements pétroliers

PUBLIE LE : 11-11-2017 | 0:00
D.R

Fabrication, assemblage et maintenance des équipements pétroliers

Incontestablement, c’est  l’un  des investissements des plus prometteurs  que le groupe Sonatrach a engagé en signant un contrat avec la société américaine Baker Hugues General Electric (BHGE) portant sur la création d’une société mixte. Celle-ci porte la dénomination Sogepec Spa (Sonatrach General Electric Petroleum Equipment Company), et sera spécialisée dans la production locale des équipements destinés à l’industrie du pétrole et du gaz, et à la localisation des services associés.

La cérémonie de signature  entre  deux partenaires  de longue date partageant des rapports gagnant-gagnant substantiellement basés sur l’échange du savoir-faire  et  la  confiance  mutuelle, a eu  lieu  jeudi dernier au siège de la   compagnie  Sonatrach.  L’importance de l’événement s’est confirmée d’entrée à travers le profil des présents. La  cérémonie de signature a été en effet  rehaussée par la présence du ministre de l’Energie, M. Mustapha Guitouni, des PDG de Sonatrach, de BHGE, de BHGE du Moyen-Orient, Afrique du Nord et Turquie, respectivement, MM. Abdelmoumen Ould Kaddour, Lorenzo Simonelli et Rami Qasem, ainsi que de l’ambassadeur d’Italie, Pasquale Ferrara, et des représentants de l’ambassade des Etats-Unis.  
     Eu  égard à son caractère global,  le contenu du contrat ne manque pas aussi d’importance. En effet, les clauses y afférentes ont  trait non pas uniquement à la production des  équipements évoqués plus haut, lesquels  sont importés jusque-là par Sonatrach, mais traitent  aussi  du volet de la formation, de la progression escomptée en termes de taux d’intégration, d’une croissance certaine pour ce qui est des emplois à créer sans  oublier le volet lié à l’exportation. En outre, le tissu industriel ne sera que mieux consolidé à travers la création  de cette nouvelle société commune  qui sera basée dans la zone industrielle d’Arzew sur  une  superficie de  20.000 ha précise-t-on. Il s’agit-là d’un montant d’investissement de l’ordre de 45 millions de dollars  dans la première phase  liée à la réalisation de ce projet et devant  être  opérationnel en décembre 2019. A terme, la  valeur de cet investissement atteindra le  seuil de 200 millions de dollars ont indiqué les deux parties signataires du contrat. Il est également précisé que la société mixte Sogepec Spa sera dotée d’un capital de  4 milliards de dinars, détenu à  hauteur de 51% par Sonatrach et 41% par BHGE.  Son effectif  sera constitué de travailleurs algériens à hauteur de 90% et son taux d’intégration gagé pour la  première phase est de 30%. Pour plus de détails, cette  entreprise  commune  spa sera spécialisée dans la fabrication, l’assemblage et la maintenance de divers types d’équipements de contrôle de pression tels que les têtes de puits, établissant ainsi une base importante pour répondre aux besoins croissants en amont de l’Algérie et dégagé un surplus pour l’exportation, notamment dans le marché régional.

  M. Guitouni : « Une première en Afrique, un grand atout pour l’Algérie »  

Pour les sept premières années de son activité, Sogepec Spa sera chargée de la formation de plus de 200 ingénieurs et s’attellera, en outre, au développement et au renforcement de la chaîne d’approvisionnement locale,  par le biais de la mise en place  « d’un  nombre substantiel d’emplois indirects ainsi que le renforcement de l’écosystème pétrolier et gazier à travers le développement du tissu de PME », indique-t-on. La  nouvelle société mixte Sogepec spa a été qualifiée de « grand atout pour l’Algérie » par le ministre de l’Energie, M Mustapha Guitouni. Dans ses propos, exprimés en marge de la cérémonie  de  signature du  contrat de sa création,  le ministre tiendra aussi  à préciser que cette entreprise commune  est la première dans le continent   africain à se spécialiser dans la  fabrication d’équipements pétroliers, plus particulièrement les têtes de puits  jusque-là importés par Sonatrach.  La  création de  Sogepec  Spa s’appuie en  effet sur « la vaste expérience de BHGE dans la fabrication  d’équipements pour les champs pétrolifères et exploite l’expertise mondiale et locale de l’entreprise pour fournir des solutions de production», indique-t- on. Pour sa part, le PDG de Sonatrach a indiqué que la création de cette société conjointe constituait « une avancée dans la chaîne d’intégration de   Sonatrach en vue d’une meilleure maîtrise des coûts et des délais, sans   compter le transfert du savoir-faire par le biais de la diversification de   son portefeuille de biens et services». Ce projet, a-t-il ajouté, contribuera également à renforcer le  tissu industriel national et la création d’un réseau de sous-traitants  nationaux certifiés aux normes et standards internationaux. « La nouvelle  société sera en mesure d’établir un pôle de fabrication solide qui augmentera les capacités locales et dynamisera les exportations», a assuré pour sa part le  PDG de BHGE. Il  ne manquera pas de mettre l’accent dans ses propos sur les principaux objectifs gagés à travers ce nouveau partenariat avec Sonatrach d’où il est attendu de revitaliser, dit-il,  « la chaîne d’approvisionnement local mais aussi de positionner l’Algérie en tant que fabriquant-clé dans l’équipement industriel ».  Présente en Algérie depuis plus de 40 ans, General Electric a, pour rappel, pris part  à plusieurs projets majeurs à travers son partenariat avec Sonatrach et Sonelgaz pour la création d’Algesco, qui est un important centre de turbomachine et de réparation à Boufarik au service des clients de l’amont, de l’aval et du transport pétrolier.     
Karim Aoudia   
 

Raffinerie de Hassi Messaoud  
Lancement des appels d’offres en 2018   

 

La ministre de l’Energie, M. Mustapha Guitouni, a soutenu jeudi la possibilité de voir les avis d’appel d’offre  pour la  réalisation de la raffinerie de Hassi Messaoud lancés dans les six mois à venir, soit d’ici la fin du  premier trimestre de l’année 2018.
S’exprimant en  marge de la cérémonie de signature d’un contrat entre la  compagnie  Sonatrach et la société américaine Baker Hugues General Electric (BHGE), M. Guitouni précisera dans ses propos que les études engagées pour les deux  raffineries de Hassi  Messaoud  et de  Tiaret « sont  pratiquement  terminées».  
Il  a fait savoir  par ailleurs que la prochaine réunion de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) se tiendra du 28 au 30 novembre courant à Vienne (Autriche).
A l’ordre du  jour, il sera essentiellement question de  l’évolution du marché pétrolier mais aussi des  perspective de l’examen  de l’accord de l’Opep signé à Alger  en septembre 2016.
  K. A.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions