mardi 21 novembre 2017 22:16:48

Campagne des locales du 23 novembre : modernisation du service public

APC : UN outil de développement

PUBLIE LE : 09-11-2017 | 0:00
D.R

Le RND souhaite faire des APC des «outils» au service du développement local, de la décentralisation, du dialogue et de démocratie.

«Nous voulons des APC qui soient au niveau du développement local, au service de la décentralisation, des assemblées qui soient des parlements au côté de l’exécutif local, celui de la wilaya et enfin, des assemblées qui soient de dialogue, de démocratie et de consensus», a déclaré récemment Ahmed Ouyahia, imité par le secrétaire général du Mouvement populaire algérien (MPA), qui considère que la dynamique de développement ne peut s’enclencher qu’au niveau local.
«Le véritable développement se concrétise à l’échelle locale et la conception de projets locaux ne peut provenir des instances centrales», a estimé Amara Benyounès, relevant que les candidats aux élections des assemblées locales sont les «mieux» au fait des préoccupations des citoyens. Pour le MPA, il est «important» de restituer aux élus locaux la prérogative d’initier et de gérer tous les projets d’investissement et autres actions rentrant dans le cadre du développement local, à l’exception des projets d’envergure nationale, sectoriels ou à caractère stratégique. Même son de cloche du côté du RCD dont le président Mohcine Belabbès juge «nécessaire» d’impliquer le citoyen, notamment à travers les associations et les comités de quartiers, dans la gestion de la cité pour «assurer» le développement des localités et «valoriser» leur patrimoine pour créer de la richesse. Idem pour Chalabia Mahdjoubi du Mouvement de la Jeunesse et de la Démocratie, qui réclame la révision du code électoral et l’élargissement des prérogatives des élus pour la «concrétisation» du développement local. «Le MJD appelle à l’élaboration de plans communaux de développement suivant les caractéristiques de chaque commune et à mettre un terme à la centralisation de la gestion», a-t-elle clamé.
Pour sa part, le président de Fadjr El Djadid, Tahar Benbaïbèche, estime qu’au regard de leur cachet «particulier» et du fait qu’elles concernent «directement» le citoyen, les élections locales sont «plus importantes» que les élections législatives, voire présidentielles, et appelle à cette occasion à la mobilisation générale pour le bon déroulement de ce rendez-vous.  
«L’élargissement des prérogatives des APC constitue une nécessité impérieuse dans le processus visant le développement local», a-t-il souligné. Pour Talai El Houriate, le traitement des problèmes quotidiens du citoyen et l’amélioration de leur niveau de vie exige une stratégie «claire», à commencer par le «changement» des méthodes et des moyens de gestion et de surveillance, la «planification» et «l’exécution» des projets de développement local qui doivent englober les différents volets de la vie économique, sociale et culturelle.
S. A. M.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions