mercredi 22 novembre 2017 00:06:58

Demain au stade Chahid Mohamed Hamaloui, Algérie- Nigeria : à ne pas rater

Les verts, version Madjer, seront à l’épreuve du Nigeria, le qualifié du groupe B avec une copieuse avance sur ses poursuivants.

PUBLIE LE : 09-11-2017 | 0:00
D.R

Les verts, version Madjer, seront à l’épreuve du Nigeria, le qualifié du groupe B avec une copieuse avance sur ses poursuivants. La Zambie avait le plus de chance pour gêner les nigérians, mais leur défaite à Uyo (1 à 0) a scellé avant terme la qualification des protégés de Gernot Rohr au mondial 2018 qui sera organisé, pour la première fois, par la Russie. On sait qu’on est éliminé, mais ce n’est pas une raison pour tourner le dos à l’avenir.
D’ailleurs, c’est dans cette optique que Madjer a été nommé par le président Zetchi pour lui permettre de mettre les jalons d’une grande équipe nationale de football en devenir. Il est clair que les avis sont partagés sur le sujet. Il y a certains qui pensent que l’ENA sous un tel encadrement ne pourra pas aller loin et d’autres, ils sont nombreux, estiment que Madjer, Ighil, Menad, avec la DTN (Saâdane) et aussi la DEN (Boualem Charef) sont capables, comme l’on a tendance à le dire, de relever le défi. Certes, Madjer ne cesse de dire que cette rencontre contre le Nigeria demain, à Constantine, n’est pas décisive, mais…Il ne veut pas seulement mettre beaucoup de pression sur son groupe. Car, il sait que c’est le terrain qui pourra lui octroyer le «visa du salut». On ne peut monter une équipe nationale solide par des discours. Le sélectionneur national et ses adjoints en sont conscients. D’où l’importance qu’ils accordent à cette sortie qui est officielle devant l’une des meilleures équipes du continent. Se mesurer à un tel calibre peut nous permettre aujourd’hui d’avoir une idée sur notre véritable potentiel. Par les temps qui courent, on ne peut trouver un sparring partner aussi convaincant. Il est de loin plus important que la République centrafricaine que nous allons rencontrer en amical le 14 novembre au stade du 5- Juillet. Tout le monde attend avec impatience cette sortie de l’EN avec un encadrement 100% local. Depuis l’époque Saâdane et notre qualification au mondial 2010 organisé par l’Afrique du sud, l’EN n’a pas été drivée par des techniciens locaux. C’est désormais le cas. D’où la curiosité des uns et des autres. Il faut dire que cette empoignade ne s’annonce pas sous de bons auspices du fait que plusieurs joueurs parmi ceux qui ont été convoqués dans la liste des «23» manquent à l’appel. Huit parmi eux ne seront pas présents demain pour le match contre le Nigeria. Le spectre des blessures a été omniprésent. Madjer et ses adjoints devront tout faire en vue de trouver des solutions pour espérer gêner et contrecarrer les desseins de cette formation des Super eagles, plus ambitieuse que jamais. Elle viendra à Alger pour tenter de terminer sur une bonne note. Ce qui n’échappera pas à Madjer et les seins. Ils sont conscients que les nigérians viendront, à Constantine, en vue d’enfoncer le «clou». L’absence de Mbolhi, Ghoulam, et Bensebaïni, en défense, va-t-elle laisser des séquelles ? C’est toute la question qui se posera demain en soirée. Que le public soit le plus nombreux possible !
   H. G.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions