mardi 17 octobre 2017 21:36:51

Publication : «Apprendre à vivre ensemble », et « A fleur de silence », aux EditionS Barzakh

Des haltes et des images pour lutter contre l’amnésie

PUBLIE LE : 02-05-2011 | 17:24
D.R

Quand on a vécu dans l’effroi de l’autre, payé le prix du sang, subi les affres  du terrorisme,  assisté à des massacres,  soumis à l’exil, replonger dans cette mémoire tourmentée n’est pas chose facile.

Les vieux démons de la souffrance née dans un contexte de violence inouïe,  ressurgissent  en un   long chapelet néfaste. La «  descente aux Enfers »  devient une espèce de gageure, une épreuve douloureuse pour toutes les victimes du terrorisme.
L’ouvrage « A fleur de silence » est  une quête respectueuse et  discrète,  une rencontre avec les  victimes d’un conflit qui a ensanglanté l’Algérie des années  90.
Anaïs Pachabézian, photographe  indépendante,  les a écoutées, photographiées, capté leurs visages, fixé des lieux, traduit des atmosphères, des ombres, recueilli des mots et des  paroles.
Dans ce voyage au bout de l’indicible souffrance, l’auteure s’est engouffrée dans leur intimité, investi les demeures humbles et frustes,  pour fixer  des postures pleines d’humilité, des physionomies marquées à jamais par les tourments de l’horreur. Elle a voulu garder une trace, des empreintes indélébiles à travers une mixture poignante de l’image et de la parole.
Ce sont des témoignages étonnants de véracité  qui défilent et qui  racontent des épreuves insoutenables infligées dans le désespoir et l’horreur de la folie bestiale.
L’ouvrage n’a pas pour objectif de réveiller des douleurs, de tourmenter l’esprit mais de contribuer à  travers une modeste incitation à la réflexion afin de penser à l’avenir.
«Apprendre à vivre ensemble» est conçu dans la même veine, arpente des sentiers  pour réapprendre le goût de vivre, en s’éloignant des carcans du deuil, de l’amertume.
C’est un ouvrage qui s’attarde sur l’après conflit, sur des textes théoriques.
Il  se lit juste comme des effleurements orientés, sur une tragédie qui reste à consigner.
En sa fin il s’ouvre en revanche sur des écrits de jeunes adolescents de Bab El Oued, ceux la même dont la mémoire est si jeune qu’elle appelle à la modestie de nos mémoires déjà anciennes, explique Ghania Mouffok à l’issue de son introduction.
Ce livre est également un condensé d’expériences sur la  réconciliation pour sortir de la violence.
En Afrique, continent ravagé par des conflits fratricides, comme au Rwanda, en  Afrique du Sud, il a semblé utile de revenir sur ces expériences pour enrichir la réflexion, forger des  compromis nécessaires, sortir de  l’entre nous,  
 Le livre se termine par un entretien avec Cherifa Kheddar, présidente de l’association Djazairouna,  née dans la Mitidja, pour venir en aide aux familles victimes du terrorisme.
Les deux ouvrages réalisés avec le soutien du CISP (Comatito internazionale per la zviluppo dei popoli) une ONG italienne qui se propose de réfléchir sur le comment vivre ensemble rétablir la cohésion au sein de la communauté, se reconstruire, se réconcilier tout en se souvenant,  transmettre aux jeunes générations l’envie de se projeter dans l’avenir.
Dans Alger, Blida, Boumerdès et dans d’autres régions du pays, qui ont connu les années de plomb du terrorisme, le CISP a la tâche louable d’encourager des processus de reconstruction de la mémoire, car c’est en agissant de la sorte qu’on participe de la revivification de la cohésion nationale.
Anaïs Pachabézian est une photographe indépendante qui vit et travaille à Paris. Son travail porte essentiellement sur les questions d’exil,  de migrations et de mémoire qu’elle aborde d’un point de vue documentaire.
Ghania Mouffok est journaliste depuis 1985. Militante pour les droits humains, elle est l’auteure d’un livre d’entretiens, «Louisa Hanoune, une autre voix pour l’Algérie» paru aux éditions La Découverte en 1996.
M. Bouraïb

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions