mardi 21 novembre 2017 18:37:24

Conférence de presse du commissaire du Salon International du Livre d’Alger : Record d’affluence

Le commissaire du Salon international du livre d’Alger, Hamidou Messaoudi, a organisé, hier à la Bibliothèque nationale d’Alger, une conférence de presse pour présenter le bilan de cette 22e édition, qu’il a qualifié de «réussie».

PUBLIE LE : 07-11-2017 | 0:00
D.R

Le commissaire du Salon international du livre d’Alger, Hamidou Messaoudi, a organisé, hier à la Bibliothèque nationale d’Alger, une conférence de presse pour présenter le bilan de cette 22e édition, qu’il a qualifié de «réussie».
 Ayant drainé une affluence considérable et un succès populaire inégalé du 26 octobre au 5 novembre, le commissaire a indiqué que l’édition 2017 confirme, une fois de plus, le succès de cet événement devenu au fil des ans, le rendez-vous culturel le plus important en Algérie. «Cette année, un record de fréquentation a été battu avec 1.735.000 visiteurs, soit une augmentation de 13% par rapport à l’édition précédente et un pic d’un demi-million d’entrées (493.000) enregistré lors de la journée du premier novembre», a-t- souligné.
Placé sous le slogan «Le livre, un trésor inépuisable», le SILA a rassemblé 970 exposants, dont 314 nationaux. Cette édition s’est  caractérisée par la participation de 52 pays, issus de quatre continents.
Pas moins de 264.000 titres ont été exposés, dont près de 80.000 Algériens, tous genres confondus. Les maisons d’édition algériennes, pour leur part, ont dévoilé 120 romans inédits. Avec 16 pays arabes participant au 22e SILA, l’Égypte confirme encore une fois la richesse de son édition et participe en force avec 97 maisons d’éditions.
Mis à part les 97 titres qui ont été interdits  par la commission de lecture, aucun livre n’a été retiré durant le Salon. «Je pense que les éditeurs arabes ont compris qu’il est impératif de respecter le règlement intérieur», souligne-t-il. Il précisé dans la foulée que tout livre d’un auteur algérien ayant reçu l’ISBN (International Standard Book Number), délivrée par la  bibliothèque nationale d’Algérie, n’est pas interdit au Salon.
En dépit d’un budget revu à la baisse, passant à 8 milliards de dinars, le conférencier a précisé que le Salon a su être à la hauteur des attendes avant de déplorer que depuis 1968, date de l’inauguration de la Safex des Pins-Maritimes, les mêmes infrastructures sont proposées. «Il faudrait réaménager et restaurer les espaces», lance-t-il.
Revenant sur les actes de vandalisme et le vol de livres qui a eu lieu au niveau du stand de «Koukou éditions», Hamidou Messaoudi a assuré que l’éditeur a été remboursé aux derniers centimes. Concernant le mécontentement de certains exposants relatif à leurs emplacements, l’orateur précise qu’il ne peut pas satisfaire la demande de ceux qui s’y prennent au dernier moment.
La 23e édition du Salon international du Livre d’Alger est prévue du 24 octobre au 3 novembre 2018, avec comme invité la Chine. Il y a lieu de rappeler aussi que l’Algérie sera l’invité d’honneur au 49e Salon international du livre du Caire, prévu du 27  janvier au 10 février 2018. L’Algérie participera également en tant qu’invité d’honneur à l’édition 2019 du Salon international du livre de Québec au Canada.
Kader Bentounès

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions