vendredi 19 juillet 2019 20:47:10

Journée de formation continue sur les colites : inflammatoires graves 50 enfants suivis au CHU Mustapha

Les colites inflammatoires graves étaient le thème d’une journée de formation continue organisée jeudi dernier au centre hospitalo-universitaire Mustapha-Bacha en collaboration avec le service de gastro-entérologie.

PUBLIE LE : 28-10-2017 | 0:00
D.R

Les colites inflammatoires graves étaient le thème d’une journée de formation continue organisée jeudi dernier au centre hospitalo-universitaire Mustapha-Bacha en collaboration avec le service de gastro-entérologie.

En marge de cette journée qui a abrité plusieurs spécialistes, le chef de service de gastro-entérologie du CHU, le professeur Berkane, a déclaré que «les colites inflammatoires graves nécessitent une prise en charge multidisciplinaire et urgente. Le traitement est médical comme les corticoïdes. Il y a aussi les nouvelles molécules qui sont chères mais très efficaces. Au cas où les médicaments ne donnent pas de résultat, les médecins recourent à la chirurgie».
Selon le Pr. Berkane, tous les médicaments sont disponibles sauf la biothérapie qui reste très chère et qui est un produit hospitalier et seulement disponible dans les grands CHU. «Le problème qui se pose maintenant, c’est la circulaire ministérielle qui indique que le patient doit recevoir son traitement du secteur sanitaire où il habite, alors qu’il y a certains secteurs sanitaires et même des hôpitaux des grandes villes qui n’ont pas assez de budget afin d’acheter le traitement», a-t-il expliqué.       
De son côté, le maître assistant au service de pédiatrie du CHU Mustapha, le docteur Redha Belbouab, a indiqué que «les colites inflammatoires touchent aussi bien les enfants que les adultes. En 2014, les pédiatres ont recensé presque une centaine de malades dans la wilaya d’Alger. Au niveau du CHU Mustapha, près de 50 enfants sont suivis, allant du nourrisson jusqu’à l’âge de 17 ans. Les enfants les plus touchés ont 10 ans à 14 ans. Sur les 50 enfants suivis, 8 ont subi une chirurgie. La plupart des malades répondent aux traitements médicaux. Il y a un retard de diagnostic qui rend la prise en charge plus compliquée»  
Répondant à une question sur les complications du traitement et de la maladie elle-même, le Dr. Belbouab a déclaré que «ce sont des malades qui sont sujets à faire des infections et un retard de croissance. A l’âge adulte, la prévalence de développer un cancer du tube
digestif est supérieure. Les conséquences du traitement sur l’enfant sont d’ordre infectieux pour cette raison que les enfants sont vaccinés avant de commencer le
traitement.»        
Il faut savoir que les colites regroupent toutes les maladies comportant une inflammation du côlon. Plusieurs causes peuvent expliquer une colite, les traitements proposés dépendront de l'origine de l'inflammation. Le diagnostic repose sur les symptômes du patient, comme les diarrhées parfois sanglantes et/ou avec glaires, les douleurs abdominales, la fièvre, état général altéré, fatigue et la perte de poids.
Dans ce sens, les spécialistes conseillent à ne pas négliger ces symptômes et aller consulter leurs médecins.
Wassila Benhamed
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions