dimanche 17 dcembre 2017 01:38:40

M. Masaya Fujiwara, ambassadeur du japon : « L’Algérie, partenaire stratégique » .

L’ambassadeur du Japon en Algérie, Masaya Fujiwara, a affirmé, à Alger, que son pays considérait l’Algérie comme un partenaire stratégique et un acteur principal garant de la stabilité dans la région, saluant le bon niveau des relations bilatérales, indique un communiqué de l’Assemblée populaire nationale

PUBLIE LE : 12-10-2017 | 0:00
D.R

L’ambassadeur du Japon en Algérie, Masaya Fujiwara, a affirmé, à Alger, que son pays considérait l’Algérie comme   un partenaire stratégique et un acteur principal garant de la stabilité dans la région, saluant le bon niveau des relations bilatérales, indique un communiqué de l’Assemblée populaire nationale Lors de l’audience que lui a accordée le président de la commission des affaires étrangères, de la coopération et de la communauté établie à  l’étranger de l’APN, M. Abdelhamid Si Afif, l’ambassadeur du Japon a mis en avant «le bon niveau des relations entre l’Algérie et le Japon qui célébreront prochainement le 55e anniversaire de leur création, indiquant que le Japon considère l’Algérie comme un partenaire stratégique et un   acteur principal garant de la stabilité dans la région». «Toutes les conditions sont réunies pour établir une coopération stratégique entre les deux pays», s’est félicité M. Masaya Fujiwara.
 Les deux parties ont mis l’accent sur l’importance de «renforcer les relations parlementaires entre les deux pays, à travers les deux groupes   d’amitié parlementaire». Les deux responsables ont convenu de «l’importance d’échanger les visites   et les expériences, et de promouvoir la coordination et la concertation dans les fora parlementaires», précise la même source.  
À cette occasion, M. Si Afif a présenté un aperçu sur la nouvelle composante de l’APN et passé en revue les réformes politiques importantes   engagées par l’Algérie sous la direction du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.  Le président de la commission a souligné que «la Constitution a consacré la démocratie participative, les libertés et les droits, et conféré de nouvelles prérogatives au pouvoir législatif, en sus de redynamiser le rôle de l’opposition politique et de la diplomatie parlementaire», ajoute le communiqué.  M. Si Afif a évoqué en outre le rôle pionnier de l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme et son expérience en matière de réconciliation nationale qui a jeté les bases de la paix et de la stabilité, s’érigeant en «modèle». Il a également estimé que «l’Algérie et le Japon sont des partenaires principaux dans la lutte contre le terrorisme». Dans ce cadre, le président de la commission a réitéré l’attachement de l’Algérie aux principes de sa politique étrangère, notamment en ce qui concerne le principe de non-ingérence dans les affaires internes des pays, et le soutien des causes justes et des droits des peuples à l’indépendance et à l’autodétermination, à l’instar des peuples palestinien et sahraoui.   
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions