samedi 21 octobre 2017 03:49:02

Coopération algéro-japonaise : élargissement des réseaux d’affaires

Des usines de montage de marques japonaises en Algérie

PUBLIE LE : 12-10-2017 | 0:00
Ph : Nacéra

Une journée d’information sur le Japon, sur le thème «Pour la promotion de l’investissement et du partenariat algéro-japonais», a été organisée, hier à Alger, par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie, en collaboration avec l’ambassade du Japon à Alger et le Club d’Affaires Algérie-Japon.

Cette importante rencontre s’est déroulée, en présence du président de la CACI, M. Laïd Benamor, et l’ambassadeur du Japon, M. Fujiwara, ainsi que de nombreuses entreprises algériennes et japonaises. S’exprimant, à cette occasion, Laïd Benamor a invité les entreprises japonaises à investir davantage en Algérie, et à exploiter les opportunités qu’offre le marché algérien. Il dit que «cette rencontre est une excellente initiative qui montre la grande volonté des deux pays de multiplier les domaines de coopération, pour la création de la richesse et de l’emploi». «Aujourd’hui, a-t-il insisté, il est temps d’élargir le réseau de partenariat entre les deux pays dans les secteurs hors hydrocarbures et de ne pas se limiter uniquement aux relations commerciales». «Au vu d’énormes potentialités que recèle notre pays, la présence du Japon est très faible en matière d’investissement», a-t-il dit devant les participants. Benamor a relevé à cet effet qu’«il est de notre devoir de communiquer plus pour faire connaître notre pays et nos entreprises». Ajoutant : «Une importante délégation d’hommes d’affaires japonais effectuera, l’année prochaine (2018, ndlr), une visite à Alger. Ceci leur grand intérêt au marché algérien.» De son côté, l’ambassadeur a exprimé également sa «pleine satisfaction quant à la tenue de cette journée d’affaires, en indiquant qu’elle constituera une opportunité pour soulever plusieurs questions liées à notre partenariat et comment on peut le renforcer dans les années à venir», tout en affirmant la disponibilité de son pays à accompagner l’Algérie dans son développement économique, et cela à travers le savoir-faire dont disposent les entreprises japonaises dans les différents domaines, notamment l’industrie automobile.

Des usines de montage de marques japonaises en Algérie

 «Les constructeurs d’automobiles japonais, notamment HINO, NISSAN et FUSO, accordent beaucoup d’intérêt au potentiel du marché algérien, et envisagent d’installer des usines de montage et d’assemblage.
Ces derniers attendent seulement l’autorisation des autorités algériennes», a-t-il précisé, avant d’ajouter qu’«en termes d’exportation des véhicules, l’Algérie et à la deuxièmes position en Afrique». Mettant l’accent sur la réalisation des objectifs de programme sur le développement de l’Afrique (TICAD) en Algérie, il a cité, à titre d’exemple, les plans stratégiques pour la planification des infrastructures qui ont été réalisées par la JICA (Agence japonaise pour la coopération internationale), pour identifier les besoins en infrastructure dans les transports, l’électricité, le dessalement de l’eau de mer, et notamment dans le domaine portuaire.
Évoquant la création du Club d’affaires Algérie-Japon, en 2016, M. Fujiwara a indiqué que «celui-ci a pour objectif de promouvoir le dialogue et le partenariat entre les entreprises des deux pays».
Pour sa part, le directeur général de JETRO à Paris, M. Susumu Kataoka, a mis l’accent sur le volume des échanges commerciaux, en indiquant que «depuis 2014, les échanges commerciaux entre les deux pays ont connu une réduction remarquable, et cela à cause de le durcissement des règles d’importation et la baisse des prix de pétrole».
A une question relative, à l’installation du bureau JETRO en Algérie, il a indiqué que «la décision n’est pas encore prise». Il y a lieu de noter que cette journée  s’est articulée, entre autres, autour de présentations sur le climat d’investissement et les potentialités économiques du Japon. Elle a pour objectif de faire connaître les opportunités qu’offre le marché japonais et les mécanismes pour l’appréhender et augmenter les flux de commerce, de partenariat et d’investissement.
    Makhlouf Ait Ziane
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions