dimanche 22 octobre 2017 21:46:28

Protection de l’enfant : Des droits et une personnalité à respecter

Un numéro vert prochainement

PUBLIE LE : 12-10-2017 | 0:00
Ph. : Billel

La présidente de la Délégation nationale pour la protection des enfants, Meriem Chorfi, a souligné, hier à Alger, la nécessité d’établir une relation faite de compréhension et de diplomatie avec l’enfant, car «nous sommes tous responsables de son éducation et de son épanouissement». L’invitée de la nouvelle émission «Sejilat Oua Maâna», de Radio-Culture, a souligné les efforts de «l’État dans la promotion de la protection des droits de l’enfant en Algérie».
Lors de son allocution, elle a rappelé que l’enfant chez nous est victime d’un mauvais comportement et fait l’objet d’agressions qui portent préjudice à sa fragile personne, c’est pourquoi «il est important d’intervenir sur son malaise, au cas où il en est affecté, afin de préserver sa santé corporelle et psychologique, car l’enfant sera le citoyen de demain». En ce qui concerne la diffusion des vidéos véhiculant des scènes d’agression d’enfants, la responsable a exprimé un profond mécontentement à ce sujet, surtout quand c’est le fait de la presse qui, en médiatisant de tels agissements, aggrave ce phénomène. Dans le même cadre, la même responsable a mis en exergue les termes employés dans les médias, entre autres la différence entre le kidnapping, l’enlèvement et la disparition des enfants, précisant le sens exact de ces mots et leur impact sur les téléspectateurs, les familles et sur les enfants.
Mme Meriem Chorfi a fait savoir que la délégation nationale pour la protection des enfants a mis au point une série de programmes de formation au profit des administrations qui concerne de loin ou de près la protection de l’enfant, en organisant des ateliers de travail et des rencontres pour enrichir les idées et les propositions. Dans ce cadre, la responsable a déclaré que «le dossier de l’enfant est sensible», notamment dans notre société. C’est pourquoi, «nous allons l’ouvrir de façon progressive en coordination avec les institutions impliquées dans la question de la préservation des intérêts corporels, moraux et sociaux de l’enfant, de l’éloigner de toute forme d’exploitation illégale», rappelant fort heureusement le taux minime d’enfants travailleurs dans les 48 willayas de la République. En ce qui concerne la commémoration de la Journée internationale de l’enfant, le 20 novembre prochain, Mme Chorfi a fait savoir que cet évènement sera commémoré en collaboration avec l’UNICEF.
Hichem H.

--------------//////////////////

Un numéro vert prochainement

Lors de son allocution, Meriem Chorfi a fait savoir qu’«un numéro vert sera lancé prochainement», pour alerter sur cas de dépassements commis sur les enfants. Elle précise, dans ce cadre, que l’appel est gratuit et n’est pas facturé. Après avoir exprimé la collaboration, entre autres, du ministère de la Poste et des NTIC, et le ministère de la Santé, pour réussir l’objectif de protection de l’enfant, la responsable a indiqué que la délégation nationale pour la protection des enfants va conclure, prochainement, un accord avec les Scouts musulmans algériens, en créant des groupes nommés «les Éducateurs de la route».     
H. H.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions