Alors que Menad a décliné l’offre de la direction : Les négociations avec les investisseurs italiens vont reprendre cette semaine

La JSK est toujours à la recherche d’un nouvel entraîneur.
PUBLIE LE : 07-10-2017 | 0:00

La JSK est toujours à la recherche d’un nouvel entraîneur. Près d’une semaine après la résiliation du contrat du duo Rahmouni-Moussouni, le club kabyle ne leur pas encore trouvé de successeur. Il est vrai que plusieurs noms ont circulés depuis mardi, mais officiellement seul Djamel Menad a été contacté. Et c’est tout juste récent.

En effet, Karim Doudane, manager général de la JSK, a pris attache avec l’ancien baroudeur du Jumbo Jet, mercredi, pour lui proposer officiellement de prendre les commandes de la JSK. Les deux hommes en ont parlé brièvement, mais la réponse de Djamel Menad était déjà connue ayant déjà donné auparavant son avis sur la question. « Je n’ai pas été contacté, mais franchement, je ne suis pas emballé pour travailler avec la JSK dans les conditions actuellement. Tout est flou. Rien n’a changé. Pour moi, c’est prendre un chemin sans issue que d’accepter », a-t-il déclaré, mardi.
Cela n’a pas empêché Karim Doudane de tâter le terrain, mais la réponse de Djamel Menad n’a pas été positive pour autant. Le technicien a décliné l’offre.
« Menad était notre priorité, mais on va, maintenant qu’on connait sa réponse, prospecter vers d’autres pistes », a déclaré de son côté Karim Doudane. Aujourd’hui, deux noms reviennent avec insistance, Jean-Michel Cavalli et Alain Michel. Ces deux techniciens ont confié qu’ils étaient être intéressés par le projet. Néanmoins, la direction kabyle, à sa tête le président Hamid Sadmi, ne veut pas se précipiter. Contrairement à ce qui se dit ça et là, on devrait attendre encore un peu avant de connaitre l’identité du nouvel entraîneur de la JSK. Le nouveau président, Hamid Sadmi, est occupé actuellement à mener les négociations avec les investisseurs italiens dont le patron, Rocco, devait arriver hier pour approfondir les pourparlers et éventuellement acter l’accord. L’arrivée des Italiens permettrait à la JSK de bénéficier d’une importante manne financière qui règlerait les problèmes actuels. Non seulement, la JSK pourrait se permettre d’engager un entraîneur de renom, mais les joueurs peuvent enfin espérer d’être payés. Hamid Sadmi a eu d’ailleurs à intervenir en milieu de semaine dernière pour rassurer les anciens sur leurs salaires. « La situation va bientôt se débloquer », leur a-t-il promis.  En outre, la JSK est appelée à éponger des dettes colossales qui se sont accumulées sous l’ère Moh-Chérif Hannachi. C’est dire que la prochaine étape s’annonce cruciale.            
Amar Benrabah


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com